Le PMI de la Turquie dans la production était de 49,2

Chambre d’industrie d’Istanbul Turquie L’indice PMI manufacturier est resté au même niveau en mai par rapport au mois précédent et a atteint 49,2. Ces données montrent que les conditions des affaires dans le secteur de la fabrication se sont détériorées pour le troisième mois consécutif, mais à un niveau modéré.

Les résultats de l’enquête Istanbul Manufacturing Chamber (ISO) Turkey Manufacturing PMI (Purchasing Managers Index) pour la période allant de mai 2022, qui est considérée comme une référence fiable dans la performance de l’industrie manufacturière, qui est un indicateur avancé de la croissance économique, ont été annoncé. Selon les résultats de l’enquête, dans laquelle tous les nombres mesurés au-dessus du seuil de 50 indiquent une amélioration dans le secteur, le principal PMI en mai était de 49,2, ce qui est même comparé au mois précédent. Ces données montrent que les conditions des affaires dans le secteur manufacturier se détériorent pour le troisième mois consécutif, mais à un niveau modéré. Le flux constant de la demande a entraîné une perte de rythme de production et de nouvelles commandes en mai. Ainsi, la tendance au ralentissement a atteint six mois de production et huit mois de nouvelles commandes. En revanche, le ralentissement des deux indicateurs s’est traduit par une amélioration relative. Pendant ce temps, alors que la baisse la plus rapide des deux dernières années a été enregistrée dans les nouvelles commandes à l’exportation, certaines entreprises ont attiré l’attention sur le ralentissement économique en Europe.

Les fabricants ont continué d’augmenter l’emploi dans le cadre des efforts d’expansion de la capacité. Bien que la croissance de l’emploi ait été modérée, elle a atteint 24 mois en tendance. Le ralentissement des nouvelles commandes et la poursuite de la croissance de l’emploi en mai ont permis aux entreprises de réduire leurs arriérés. Parallèlement, la faiblesse des nouvelles commandes à l’exportation a soutenu l’augmentation des niveaux de stocks. Les stocks de stocks ont augmenté pour la première fois en six mois, tandis que les stocks de produits finis se sont redressés après une baisse de huit mois. La croissance des stocks de produits finis a été enregistrée au rythme le plus rapide depuis septembre 2015.

## $ NOUVELLES_1474014 $ ##

Au milieu du deuxième trimestre, les signes d’apaisement des pressions inflationnistes se sont poursuivis. Bien que les coûts des intrants aient fortement augmenté en raison de la hausse des prix des matières premières et des fluctuations des taux de change, le taux d’inflation a baissé pour le cinquième mois consécutif et est à son plus bas niveau depuis février 2021. La hausse des prix des produits finis est également inférieure à celle du mois précédent.

Les perturbations des chaînes d’approvisionnement se sont considérablement atténuées par rapport à avril, de sorte que la détérioration des performances des fournisseurs est mesurée au niveau le plus modéré depuis septembre 2020.

AUGMENTATION DE LA PRODUCTION DANS SEPT DES 10 SECTEURS AMORTIS

Selon un rapport publié en mai par le PMI de la Chambre de commerce d’Istanbul, sept des 10 secteurs suivis dans l’enquête ont augmenté leur production, et trois de ces secteurs sont revenus dans la zone de croissance. La croissance la plus rapide de la production a été enregistrée dans le secteur des vêtements et articles en cuir et des produits minéraux non métalliques. Alors que la production textile est demeurée stable, un ralentissement a été enregistré dans les secteurs des machines et des produits métalliques et des métaux de base. De même, les nouvelles commandes ont augmenté dans la plupart des secteurs. À cet égard, la plus forte performance a été enregistrée dans le secteur de l’habillement et des articles en cuir, tandis que le ralentissement le plus important a été enregistré dans l’industrie des métaux de base. Des difficultés importantes ont été rencontrées du côté de la demande étrangère, et il a été souligné que les exportations n’ont augmenté que dans trois secteurs.

La tendance à l’amélioration de l’emploi s’est poursuivie en mai. La croissance la plus rapide a été enregistrée dans le secteur des machines et des produits métalliques. Les entreprises de la plupart des secteurs ont augmenté leurs activités d’achat en raison de signes d’amélioration des conditions de la demande.

Les producteurs qui ont continué à acheter des matières premières ont continué à faire face à des retards de livraison dans la plupart des cas, malgré certains signes d’amélioration. L’allongement des délais de livraison le plus important a été enregistré dans le secteur des produits électriques et électroniques. En revanche, la performance des fournisseurs s’est améliorée dans les secteurs du bois et du papier et des métaux de base.

Alors que l’inflation des coûts des intrants a diminué dans de nombreux secteurs, le taux de croissance le plus faible a été enregistré dans le secteur des métaux de base. L’augmentation la plus rapide a été enregistrée dans les produits minéraux non métalliques. Sous l’effet de l’affaiblissement de la demande et du ralentissement de l’inflation des coûts des intrants, la principale industrie métallurgique a été le secteur dont la croissance des prix de vente est la plus modérée. Dans les autres secteurs, la hausse des prix des produits finals est généralement restée élevée. La moitié du secteur a augmenté les prix des produits finis plus rapidement en mai qu’en avril.

Étiquettes

Leave a Comment