Ce que nous avons perdu en n’écoutant pas … – Dünya Gazetesi

Costumes Yucel

DBA Consulting Formation et conseil

“Écoutez, nous pouvons montrer est la plus haute bonté.”

Dale Carnegie

Être un bon communicateur dans le monde des affaires est l’une des qualités les plus importantes qui font notre succès et notre privilège et augmentent notre prestige et notre valeur. Et être un auditeur actif est inévitablement la règle d’une bonne communication. Écouter honnêtement, sans jugement, concentré, sans attendre impatiemment notre tour de parler, sans stress, l’esprit clair… Et être un bon auditeur apporte des bienfaits et de la beauté dans nos vies au-delà de nos attentes. La situation inverse nous fait perdre des choses au-delà de ce que nous pensons.

Ce que nous avons perdu en n’écoutant pas

– Confiance et dignité

On ne peut pas parler de travail d’équipe efficace dans des organisations où les employés ne s’écoutent pas suffisamment et où l’élément de confiance est faible. La confiance et la dignité sont des rôles clés pour que les employés progressent efficacement dans la vie de l’entreprise. Et « l’écoute active » est un élément important qui garantit la « confiance » dans la communication interpersonnelle. Lors d’une session d’auto-examen quotidienne des employés axée sur le développement, “Ai-je suffisamment écouté les personnes avec lesquelles j’étais en contact aujourd’hui, sinon, quelle est la raison pour laquelle je devrais me comporter dans les processus de communication suivants ? etc. La capacité d’évaluer les questions est une nuance importante pour lui dans la création d’une culture d’« écoute active ». Comme pour toutes choses, il ne nous est pas possible de changer des aspects de nous-mêmes que nous ne mesurons pas et ne remettons pas en question.

– Exigences / besoins du client ou d’autres employés ou autres choses qu’ils souhaitent transmettre

Bien sûr, pour vraiment comprendre les gens, nous devons écouter très activement. L’un des problèmes qui se pose dans la communication aujourd’hui est que les gens ne s’écoutent pas assez. Quand on n’est pas assez concentré pendant que l’autre parle, on a du mal à comprendre les souhaits/besoins des clients ou des autres employés ou les choses importantes qu’ils veulent faire passer. Et ce comportement est un indicateur important que l’autre côté n’a pas assez d’importance et de respect. Lorsque nous sommes des auditeurs actifs, nous montrons tous les deux que nous apprécions l’autre côté et augmentons le respect de l’autre côté pour nous. Comme beaucoup d’autres comportements humains, l’écoute est un acte contagieux.

– Compréhension précise du problème

Dans les environnements où les gens sont présents, il y aura certainement des problèmes ou des conflits. C’est naturel. Cependant, pour y répondre véritablement, une culture de « communication efficace et de tolérance » doit être créée au sein de l’entreprise. Parce que pour que les problèmes soient résolus correctement, ils doivent être très bien compris. Cependant, dans la vie des affaires, de nombreux problèmes découlant d’une écoute inefficace ne peuvent être résolus correctement car ils ne sont pas suffisamment compris. Ensuite, ce problème de communication fait perdre du temps, de l’argent et des efforts aux entreprises au quotidien.

– apprendre de nouvelles choses

L’une des parties les plus agréables de l’écoute est d’apprendre de nouvelles choses. Il y a toujours quelque chose que nous pouvons apprendre de chacun. Mais pour que cela se produise, l’employé doit avoir le sens de la curiosité. Afin de créer un sentiment de curiosité, nous devons réfléchir et nous remettre en question efficacement. Et se souvenir de temps en temps de cette célèbre phrase de Diogène augmentera notre conscience; “Nous avons deux oreilles et une langue pour écouter plus et parler moins.”

– syllabe vocale

Daniel Goleman dit que “l’harmonie” est quelque chose qui ne se produit qu’entre les gens. Et dans les communications où il n’y a pas d’écoute active, on ne peut pas parler d’harmonie. Une approche importante consiste à en savoir suffisamment et à appliquer les règles de l’écoute pour créer une harmonie dans la communication.

Comme dans toutes les activités de management/communication, les dirigeants ont une grande responsabilité dans ce domaine. En ce sens, le leader en tant que modèle est une approche extrêmement importante en termes de création d’une culture d’écoute efficace au sein de l’entreprise. De plus, investir les dirigeants dans une communication efficace, des techniques d’écoute et une formation à l’intelligence émotionnelle créera une harmonie entre le comportement du personnel et réduira considérablement les problèmes de communication d’une entreprise. Et ce résultat affectera positivement la rentabilité de l’entreprise en réduisant le temps, l’argent et les pertes de l’entreprise à long terme.

Le dicton d’Epictète, que j’aime tant – on peut l’accrocher dans les bureaux et les salles de réunion – vaut la peine d’y réfléchir longuement pour intérioriser le sujet…

“S’il y a un art de bien parler, il y a un art de comprendre et d’écouter.”

Leave a Comment