La Turquie s’est améliorée dans 50 sous-indicateurs de l’indice de développement des voyages et du tourisme

Classée 49e dans l’indice de développement des voyages et du tourisme publié par le Forum économique mondial, l’Agence turque de promotion et de développement du tourisme (TGA), la Turquie a progressé de quatre rangs pour se hisser au 45e rang, améliorant 50 des 112 sous-indicateurs de l’indice. il a été annoncé que la Turquie, qui obtient un grand succès en étant parmi les 25 premiers pays dans 26 des sous-indicateurs mentionnés ci-dessus, a obtenu un grand succès.

Selon un communiqué de la TGA, la Turquie a gagné 4 places dans l’indice de développement des voyages et du tourisme du Forum économique mondial (WEF).

Le communiqué rappelle que l’étude publiée tous les deux ans par le Forum économique mondial intitulée « Travel and Tourism Competitiveness Index » entre 2007 et 2019 a été repensée en « Travel and Tourism Development Index » d’ici 2022 en mettant l’accent sur la durabilité et la durabilité.

“Le WEF a décidé de ne pas publier l’index qu’il a publié de 2007 à 2020 en raison du Kovid-19. Dans un indice mettant en évidence la durabilité du tourisme pendant la période de reprise après Kovid-19, la Turquie, qui s’est classée 49e en 2019, a gagné 4 places en 2021 pour atteindre la 45e place.

La Turquie, qui s’est améliorée dans 50 sous-indicateurs de l’indice de développement des voyages et du tourisme, qui se compose de 5 rubriques principales, 17 indicateurs et 112 sous-indicateurs, a connu un grand succès en se classant parmi les 25 premiers pays dans 26 des 112 pays. sous-indicateurs.

Dans une déclaration, les 26 sous-indicateurs et échelles turcs les plus performants pour 2021 dans ces indicateurs sont transférés comme suit :

“Aucun retard dans la fourniture des données mensuelles/trimestrielles sur les voyages et le tourisme (1er), la productivité du travail dans les transports, le stockage et les communications (2e), le patrimoine culturel verbal immatériel (5e), ​​la cohérence des données annuelles sur les voyages et le tourisme (7). ) , la présence de grandes sociétés de location de voitures (8e), l’efficacité des services de transport aérien (9e), l’arrivée de touristes internationaux (9e), le nombre de sites du patrimoine mondial (10e), le nombre de bonnes universités (10e), nombre de compagnies aériennes existantes (9e). 11.), parité de pouvoir d’achat (12.), nombre de villes du réseau UNESCO des villes créatives (12.), bilan de la connectivité aéroportuaire (13.), nombre d’écorégions terrestres et d’eau douce (13.), demande numérique pour tourisme non récréatif (16e), nombre de grands stades sportifs (16e), revenus internationaux du tourisme intérieur (17e), PIB de l’industrie du voyage et du tourisme (20e), emploi dans l’industrie du voyage et du tourisme (21e), tourisme concurrentiel services 21.), demande numérique pour le tourisme de nature (21.), billets d’avion et tarifs aériens (23.), actifs non liés au divertissement (23.), villes mondiales (24.), indice des prix des hôtels (25.), nombre de Distributeurs automatiques de billets par population adulte (25e) »

“La Turquie a acquis un avantage concurrentiel significatif”

La déclaration a fait les évaluations suivantes de la performance de la Turquie dans l’indice de développement des voyages et du tourisme :

“La Turquie a réalisé des améliorations significatives dans les indicateurs clés tels que les ressources naturelles et culturelles, la paix et la sécurité, ainsi que les sous-indicateurs de l’indice de développement des voyages et du tourisme. La Turquie a acquis un avantage concurrentiel important en affichant des performances supérieures dans la priorisation des voyages et du tourisme. .

Les résultats de l’indice de développement des voyages et du tourisme, publiés le 24 mai, classent 117 pays dans 17 titres différents et révèlent des facteurs qui contribuent au développement durable des pays à travers le secteur des voyages et du tourisme, et donc à leur compétitivité.

Un travail intensif est en cours avec un total de 15 ministères, dont le ministère de l’Environnement, de l’Urbanisme et du Changement climatique, le ministère de l’Agriculture et des Forêts, le ministère des Transports et des Infrastructures, le ministère de l’Intérieur, le ministère du Trésor et des Finances. , dans le cadre de la coordination TGA, ce qui a permis à la Turquie de commencer à montrer son accroissement de la concurrence internationale et les résultats positifs de sa politique de tourisme durable.

L’actualité présentée aux abonnés via le AA News Flow System (HAS) est résumée sur le site de l’Agence Anadolu. Veuillez contacter pour l’abonnement.

Leave a Comment