Grand avantage fiscal pour les fonds d’investissement

Il permet la constitution de dizaines de fonds privés, ce qui a retenu l’attention ces dernières semaines dans les bulletins de l’Autorité des marchés de capitaux (CMB). A tel point que 8 fonds par semaine étaient autorisés. Pourquoi alors des fonds privés sont-ils créés ? Tout d’abord, dans une période où le taux d’intérêt réel est négatif, les particuliers comme les entreprises souhaitent protéger leurs actifs financiers de l’inflation. Le chercher aussi. Deuxièmement, et plus important encore, ce que l’État veut faire. La direction de l’économie veut augmenter l’épargne. Pour cela, il se souciait des mutuelles et du système de retraite privé (BES). En ce sens, la gestion de l’économie a procuré tant d’avantages aux fonds d’investissement qu’il est presque impossible que ceux qui en ont connaissance ne constituent pas des fonds ou ne se tournent pas vers les fonds d’investissement. Ainsi, l’année dernière, le nombre d’investisseurs dans des fonds d’investissement a augmenté de 1 million pour atteindre 3,3 millions de personnes, et la taille des fonds d’investissement a augmenté de 209 milliards de lires pour atteindre 406 milliards de lires.

L’ORGANISATION ETABLIT DES PERSONNES OU DES FAMILLES

Nous en viendrons aux fonds d’investissement, mais définissons d’abord un fonds privé. Un fonds privé est un fonds créé spécifiquement pour une institution, une personne ou un membre de la famille en fonction des attentes de risque et de rendement de l’investisseur. Ce fonds signifie qu’une société de gestion de fonds crée un fonds spécifiquement pour une personne, une famille ou une entreprise. Une entreprise ou une personne participe à la gestion du fonds, qu’elle le veuille ou non. Il a donc sa propre gestion de fonds distincte.

LES ENTREPRISES NE PAYENT PAS D’IMPÔT SUR LE REVENU

Alors, quels sont les avantages ? Commençons par les entreprises. Les entreprises sont exonérées d’impôt sur le revenu lorsqu’elles investissent dans des fonds en livres turques. Une taxe de 23 % reste dans leurs poches. C’est un gros avantage. En modifiant la loi relative à l’impôt sur le revenu dans la décision relative à l’exonération de l’impôt sur les sociétés des contribuables à part entière des fonds d’investissement avec l’inscription TL dans le titre, publiée au Journal officiel du 15 avril 2022, les bénéfices des fonds d’investissement ont été exonérés de l’impôt sur les bénéfices.

AUCUN PAIEMENT D’IMPÔT SUR LA DIFFÉRENCE DE DÉVALUATION

D’autre part, les personnes réelles paient 10% de la retenue à la source (déduction fiscale) au lieu de 20% sur les investissements en devises lorsqu’elles créent des fonds privés ou investissent dans des fonds d’investissement au lieu d’acheter des devises. De plus, le rendement des euro-obligations est de 9 %. L’un des avantages de ces personnes est qu’elles ne paient pas d’impôts sur la différence de dévaluation. Expliquons avec un exemple. Lorsqu’une personne conserve son argent sur un compte en devise étrangère dans une banque, elle doit payer une retenue à la source de 20 %. Disons que cette personne touche 20 $ d’intérêts sur 1 000 $. Ceci est également soumis à une retenue d’impôt de 4 $. Alors qu’il n’y a qu’une retenue à la source de 10% sur les revenus des fonds spéculatifs. Étant donné que les revenus sont en dollars, un revenu net de 9 % peut être généré.

SANS RETRAIT AUX PERSONNES RÉELLES

Les personnes réelles ne paient aucune retenue à la source dans de nombreux fonds en livres turques. Comme on le sait, il y a une retenue à la source de 5 % lorsque les gens vont à la banque et font des dépôts. Par exemple, lorsque des actifs liquides sont prélevés au lieu de dépôts, cette taxe n’est pas payée. De plus, n’oublions pas qu’il y a un grand avantage en termes de dividendes dans les fonds d’actions. Habituellement, une personne qui investit dans des actions paie une retenue à la source sur les revenus de dividendes. Aucune retenue à la source n’est prélevée sur les dividendes des fonds privés et des fonds d’investissement. De plus, les particuliers n’ont pas à déclarer de revenus de dividendes ni à payer d’impôt sur le revenu (jusqu’à 40%).

Le statut de conservation est le suivant :

– Les revenus des fonds d’investissement détenus depuis plus d’un an, constitués d’actions négociées à la bourse turque, représentant plus de 51% de leur portefeuille, ne sont pas soumis à la retenue à la source et à la déclaration annuelle.

– Les revenus générés par les certificats de participation de fonds d’actions, dont au moins 80 % de la valeur totale du fonds exclut en permanence les actions de fonds d’investissement de titres négociés en BIST, sont soumis à une déduction de 0 %.

– Le taux de retenue à la source est de 0 % sur les revenus des fonds d’investissement à risque et des fonds d’investissement immobilier détenus depuis plus de deux ans.

– Celles issues de fonds d’investissement acquis entre le 23.12.2020 et le 31.03.2022. (hors euro-obligations, variables, mixtes, prêts étrangers, étrangers, fonds spéculatifs et fonds d’investissement détenant des devises étrangères) sont soumis à une déduction de zéro pour cent.

– Les dividendes des bons de participation à des fonds communs de placement autres que ceux mentionnés sont soumis à une retenue à la source au taux de 10 %.

Leave a Comment