Metin-Kemal Kahraman, dont le concert de Musa a été annulé, montera sur scène à Ankara

Metin-Kemal Kahraman, dont le concert de Muşa a été annulé, montera sur scène à Ankara le 18 juin. Kemal Kahraman a invité le public au concert en disant : “S’ils ont une attitude contre les interdictions parce qu’ils sont à Ankara, nous les attendons”.

S’abonner

Actualités de Google

Metin-Kemal Kahraman, dont le concert de Muşa a été annulé, donnera un concert le 18 juin au Ankara Yenimahalle Dört Season Theatre Hall.

S’adressant à l’agence de presse ANKA avant le concert, Kemal Kahraman a déclaré à propos de l’annulation du concert de Muşa : « En tant que musiciens, nous avons toujours été confrontés à une telle situation pendant des années. Nous avons constamment été confrontés à des décisions arbitraires des autorités administratives, des gouverneurs de district, des gouverneurs et, le cas échéant, des maires, et à l’interdiction de tels concerts, en particulier par des artistes qui ont créé de la musique en kurde et en zazaki. Lorsque le concert de Muşa est venu sur le devant de la scène avec d’autres interdictions de concert, il a reçu une réponse plus concrète du public. »

“LA RÉPUTATION DE L’INTERDICTION A UN EFFET NÉGATIF ​​SÉRIEUX”

Kahraman a déclaré qu’après l’interdiction de Muşa, ils pouvaient donner leurs concerts à Batman, Mardin, Diyarbakır, lanlıurfa, Mersin et Adana, mais que le public était réticent à venir au concert en raison de l’interdiction de Muşa et certains auditeurs pensent que tous les concerts étaient annulé. Kahraman a déclaré: «Cette rumeur sur l’interdiction a eu un impact négatif sérieux sur la participation à nos concerts. Par exemple, la messe a été frappée à Urfa. La participation était faible. C’était en deçà de ce qu’on attendait d’ailleurs, mais on remercie quand même nos auditeurs. “Ils ne nous ont pas laissés seuls”, a-t-il déclaré.

Kahraman a invité le public à son concert du 18 juin en disant : “Nous les attendons s’ils ont une attitude contre les interdictions parce qu’ils sont à Ankara”.

Kahraman a déclaré que ses concerts avaient été interdits auparavant, mais que le “mal” n’avait pas été fait publiquement, et a déclaré :

“Si votre concert avait été interdit, une action en justice aurait été intentée contre vous ou un acquittement aurait été prononcé. Quant à savoir pourquoi ça ne peut pas être un concert. Aujourd’hui, des concerts peuvent être annulés pour des raisons comme celles-ci étaient inappropriées, soit en disant que je n’aime pas leur tenue vestimentaire, soit de manière générale, pour des raisons morales et personnelles aussi étranges que contraires aux mœurs de la société. En ce sens, c’est une période plus difficile où il y a des décisions très arbitraires et des interdictions basées sur cet arbitraire. »

« OPUSION DE RÉPRESSION »

Expliquant que les artistes traversent une période difficile de la pandémie et que l’interdiction des concerts après cette période difficile a mis les artistes dans une position encore plus difficile, Kahraman a déclaré :

“Ils ont déjà sombré dans une pandémie, y a-t-il une stratégie comme si on allait un peu plus loin, ils vont complètement s’effondrer ?” Je n’ai pas bien compris non plus. A savoir, pendant la période de la pandémie, alors que tous les arts du spectacle continuaient d’une manière ou d’une autre à exercer leurs activités, la musique était complètement interdite … Désormais, une cruauté encore plus grande est imposée aux musiciens qui ont traversé un processus de pandémie de deux ans en conditions difficiles. , avec interdiction de concerts et annulations d’événements. Beaucoup de gens qui vivent de ce travail sont dans une situation difficile. Évidemment, c’est leur objectif. Réduire la communauté musicale au plus bas qu’elle souhaite en faisant face à des difficultés bien plus grandes. On lit que leur intention est de s’enfermer complètement à vie et de les laisser dans une situation beaucoup plus difficile.”

“NOUS SOMMES DES ACCORDS DE MÈRE ET SPIRITUELS”

Notant que tout le monde, du public aux musiciens, des musiciens aux techniciens du son, a été victime de l’interdiction de concert, Kahraman a parlé de ses expériences au concert de Muşa. Notant qu’ils sont entrés dans un processus tel que le remboursement des concerts pour les concerts, le changement des billets d’avion, l’annulation des hôtels après annulation, Kahraman a déclaré : « Vous avez été battu financièrement et moralement. Au lieu de penser à comment mon concert se déroulera demain, ils vous occupent avec un travail qui n’est pas notre travail ou notre devoir et qui n’a rien à voir avec la musique. Nous survivons déjà avec les frais de concert. Si le public vient, quelque chose est gagné, sinon, la plupart sont déjà des dépenses, etc., mais ça s’en va tout seul », a-t-il dit.

Rappelant la déclaration commune de 1 134 artistes contre l’interdiction de la musique, Kahraman a déclaré : “Je voudrais que les concernés soient concernés”.

(PHÉNIX)

Vers notre chaîne d’actualités vidéo YouTube s’abonner

Leave a Comment