Les “trains du bien” ont aidé des centaines de milliers d’Afghans dans le besoin

Avec le départ d’Afghanistan de la force de l’OTAN dirigée par l’OTAN en août 2021 et l’arrivée au pouvoir des talibans, le pays a été soudainement privé de l’assistance fournie par la communauté internationale jusque-là, et l’économie a été gravement endommagée.

Pour cette raison, les “Trains du Bien”, organisés avec le soutien de diverses organisations non gouvernementales (ONG) en Turquie, coordonnés par la Présidence du Ministère de l’Intérieur, des Catastrophes et des Urgences (AFAD), sous la direction du Président Recep Tayyip Erdoğan pour contribuer à la crise, amené en Afghanistan, a comblé un énorme vide avec des tonnes d’aide.

Plus de 5 000 aides humanitaires, arrivées à ce jour en Afghanistan par 4 trains, ont été distribuées au moins 3 fois dans 34 provinces du pays.

Dans les provinces, des aides alimentaires de base telles que des vêtements d’hiver, des couvertures, de la farine, du sucre, de l’huile, des pâtes, diverses légumineuses et du concentré de tomate sont fournies à des dizaines de milliers de familles dans le besoin.

En outre, des milliers de matériels ont été donnés à des orphelinats, des écoles, des lieux de culte, des hôpitaux et divers groupes défavorisés, tels que des articles de papeterie, des tapis, des fauteuils roulants, des médicaments et des fournitures médicales.

En outre, l’aide a été distribuée à des centaines de familles afghanes touchées par les inondations du mois dernier dans le pays.

Ceci achève la distribution de l’aide arrivant des 4 “Trains du Bien”, mais il est prévu que le 5ème “Train du Bien”, dont les processus de coordination sont en cours, se rende en Afghanistan dans un proche avenir.

L’aide a été distribuée en coopération avec les institutions turques et le Croissant-Rouge afghan.

L’acheminement de l’aide aux familles afghanes nécessitant une coordination est coordonné par des institutions turques opérant en Afghanistan telles que la Présidence de la gestion des catastrophes et de la gestion des urgences (AFAD), l’Agence turque de coopération et de coordination (TIKA), la Fondation Maarif de Turquie et le Croissant-Rouge, sous la supervision de l’ambassade de Turquie à Kaboul, et du Croissant-Rouge afghan.

Des représentants des institutions turques étaient présents à chaque point de distribution et ont observé le processus.

Malgré la négativité que l’hiver a apportée à la distribution, même les régions les plus reculées de l’Afghanistan ont été visitées et de l’aide a été livrée aux familles pauvres.

Une assistance a été fournie à 50 000 familles

L’ambassadeur de Turquie à Kaboul, Cihad Erginay, a déclaré à l’Agence Anadolu (AA) que les institutions turques ont commencé des activités d’aide sans aide depuis août et a déclaré : “Les plus symboliques d’entre elles sont les trains de gentillesse envoyés en Afghanistan sur les instructions de notre président”, a-t-il déclaré. .

Déclarant que l’aide en question a atteint son objectif d’atténuer la crise humanitaire en Afghanistan, Erginay a déclaré : « Au moins 3 distributions dans 34 provinces en Afghanistan au moins 3 fois. Nous voulions donner un message important ici. Notre message est : Nous accepter pleinement l’Afghanistan.” expressions utilisées.

Notant que tout ce processus de distribution était difficile et fastidieux, Erginay a déclaré qu’ils étaient heureux d’avoir terminé avec succès un travail aussi exigeant.

Erginay a remercié le peuple turc pour son soutien, les ONG et les responsables des institutions turques et afghanes, et a déclaré :

“Nous savons que nous avons atteint environ 50 000 familles. Mais à part ça, dans le cadre de notre aide aux institutions, nous venons à beaucoup de gens, tout comme les orphelinats ou d’autres institutions. Certains endroits étaient vraiment difficiles à trouver. Nous sont allés dans des endroits très éloignés. » ont atteint des quartiers et des villages. Jamais auparavant. « Nous avons atteint des endroits inaccessibles. Bien sûr, c’était très difficile, ce n’était pas facile, mais c’était nécessaire. Les trains de la bonté étaient très bien perçus ici. Nous avons aidé une masse très importante, des dizaines de milliers de familles, et donc des centaines de milliers de personnes. »

“Tout le monde était heureux”

Le président du Croissant-Rouge afghan, Mevlevi Mutiulhak Khalis, a déclaré que le pays traversait une grave crise économique et a appelé la communauté internationale à l’aide.

Quant à l’aide des “Trains du Bien”, Halis a déclaré : “Nous voulons remercier le peuple turc et l’État, qui ont envoyé de l’aide avec les Bons Trains. Tout le monde était satisfait. Nous voulons que l’aide du Bon Train continue et il devrait ne pas être arrêté. les gens en ont vraiment besoin. ” Il a dit.

Les autorités turques ont fait un travail difficile

Alors que les trains de bonté arrivaient en Afghanistan, les responsables des institutions turques, en particulier l’AFAD et le Croissant-Rouge turc, opérant ici, ont déployé de grands efforts pour assurer la distribution dans tous les coins du pays.

Farid Ahmed Ziya, chef de la délégation du Croissant-Rouge turc en Afghanistan, a déclaré que lui et son équipe avaient déployé beaucoup d’efforts dans chacune des phases de planification, telles que le déchargement du matériel d’aide, son transfert vers les entrepôts et le tri, l’organisation des camions et leur envoi. à chaque province et remplir les formalités officielles.

Ziya a déclaré qu’ils avaient des difficultés à atteindre certaines régions, en particulier pendant les mois d’hiver, mais qu’ils ont finalement pu apporter de l’aide aux familles afghanes dans le besoin, et a utilisé les termes suivants :

“Dans certains cas, nous avons essayé de livrer nous-mêmes la distribution. Lorsque nous avons fourni cette aide, le bonheur dans leurs yeux, les phrases qu’ils nous ont dites, les commentaires, peu importe la difficulté, nous étions si heureux que nous pensions que nous allions aller à celui-ci à nouveau. région et aide à nouveau. En fin de compte, c’est ce qui s’est passé. “

Merci aux Turcs de la famille qui ont reçu de l’aide

Habib Rahman, 52 ans, vit avec ses huit enfants et sa femme dans un immeuble d’une pièce en construction dans l’un des bidonvilles de Kaboul.

Déclarant qu’il a perdu sa jambe dans les conflits qui ont eu lieu à l’âge de 18 ans, Rahman a déclaré qu’il travaillait comme ouvrier dans le ministère pré-taliban, mais qu’il avait perdu son emploi après la chute du précédent gouvernement afghan.

Rahman, qui a reçu la semaine dernière une aide alimentaire du “Train du bien” partagé par le Croissant-Rouge turc, a déclaré que cela avait pris environ deux semaines à sa famille.

Exprimant que ses proches survivent grâce à une aide alimentaire quotidienne, Rahman a déclaré : « La Turquie est un pays musulman et a toujours tendu la main aux Afghans. Pour cette raison, nous sommes heureux et remercions la Turquie. Nous n’avons pas de situation financière. l’aide à continuer.” Il a dit.

Nazenin Muhammedi, 28 ans, qui a reçu de l’aide la semaine dernière, vit également dans une maison de deux pièces dans une banlieue de Kaboul avec ses six enfants, sa belle-mère et son beau-frère.

Notant qu’il a perdu sa femme, qui était soldat, lors du conflit dans la province de Ghazni lorsque les talibans sont arrivés au pouvoir, Muhammad a déclaré que leur situation financière était bonne avant, mais qu’après la mort de sa femme, ils ont été traînés à la vie condamnés. mourir de faim avec leurs enfants.

Déclarant que le frère de sa femme transporte une charge de fauteuils roulants et peut gagner 100 à 200 Afghans (environ 2 à 3 dollars) par jour, Muhammad a déclaré qu’ils n’avaient pas été en mesure de payer le loyer au cours des 3 derniers mois.

Muhammad a déclaré que l’aide alimentaire qu’ils avaient reçue était suffisante pour sa famille pendant environ deux semaines.

Muhammad a remercié la Turquie et ses institutions pour ces aides et a déclaré: “Mon bébé avait 40 jours lorsque ma femme est décédée. Nous avons été laissés sans protection. Il n’y a pas d’amis ou de parents pour nous aider. Nous sommes très heureux d’aider et nous voulons continuer ce.” Il a dit.

L’actualité présentée aux abonnés via le AA News Flow System (HAS) est résumée sur le site de l’Agence Anadolu. Veuillez contacter pour l’abonnement.

Leave a Comment