Obligation indexée sur le revenu (GES) en 10 questions

Alors que la maturité des titres de la dette intérieure de l’Etat (GES) indexés sur le revenu est fixée à 6 mois, l’émission de 1 an et/ou d’autres maturités est envisagée dans les phases suivantes.

Les factures, dont le montant minimum exigé est fixé à 1 000 lires, seront émises en multiples de 1 lire. La tenue des livres pour l’émission aura lieu du 15 au 22 juin. Les comptes seront transférés sur les comptes des investisseurs le vendredi 24 juin, la semaine suivant la publication.

Étant donné que la part de revenus attendue sera prise comme base pour le paiement des coupons SBA, le montant de l’estimation des revenus de 874 millions 144 000 TL (revenus estimés des pays concernés de l’Europe du Sud-Est) pour 2022 publié dans la loi de finances pour 2022 sera pris comme base.

En revanche, une retenue à la source de zéro pour cent sera appliquée aux revenus et bénéfices de GDBS acquis entre le 22 décembre 2021 et le 31 décembre 2022. Par conséquent, le taux de retenue à la source sera de zéro pour cent pour les paiements de coupons le 23 septembre 2022 et le 23 décembre 2022.

Top 10 des questions et réponses sur les SBA

Question 1: Sur quels revenus les titres déclarés indexés seront-ils indexés ?

Les recettes de la SBA seront indexées sur la part des recettes transférées au budget par les exploitants d’aéroports de l’État (DHMI) et la direction générale de la sécurité côtière (KEGM), qui font partie des entreprises publiques.

Question 2: Y aura-t-il un taux de revenu minimum à payer, et si oui, comment ce taux sera-t-il déterminé ?

Lors de la phase d’émission, le ministère déterminera le taux de rendement comme base pour chaque paiement de coupon.

Dans les paiements de coupons, en raison de la réalisation en termes d’estimations de revenus en termes de part des revenus publiés pour les années couvrant l’année d’émission et l’échéance du projet de loi, dans la loi de finances pour l’année d’émission, et des montants totaux de la part des revenus reçus en les 3 derniers mois de coupons, Ministère, Le taux de rendement déterminé par la société lors de la phase d’émission sera réévalué selon la méthode d’indexation.

Dans ce contexte, un indice des parts de revenus sera élaboré et le taux de rendement final versé à l’investisseur sera calculé en multipliant le taux de rendement fixé par le ministère au stade de l’émission par la valeur de l’indice calculé au sein de la part des revenus. .

Alors que la valeur de l’indice pertinent peut être un minimum de 95 et un maximum de 110 et correspondre à un minimum de 95 % du taux de coupon annoncé, les investisseurs ont la garantie d’un rendement allant jusqu’à 110 % du taux de coupon annoncé dans le cas où la part des revenus est au-dessus de la projection.

Dans le spectacle qui sera présenté ce mois-ci, le rendement périodique déterminé par le Trésor sera de 5,32 % et le montant annuel de 23,04 %. Dans ce contexte, le taux de rendement composé annuel maximum sera de 25,54 % des revenus générés.

Question 3: Comment les processus d’annonce de la demande et de collecte seront-ils menés ?

Les documents comprenant l’annonce de l’émission, le processus de tenue de la comptabilité et les caractéristiques liées aux titres seront diffusés au public sur le site Internet du ministère du Trésor et des Finances.

Toutefois, l’émission de ces lettres de change s’effectuera par voie d’offre publique et la procédure de collecte de la demande sera déterminée par les banques intermédiaires.

Question 4 : Quelles étapes les citoyens souhaitant bénéficier du produit suivront-ils ?

À cet égard, les banques intermédiaires informeront les citoyens de manière détaillée (sur l’ouverture de comptes liés, le transfert de titres, leur détention, etc.).

D’autre part, les citoyens pourront facilement acheter ce produit en s’inscrivant auprès des banques intermédiaires, comme cela a été le cas avec l’offre publique dans le passé.

Questions 5 : Comment seront calculés la maturité et le rendement à maturité du produit ?

L’échéance de la facture est de 6 mois. Dans les phases suivantes, une émission dans un délai de 1 an et/ou d’autres échéances est envisagée.

Questions 6 : Par l’intermédiaire de quelles banques le produit sera-t-il vendu ?

Tout d’abord, le recouvrement des créances se fera par l’intermédiaire de Ziraat Bank, Halk Bank et Vakiflar Bank.

Question 7 : Comment éviter que la modification de la part des revenus ait un impact négatif sur les citoyens ?

Le taux de rendement final de la lettre de change sera obtenu en multipliant le taux de rendement déterminé par le Ministère du Trésor et des Finances par la valeur de l’indice qui sera calculé au sein de la réalisation de la quote-part des revenus.

La valeur pertinente de l’indice peut être au minimum de 95 et au maximum de 110. Dans ce contexte, alors que l’investisseur se voit offrir une garantie de rendement d’au moins 95 % du taux de coupon annoncé, l’investisseur pourra obtenir un un rendement plus élevé si la part des revenus est supérieure à la projection.

Questions 8 : Est-ce que seules de vraies personnes ou entreprises seront incluses dans le système ?

Ces titres ne seront émis qu’à des personnes physiques.

Question 9 : Ceux qui utilisent un compte de dépôt protégé en devises ou divers produits décrits pourront-ils l’utiliser ?

Les citoyens utilisant le compte et/ou les produits susmentionnés pourront également acheter ces comptes.

Questions 10 : Seuls ceux qui changent de compte en devises étrangères seront-ils inclus dans le système ?

Tous les investisseurs individuels peuvent être impliqués dans ces émissions.

Leave a Comment