Les officiels de RFF se sont affrontés à Esenboga

83 pompiers travaillant dans 27 aéroports gérés par la Direction générale des aéroports de l’État (DHMI) ont montré leur endurance lors de la compétition organisée à l’aéroport d’Esenboğa.

83 pompiers travaillant dans 27 aéroports gérés par la Direction générale des aéroports de l’État (DHMI) ont montré leur endurance lors de la compétition organisée à l’aéroport d’Esenboğa.

Une compétition d’endurance a eu lieu sur le “terrain à cinq couleurs” établi à l’aéroport d’Esenboğa pour les agents de sauvetage et de lutte contre les incendies d’aéroport (ARFF) de la direction générale du DHMI, qui ont répondu aux accidents d’avion et aux incendies dans les aéroports de la Turquie et des environs.

Le concours a réuni 83 agents de RFF travaillant sur 27 aéroports, et ont participé au concours sur la base du volontariat.

Dans un “pentathlon” préparé par la Direction générale de l’aéroport DHMI Esenboğa, les responsables de RFF se sont affrontés avec acharnement pour surmonter des sentiers difficiles et montrer leur endurance.

La lutte des officiers de RFF, qui s’efforçaient de franchir avec succès les sentiers, fut le théâtre d’images saisissantes.

Les premiers étaient Onur Özen et Talha Yalçınkaya de l’aéroport d’Esenboğa, les seconds étaient Hüseyin Fidan et Cihan Karahan de l’aéroport de Muş, et le troisième était Hasan Fehmi Dinçel et Abidin Ünsal de l’aéroport de Sinop.

“Tout le monde méritait la première place pour son bénévolat”

Le directeur des opérations du DHMI ARFF, Hasan Hakan Karakuş, a déclaré que l’objectif principal du concours était de tester les performances des fonctionnaires de RFF et d’accroître la cohésion et le travail d’équipe entre les aéroports.

Karakus a dit :

« Porter des vêtements, porter des bidons, traverser la planche d’équilibre sur ladite piste consiste à forger un pneu, toucher une cible et porter une civière.

Soulignant que le concours, qui s’est tenu pour la première fois en Turquie, s’est déroulé sur une base volontaire, Karakuş a déclaré que son objectif était d’organiser un concours auquel participeront à l’avenir les responsables de l’ARFF travaillant dans tous les aéroports.

Karakuş, “Il y a définitivement un gagnant dans chaque compétition, mais ils méritaient tous la première place grâce au bénévolat de nos amis.” Il a dit.

Lutte contre les femmes pompiers

Les officiels de RFF Zülfiye Köküm et Naciye Horatal Kartal, qui ont concouru en tant que seule équipe féminine de l’aéroport de Kars, ont été félicités pour s’être battus dans un “pentathlon” plein de pistes difficiles.

Exprimant son bonheur à l’issue réussie de ce processus difficile, Zülfiye Köküm a déclaré : « Nous, les femmes, sommes très fortes. Nous devons juste y croire. Il n’y a rien que nous ne puissions réaliser même si nous le voulons. Merci beaucoup à tous ceux qui ont contribué. ” Il a dit.

Naciye Horatal Kartal, qui a déclaré avoir réussi même si les sentiers étaient difficiles, a déclaré que le plus difficile était de déplacer le pneu avec un marteau.

Déclarant qu’il est nécessaire d’avoir une condition solide pour terminer le parcours, Kartal a déclaré : « Nous avons participé à la compétition en tant que seule équipe féminine. Nous voulions montrer l’exemple à nos collègues. Nous voulons les voir dans les prochaines compétitions. ” expressions utilisées.

Le secrétaire général de l’ARFF, Remzi Aytin, qui a fait une tournée promotionnelle de la compétition, a également déclaré que l’objectif principal de la compétition est d’encourager ses collègues à faire du sport.

Exprimant que leur métier exige de solides performances lorsqu’ils interviennent dans des accidents d’avion, des massacres et des incendies dans les aéroports et leurs environs immédiats, Aytin a déclaré : “Les exercices physiques des concurrents, notamment en termes d’effort, doivent être très forts. Parce que nous travaillons avec un respirateur pour l’air frais. “Nous devons pouvoir très bien utiliser cet ensemble pour cela. S’il y a des difficultés dans la compétition, bien sûr qu’il y en a. Mais comment les surmonter ? Nous sommes prêts pour tout événement, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en faisant constamment du sport dans nos aéroports et en mettant en place ces sentiers », a-t-il déclaré.

Leave a Comment