Les 49 Colts de Sultansuyu n’ont pas pris autant que le concours d’embarquement !

Direction générale des entreprises agricoles (TİGEM) dans l’entreprise agricole Akçadağ Sultansuyu (dans son gosse) Lors de la vente aux enchères, 60 poulains pur-sang arabes ont été mis en vente, dont 49 ont trouvé acquéreurs. Balkı Tay, avec le prix le plus élevé en vente (photo ci-dessus) Le poulain a été vendu pour 800 000 TL. Soit dit en passant, le bâtiment de 75 ans, qui n’avait pas une seule égratignure, a été démoli par un rapport faux et irréaliste “gravement endommagé lors du tremblement de terre”, et même avec l’argent de la nouvelle pension pour laquelle un appel d’offres a été annoncé. 11,5 millions de TL au lieu de cette pension, n’ont pas été mis en vente de chevaux, et les ventes se sont élevées à 8 millions, et un revenu de 466 000 TL.

TAYLAR EST EN VENTE EN ÉCHANGE ..
Au total, 60 poulains pur-sang arabes, 31 femelles et 29 mâles, nés en 2020-2021, élevés dans l’entreprise agricole TİGEM Akçadağ Sultansuyu, ont été mis en vente dans les installations équestres de l’administration agricole de Karacabey à Bursa, un par un.

À la suite de l’appel d’offres, 49 des 60 poulains proposés à la vente ont trouvé preneur, tandis que 11 poulains n’ont pas été vendus. Alors que 800 000 TL étaient donnés pour les poulains vendus au prix le plus élevé, les poulains vendus au prix le plus bas trouvaient preneur pour 40 000 TL.

Le prix de vente le plus élevé a été attribué à Balkı Tay par un acheteur nommé Murat Kaya avec 800 000 TL. Le deuxième prix le plus élevé a été attribué à un poulain nommé Koçakalp avec 500 000 TL de Medicoset. Le troisième prix le plus élevé d’Eyyamı Bahuru a été donné par İsmail İlhan, 360 000 TL.

Un total de 8 millions 466 000 TL de revenus a été généré par la vente. Lors de la vente, les poulains ont trouvé des acheteurs en moyenne pour 172 000 775 TL.

Le prix le plus élevé des poulains vendus et mâles, les prix affichés et leurs acheteurs sont les suivants :

Balkı Tay – 800 mille TL – Murat Kaya
Koçakalp – 500 mille TL – Medicoset
Eyyami Bahur – 360 TL – İsmail İlhan
Arıyüz – 350 000 TL – Kıraft Durable Consumption Ltd. Sti.
BaharBahir – 320 mille TL – Durmus Ali Aslan
Coşkunkan – 315 mille TL – Nageur Mahmut Akübin
Acteur Tay – 300 mille TL – Serhat Güllübay
Seçerhan – 295 mille TL – Ali Rıza Nalbant
Cosmos – 245 mille TL – Sami Doğan
Hulki – 210 mille TL – Mehmet Amin Avcı
Acun Tay – 210 mille TL – Davut Yıldırım

ILS ONT VENDU 49 MANTEAUX EN DESSOUS DU PRIX DE LA PLANCHE..
On prétend qu’il se prépare à la privatisation en raison de sa terre fertile, et dans ce sens, pour effacer la mémoire du « haras de Sultansuyu » de Malatya, avec l’explication que les bâtiments vieux de 70 à 80 ans ont été gravement endommagés lors du tremblement de terre le 24 janvier 2020, à propos d’une fausse commande irréaliste préparée 10 mois après le tremblement de terre. Un appel d’offres a été annoncé pour un nouveau bâtiment administratif.

Malgré un rapport faisant état d’un ” tremblement de terre gravement endommagé “, le bâtiment de 75 ans, qui était en fait utilisé jusqu’à il y a 3 semaines, était à nouveau dans ” l’intérêt particulier ” du siège de TİGEM et de certains gestionnaires à Malatya, suite à un appel d’offres pour une nouvelle pension à construire pour 11,5 millions de TL a été démolie.

La direction de TİGEM, qui a organisé un appel d’offres pour des pensions pour 11,5 millions de TL, a mis en vente 60 poulains arabes de race pure élevés dans le haras de Sultansuyu à Bursa. Alors que 49 poulains ont été vendus dans le cadre de l’appel d’offres pour un total de 8 millions 466 000 TL, le prix de l’offre de la nouvelle construction «inutile» de la pension n’a pas pu être atteint à partir de cette vente.

malatyahaber.com

IL N’Y AVAIT PAS DE RAYURES, CAR DE LOURDS DOMMAGES ENDOMMAGÉS. qu’il a été gravement endommagé lors du tremblement de terre.

AVERTISSEMENT: Les recherches mentionnées, telles que les nouvelles, les nouvelles, les interviews, publiées sur notre site Web, principalement avec les signatures de nos amis, correspondants ou organisations de journalistes auxquelles ils appartiennent, malheureusement, sont publiées par certains soi-disant constamment – par certains soi-disant les éditeurs en ligne, avec précision ou en petites tranches. En apportant des modifications, ils peuvent publier dans leurs propres publications comme s’il s’agissait de leurs recherches ou de leurs actualités spéciales. Et soulignant encore une fois qu’il y a ceux qui n’ont rien à voir avec les sources d’information, la recherche ou le renseignement, et qui pensent qu’ils sont impliqués dans le journalisme et trompent ainsi le public en «démolissant» le travail de vrais journalistes, il est «publié pour le public “, les vrais journalistes” et nous les avertissons de ne pas voler leur travail.

AVERTISSEMENT : Les commentaires contenant des jurons, des phrases ou des allusions offensantes, offensantes, des attaques contre les croyances, ne sont pas rédigés avec des règles d’orthographe, n’utilisent pas de caractères turcs et écrits en majuscules ne seront pas approuvés.

Leave a Comment