Ministre Dönmez : Nous ordonnons un investissement d’un milliard de dollars

classe = “medianet-inline-adv”>

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Fatih Dönmez, a souligné que les voitures électriques figureront parmi les sujets les plus importants dans les années à venir et a déclaré : “Il n’y a aucun moment où l’électricité n’entre pas dans nos vies. Alors que le carburant pour les véhicules que nous conduisons est un siècle de produits pétroliers, et il y aura une transformation sérieuse. En 2030, nous devrons investir dans les infrastructures de réseau en tenant compte du nombre possible de véhicules. Nous commandons un investissement d’un milliard de dollars dans cette infrastructure. »

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Fatih Dönmez, a participé à la 14e réunion d’évaluation du secteur de la distribution d’électricité qui s’est tenue à l’Autorité de régulation du marché de l’énergie (EMRA) pour 21 entreprises de distribution d’électricité. Le président de l’EMRA Mustafa Yılmaz et le président de l’Association de distribution d’électricité (ELDER) Kıvanç Zaimler ont également assisté à la réunion en tant qu’orateurs. Akdeniz Electricity Distribution Inc., Akedaş Electricity Distribution Inc., Aras Electricity Distribution Inc., Adm Electricity Distribution Inc., Ayedaş Electricity Distribution Inc., Baskedent Electricity Distribution Inc., Boğaziçi Electricity Distribution Inc., Çamlıbel Electricity Distribution Inc., Çamlıbel Electricity Distribution inc. Distribution Inc., Dicle Electricity Distribution Inc., Fırat Electricity Distribution Inc., Gdz Electricity Distribution Inc., Kayseri and Around Electricity Türk A.Ş., Meram Electricity Distribution Inc., Osmangazi Electricity Distribution Inc., Sakarya Electricity Distribution Inc., Toroslar Electricity Distribution Inc., Trakya Electricity Distribution Inc., Uludağ Electricity Distribution A. .Ş., Vangölü Electricity Distribution Inc., Yeşilırmak Electricity Distribution A.Ş. La réunion, à laquelle ont participé des représentants d’entreprises, discutera du développement et de l’investissement dans les réseaux de réseaux, ainsi que des plans, des feuilles de route et des objectifs de numérisation des entreprises.

classe = “medianet-inline-adv”>

Dans son discours d’introduction à la réunion, le ministre Dönmez a rappelé qu’en 2021, il y avait eu une coupure de courant due au changement climatique, et que des événements tels que les inondations, les incendies et les fortes chutes de neige devraient se concentrer davantage sur des questions telles que la gestion de crise. Le ministre Dönmez a déclaré que bien que les entreprises de distribution aient toujours des plans en place pour gérer les crises en cas de catastrophes naturelles, elles ont réalisé que certaines entreprises de distribution n’ont pas l’infrastructure pour répondre aux catastrophes naturelles dans un court laps de temps. Le ministre Dönmez a souligné qu’ils avaient mené 20 projets de recherche et développement (R&D) pour améliorer la culture de la sécurité au travail et a déclaré : « Nous avons développé nos équipements de protection et nos équipements techniques sur la base des meilleurs exemples et technologies au monde. De cette façon, ils sortent sur le terrain plus préparés et expérimentés. »

Dönmez a souligné qu’il fournira aux employés un environnement de travail sain et sûr et a attiré l’attention sur le fait qu’il créera un environnement de travail dans lequel aucune perte de vie n’est subie et les pratiques de santé et de sécurité s’améliorent constamment.

“UN INVESTISSEMENT TOTAL DE 20 MILLIARDS DE LIRE A ÉTÉ RÉALISÉ, DONT 16 MILLIARDS DE LIRE DANS LE RÉSEAU ET 4 MILLIARDS DE LIRE DANS D’AUTRES INVESTISSEMENTS”

Affirmant que le secteur de la distribution d’électricité a largement réussi à réaliser ses investissements malgré les problèmes d’approvisionnement mondiaux survenus en 2021, le ministre Dönmez a déclaré : “Certaines de nos entreprises n’ont pas répondu aux attentes, mais nous les avons averties cette année de récupérer leur investissement qui pourrait ne s’est pas réalisé l’année dernière. Au cours de la période de 2016 à 2020, un total de 74,3 milliards de TL a été investi dans la distribution d’électricité au cours de la troisième période de mise en œuvre. Pour la quatrième période de mise en œuvre couvrant les années 2021-2025, ce chiffre est fixé à 124 milliards de lires. Actuellement, un investissement de 20 milliards de lires a été réalisé, dont 16 milliards de lires pour le réseau et 4 milliards de lires pour d’autres investissements.

« POUR LA MAINTENANCE PLANIFIÉE, NOUS AVONS DÉPENSÉ 3,21 MILLIARDS DE TL SUR NOS 3,24 MILLIARDS DE TL DU BUDGET 2021.

Le ministre Dönmez a rappelé qu’en plus du budget d’investissement pour la quatrième période de mise en œuvre, le budget d’entretien prévu d’un total de 21 milliards de TL a été alloué, 21 milliards de TL. . Cela montre que nous avons atteint un taux de réalisation de 99,3 pour cent. »

Le ministre Dönmez a déclaré que la lutte contre les pertes techniques et commerciales avait été réduite par rapport aux années précédentes et a déclaré : « Notre taux de perte était supérieur à 20 % au début des années 2000. Aujourd’hui, nous constatons une réduction de près de moitié. Surtout au cours des 5-6 dernières années, il y a eu une diminution d’un point. En 2021, nous avons clôturé le taux de perte avec un taux de 11,9% », a-t-il déclaré.
Le ministre Dönmez a souligné qu’ils avaient introduit la pratique de ne pas déduire les dettes les jours fériés officiels et religieux et les vendredis, samedis et dimanches.

classe = “medianet-inline-adv”>

« 1 MILLIARD DE DOLLARS SERONT INVESTIS DANS LES PRISES DE VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET D’INFRASTRUCTURES DE RÉSEAU D’ICI 2030 »

Le ministre Dönmez a souligné que les voitures électriques seront parmi les sujets les plus importants dans les années à venir et a déclaré : « Il n’y a aucun moment où l’électricité n’entre pas dans nos vies. Alors que le carburant pour les véhicules que nous conduisons est un siècle de produits pétroliers, et il y aura une transformation sérieuse. Il y a une projection dans le véhicule électrique jusqu’en 2030. En 2030, nous devrons investir dans les infrastructures de réseau en tenant compte du nombre possible de véhicules. Nous commandons un investissement d’un milliard de dollars dans cette infrastructure. »

“DEUX MILLIARDS DE DOLLARS D’INVESTISSEMENTS DANS LES RÉSEAUX SERONT POUR LA PRODUCTION DISTRIBUÉE ET LES TECHNOLOGIES D’ÉNERGIES RENOUVELABLES D’ICI 2030.”

Le ministre Dönmez a rappelé que la production d’énergie distribuée est particulièrement importante en termes de réduction de la charge sur le réseau principal et a déclaré : « À cet égard, nous encourageons nos consommateurs. D’ici 2030, environ 2 milliards de dollars devraient être investis dans un réseau pour les technologies de production distribuée et d’énergies renouvelables.

“EXCLUANT 1 CYBERATTAQUE SUR 9 EST DUE À L’INDUSTRIE DE L’ÉNERGIE”

Le ministre Dönmez a également déclaré ce qui suit sur la transformation numérique et la cybersécurité :

« Enfin, je parlerai de la transformation numérique et de la cybersécurité. On avait une étude qui s’appelait le niveau de maturité numérique sectoriel, c’était 1,4. Nous sommes légèrement en retard sur les secteurs de l’aviation et de la défense, de l’assurance, de l’automobile, des télécommunications et de la technologie. Nous devons mettre en place des applications qui augmenteront notre niveau de maturité numérique. Sinon, nous pourrions avoir des difficultés en termes de satisfaction client et de sécurité du réseau. Nous voyons que nous sommes populaires dans les cyberattaques sectorielles. 11 % des cyberattaques ont été menées dans le secteur de l’énergie. Environ 1 cyberattaque sur 9 est menée dans le secteur de l’énergie. »

classe = “medianet-inline-adv”>

“NOUS SAUVONS LES CHOSES QUI SONT CONTRE NOTRE INDUSTRIE QUI VEULENT INVESTIR DANS NOTRE INDUSTRIE”

Le président de l’EMRA, Mustafa Yılmaz, a déclaré :

“Nous devons définitivement adopter la devise de l’égalité et de l’égalité de traitement de tous. Il n’est pas acceptable que certaines de nos sociétés de distribution désignent des sociétés d’ingénierie, d’approvisionnement et d’installation (EPC) et créent des rumeurs sur qui peut obtenir la capacité. Nous y effectuons les travaux nécessaires. Nous devons prendre des décisions très difficiles à ce sujet. L’activité principale de la société de distribution est la suivante : Le commerce de l’électricité et de l’énergie dans cette région va au consommateur. La redevance pour la capacité à payer n’est pas l’installation d’installations de production sans licence. Quelqu’un m’a appelé innocemment l’autre jour. Il a demandé à la société de distribution d’allouer la capacité de consommation de l’usine à une autre société de distribution avant sa construction. Est-ce qu’une telle chose se produit? Celui qui a construit l’usine de production obtiendra la capacité. C’est le but de cette loi. Nous sommes de ceux qui pensent que de bonnes choses arriveront à la fin de ce processus. Parce que l’énorme augmentation des prix de l’énergie et notre dépendance aux importations d’énergie peuvent ouvrir la voie à la prolifération de nos ressources énergétiques locales, en particulier les installations de production d’électricité sans licence. Mais ici, ne laissez pas nos sociétés de distribution empêcher cela. Nous y effectuons les travaux nécessaires. Nous adopterons des règlements très stricts. A cet égard, nous allons aussi vexer ceux qui ont chamboulé notre industrie et nos industriels qui veulent investir. »

Le programme s’est poursuivi par une réunion du secteur, qui a été fermée aux journalistes après des discours d’introduction.

Leave a Comment