Emirates Agence Nouvelles – FANR accorde une licence d’exploitation pour l’unité 3 de la centrale nucléaire de Barakah

ABOU DHABI, 17 juin 2022 (WAM) – L’Autorité fédérale de réglementation nucléaire, FANR, l’organisme de réglementation nucléaire indépendant des Émirats arabes unis, a annoncé aujourd’hui la Nawah Energy Company (Nawah), la filiale responsable de l’exploitation d’une centrale nucléaire située à Al Dhafra district de l’émirat d’Abu Dhabi et Emirates Nuclear Energy Company (ENEC) pour un permis de travail pour l’unité 3 de la centrale nucléaire de Barakah.

La licence, d’une durée estimée à 60 ans, autorise Nawah à mettre en service et à exploiter l’unité 3 de la centrale nucléaire de Barakah.

La décision d’autorisation est le résultat des efforts déployés par FANR après avoir reçu une demande de licence d’exploitation de Nawaha pour les unités 3 et 4 en 2017. La FANR a procédé à une évaluation de la demande pour le bloc 3 à la suite de la délivrance des licences pour les deux unités précédentes et a adopté un processus d’audit systématique qui comprenait un examen complet des documents de mise en œuvre et a mené une surveillance et des audits réglementaires rigoureux.

L’évaluation comprenait un aperçu de la conception de l’installation et une analyse de l’emplacement du site en termes de géographie et de démographie. L’évaluation portait également sur la conception du réacteur, les systèmes de refroidissement, les règles de sécurité, la préparation aux situations d’urgence, la gestion des déchets radioactifs et d’autres aspects techniques. FANR a également évalué l’état de préparation de l’organisation et du personnel de Nawah, avec tous les processus et procédures nécessaires pour assurer la sûreté et la sécurité de la centrale nucléaire.

FANR a examiné la demande de permis de 14 000 pages pour les unités 3 et 4, a effectué plus de 120 audits et a demandé des informations supplémentaires pour l’unité 3 sur divers sujets liés à la conception du réacteur, à la sécurité et à d’autres questions afin d’assurer la pleine conformité de la centrale nucléaire de Barakah avec toutes les exigences réglementaires.il est.

L’ambassadeur Hamad Al Kaabi, représentant permanent des Émirats arabes unis auprès de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et vice-président de l’Autorité fédérale de réglementation nucléaire (FANR), a déclaré : « C’est le premier pays arabe à exploiter une centrale nucléaire dans la région et a 14 ans pour construire un tel programme.”Cette étape a été franchie grâce à la vision et au leadership des EAU pour créer un programme pacifique d’énergie nucléaire pour répondre aux futurs besoins énergétiques du pays.”

“La décision annoncée aujourd’hui intervient après des années d’études et de coopération intensives avec des parties prenantes nationales et internationales telles que l’Agence internationale de l’énergie atomique, la République de Corée et d’autres organismes de réglementation internationaux.” Il a dit.

Suite à l’autorisation, Nawah entreprendra un processus de mise en service pour se préparer à une opération commerciale dans laquelle FANR effectuera des inspections 24 heures sur 24 à l’aide de ses inspecteurs résidents à la centrale nucléaire de Barakah, avec l’affectation d’autres inspecteurs, et s’assurera que les processus de ravitaillement et d’accès actuellement achevé conformément aux exigences réglementaires.

Christer Viktorsson, directeur général de l’Agence fédérale de réglementation nucléaire (FANR), a déclaré : « L’Agence fédérale de réglementation nucléaire a joué un rôle indispensable dans la réglementation de la centrale nucléaire de Barakah depuis 2009, en particulier après avoir reçu des demandes de permis de travail pour les unités 3 et 4. en 2017. « Nous avons mené des examens approfondis et des audits approfondis pour nous assurer qu’il répond aux exigences et qu’il est donc prêt à fonctionner en toute sécurité. La FANR est également prête pour la phase opérationnelle, qui comprend toutes les dispositions pour effectuer la surveillance réglementaire et les inspections nécessaires pour s’assurer que la communauté et l’environnement sont protégés lors de la mise en service de l’unité 3 », a-t-il déclaré.

Pour garantir les normes internationales les plus élevées en matière de sûreté, de sécurité et de non-prolifération nucléaires, les Émirats arabes unis ont dû examiner et évaluer divers aspects de l’infrastructure nucléaire, du système juridique et réglementaire, de la sûreté nucléaire, de la sûreté nucléaire, de la préparation aux situations d’urgence et de la non- De l’AIEA- ous avons reçu 11 missions d’examen majeures. Les rapports de mission de l’AIEA sont accessibles au public.

En février 2020 et mars 2021, la FANR a accordé des permis pour les unités 1 et 2 de la centrale nucléaire de Barakah, respectivement, et a maintenu sa surveillance réglementaire jusqu’à l’exploitation commerciale des unités. L’un des principes de la politique nucléaire est la transparence, que le gouvernement des Émirats arabes unis s’est engagé à adhérer aux conventions et accords internationaux tels que le Traité de conservation et le Protocole additionnel de l’AIEA et la Convention sur la sûreté nucléaire et d’autres documents.

Les Émirats arabes unis construisent actuellement quatre unités à la centrale nucléaire de Barakah et le taux de construction global du projet est de 97 %, avec l’unité 1 : commercialement opérationnelle, l’unité 2 : commercialement opérationnelle, l’unité 3 : mise en service, l’unité 4 : 92 % est

Traductrice : Esmeralda Angun.

http://wam.ae/en/details/1395303058411

Leave a Comment