Le décret sur les agents de santé a été adopté lors de l’Assemblée générale de la Grande Assemblée nationale de Turquie

Selon la loi, ceux qui travaillent comme médecins de famille contractuels jusqu’au 1er janvier 2029 pourront se spécialiser en médecine familiale selon les principes établis par la Commission de spécialisation médicale, sans être assujettis à un horaire central selon les résultats de l’examen de médecin spécialiste.

Sur la base du personnel médical ou dentaire et des emplois, médecins et dentistes, qui ont reçu une pension, une pension d’invalidité régulière ou une pension d’invalidité de service, et n’avaient pas droit au paiement de prestations avec une pension, le chiffre est de 26 000 pour ceux qui sont des experts en vertu de la législation pertinente, pour les non-spécialistes, l’indicateur est de 20 000. Chaque mois, avec les pensions, un paiement supplémentaire sera versé d’un montant déterminé en multipliant le coefficient mensuel par la pension.

Des commissions de contrôle seront constituées dans chaque établissement de santé pour vérifier le chiffre d’affaires moyennant une surtaxe.

Conditions et critères de prestation de services déterminés par le ministère dans les établissements et organismes de santé, titre du personnel, fonction, statut disciplinaire, conditions et durée de travail, contribution de service, rendement au travail, examen, activités d’enseignement et de recherche, examen, chirurgie, anesthésie, intervention Le taux de majoration sera déterminé par un règlement qui sera publié par le ministère de la santé, en tenant compte de facteurs tels que le travail dans les services à risque.

La loi fixe également les montants des compléments de rémunération qui peuvent être distribués au personnel.

Le ministère de la Santé pourra utiliser les revenus du fonds de roulement, tous les fonds reçus de l’Institut d’assurance sociale et d’autres fonds à l’exception des dons, des intérêts et des revenus locatifs, pour distribuer des paiements supplémentaires au personnel.

Ministère du fonds de roulement, amélioration des services de santé, promotion de la qualité et de la prestation efficace des services, réponse aux besoins des institutions et organisations de santé qui ne peuvent être satisfaits avec leurs propres fonds ; Pour participer aux frais de soutien à l’éducation, à la recherche, au développement et à l’organisation provinciale du ministère, un taux déterminé par le ministère, qui ne dépasse pas 6 % du revenu brut mensuel, est transféré. au compte de la Caisse Centrale de Comptabilité du Ministère.

410 % des salaires les plus élevés des fonctionnaires, 335 % des médecins spécialistes, spécialistes en médecine et en art dentaire, et 335 % des médecins généralistes et médecins généralistes. D’autre part, une surtaxe de 265 % pour les dentistes sera prélevée sur le budget de l’État chaque mois, indépendamment de toute contribution.

Cette disposition s’appliquera également aux médecins employés à des postes contractuels dans l’administration provinciale de la santé et les hôpitaux, ainsi qu’à ceux qui ont réussi une spécialisation spécialisée ou de sous-branche dans d’autres institutions et organisations publiques conformément aux réglementations légales dans le domaine de la médecine et de la dentisterie. ministère ou ses filiales.

COLLECTE DE PRÊTS

Si le montant des créances qui n’ont pas pu être recouvrées au 31 décembre 2021 est de 10 000 TL ou moins, que le coût des services de santé offerts par les établissements de santé du ministère de la Santé, 10 000 TL seront annulés d’office si la moitié de la créance est inférieur à 10 000 TL, et le reste sera facturé.

L’amendement à la loi sur l’enseignement supérieur prévoit qu’un arrangement parallèle sera conclu avec le ministère de la santé afin de régler les suppléments forfaitaires du personnel travaillant dans les hôpitaux universitaires sur le budget de l’État.

SUPPLÉMENT DU BUDGET CENTRAL

Il sera veillé à ce que le personnel du ministère de la Santé reçoive des paiements supplémentaires du budget de l’État. Lors de la détermination du montant de l’indemnité qui peut être distribuée au personnel, les indemnités du personnel peuvent être calculées sur la base des revenus totaux et des fonds du ministère de la Santé, au lieu des calculs individuels ou des revenus des établissements et organisations de soins de santé.

La loi augmentera la limite supérieure des frais supplémentaires que les membres du corps professoral reçoivent pour les services de santé qu’ils fournissent à l’université en dehors des heures de travail.

Le budget de l’État couvrira également le supplément forfaitaire du personnel de l’Institut de médecine légale.

Les revenus du fonds de roulement peuvent être versés aux fonctionnaires et aux contractuels travaillant dans l’Institut de médecine légale et ses unités, en tenant compte de leur titre, fonction, classe, conditions de travail, qualifications officielles, contribution de service, travail et questions similaires.

Le plafond salarial sera porté à 215 % pour le personnel présentant un niveau élevé de poids et de risque en raison de la nature du service et des agents d’autopsie, et à 200 % pour les autres membres du personnel.

Le montant de la rémunération complémentaire au personnel contractuel sera déterminé sur la base du personnel équivalent travaillant dans la même unité avec le même titre et la même année de service. Le versement complémentaire qui leur est dû ne doit en aucun cas excéder le plafond du versement complémentaire pouvant être effectué selon son prédécesseur.

La loi réglemente également les conditions de première ou de reconduction des spécialistes, spécialistes, médecins, dentistes et pharmaciens conformément à la réglementation sur la spécialisation en médecine, ainsi que par tirage au sort. Les procédures et principes du tirage au sort et leur nomination au sein du Ministère de la Santé seront déterminés par un règlement édicté par le Ministère de la Santé.

La formation spécialisée en médecine et en dentisterie sera dispensée par des professeurs, des professeurs associés, des médecins chargés de cours, des éducateurs et des assistants en chef qui sont des experts dans le domaine conformément aux réglementations sur la spécialisation en médecine. Afin de pouvoir dispenser une formation spécialisée en médecine, les membres du corps professoral et les assistants principaux doivent effectivement travailler au moins un an dans leur domaine de compétence.

La loi modifie les lois sur l’emploi du personnel médical contractuel dans les lieux connaissant des difficultés d’approvisionnement en personnel et modifie certaines lois et réglementations statutaires. En conséquence, le personnel tenu de servir l’État en vertu de la loi pertinente pourra travailler en tant que personnel médical contractuel conformément à la loi pertinente de la province dans laquelle il se trouve.

Lorsqu’il y a des difficultés à recruter du personnel contractuel en raison du manque d’emplois, le nombre d’emplois augmentera pour surmonter cette difficulté.

Les membres du corps professoral et les éducateurs travaillant au Centre d’éducation en santé familiale ou aux départements d’éducation en médecine familiale seront également rémunérés dans leur établissement d’origine.

Des paiements supplémentaires du budget du fonds de roulement au personnel scientifique du ministère de la Santé seront effectués à partir du budget de l’État pour assurer l’uniformité de la mise en œuvre.

ORGANISATIONS SANITAIRES, OCCUPATIONNELLES ET PROFESSIONNELLES CONTRE L’OFFRE DE LA LOI

Şebnem Korur Fincancı, président du Conseil central de l’Association médicale turque, a pris la parole lors de l’action tenue devant la Grande Assemblée nationale de Turquie :

“Comme vous l’avez une fois de plus convaincu avec le nouveau projet de loi, les scénarios que vous avez joués sur les écrans du Parlement sont désormais invalides aux yeux de nous et de la société. Après des mois d’obstruction, vous avez ridiculisé les efforts du médecin avec le projet de loi sur l’extorsion.

Même si nous exigeons une augmentation du salaire de base qui affectera la retraite, nous voulons éviter la discrimination entre les retraités ayant des régimes différents, nous voulons être des médecins qualifiés, nous voulons consacrer suffisamment de temps à nos patients tout en essayant de fournir des services de santé qualifiés, nous voulons consacrer suffisamment de temps à nos patients, nous voulons renforcer les services de santé préventifs et les espaces de travail exempts de violence sanitaire. Ce qu’il a fait, c’est nous imposer, à nous médecins, un système de paiement basé sur la performance et verser un budget à réserver à notre travail en tant que loyer et service aux hôpitaux de la ville.

Contre la mauvaise santé que vous nous avez imposée, médecins, nous nous sommes réunis pour changer cette voie et pour un avenir sain. Nous sommes unis comme producteurs dans le domaine du travail en santé et services sociaux, c’est la première fois. Notre acte de devoir aujourd’hui est un appel. Nous voulons que cette objection obtienne un vote à l’Assemblée générale. Nous rejetons ce scénario mis en place à l’Assemblée. »

Leave a Comment