Le projet de système ferroviaire Kazlıçeşme-Sirkeci sera achevé au premier trimestre 2023.

Le ministre des Transports et de l’Infrastructure Adil Karaismailoğlu a visité le chantier de construction de Yedikule dans le cadre du système ferroviaire Kazlıçeşme-Sirkeci et du projet de nouvelle génération axé sur les piétons et a reçu des informations sur l’avancement du projet.

Karaismailoğlu a déclaré qu’ils examinaient le système ferroviaire Kazlıçeşme-Sirkeci et un projet de nouvelle génération axé sur les piétons, qui est extrêmement important pour Istanbul et donnera vie à la ville antique.

Exprimant que les jeunes transpirent aujourd’hui et demain à l’examen universitaire, Karaismailoğlu a déclaré : « Chers nos jeunes ; J’espère que vos efforts seront récompensés à YKS, qui est une étape importante dans la réalisation de vos rêves, et je vous souhaite plein succès. Que Dieu vous donne la clarté d’esprit.” Il a dit.

Karaismailoğlu a déclaré que tout ce qu’ils feraient à Istanbul serait petit et qu’un projet historique pour Istanbul est en train d’être observé ici aujourd’hui.

Expliquant que le projet n’est pas seulement un travail de système ferroviaire, mais aussi un projet de transport de nouvelle génération axé sur les piétons, Karaismailoğlu a déclaré qu’ils étaient fiers et heureux d’avoir réuni un autre travail important à Istanbul.

“Nous avons investi plus de 1 billion 600 milliards de lires dans les transports et les communications de notre pays”
Adil Karaismailoğlu a déclaré qu’en tant que ministère, ils évaluent les systèmes de transport et de communication en Turquie dans leur ensemble et considèrent la terre, l’air, la mer et les chemins de fer comme des systèmes qui se complètent, s’influencent et se complètent.

Karaismailoğlu a déclaré qu’ils continuaient à travailler pour la nation sans prêter attention à ce que les autres disaient, sans controverse et sans compromettre les politiques du travail.

« Pendant le mandat de nos gouvernements, nous avons investi plus de 1 billion 600 milliards de lires dans les transports et les communications de notre pays. Sur ce montant, nous avons alloué 328 milliards de lires aux chemins de fer. Grâce aux grandes étincelles infrastructurelles qu’elle a faites au cours des 20 dernières années, la Turquie a atteint la ligue supérieure du monde. La Turquie prendra sa place parmi les 10 premières économies avec des effets économiques directs, indirects et stimulants fournis par les infrastructures. Au cours des 20 dernières années, nous avons construit 1 432 kilomètres de trains à grande vitesse, augmenté la longueur de la ligne signalisée de 183 % et augmenté la longueur de la ligne électrifiée de 188 %, portant la longueur de la ligne conventionnelle à 11 590 kilomètres. De cette manière, nous avons porté notre réseau ferroviaire total à 13 222 kilomètres. »

Karaismailoğlu a rappelé que le plan directeur des transports et de la logistique, partagé avec le public en avril, fixait des objectifs à la Turquie pour tous les systèmes de transport d’ici 2053 : « Par conséquent, nous allons augmenter la longueur totale des voies ferrées à plus de 28 000 kilomètres. Nous augmenterons la part du transport de passagers de 1 % à 6 %. Dans le transport de marchandises, nous atteindrons 22% avec 5%. Nous ferons passer le nombre de villes équipées de trains à grande vitesse de 8 à 52. À partir de sources d’énergie renouvelables, nous couvrirons 35 % des besoins énergétiques du transport ferroviaire. » Il a dit.

“Notre ministère obtiendra plus de 50% du réseau ferroviaire d’Istanbul”
Le ministre des Transports et des Infrastructures, Karaismailoğlu, a déclaré qu’en plus de ces succès dans les lignes interurbaines, ils ont également investi massivement dans les systèmes ferroviaires urbains, et qu’un total de 811 kilomètres de lignes ferroviaires urbaines dans 12 provinces de la Turquie sont en service et dans les infrastructures.

Déclarant que la longueur totale de 14 projets différents en construction à Istanbul, Ankara, Bursa, Kocaeli, Gaziantep et Kayseri à travers le pays par le ministère est de 185 kilomètres, Karaismailoğlu a déclaré : « La longueur des lignes de métro Marmaray et Levent Hisarüstü que nous avons construites et lancé dans le trafic à Istanbul, atteint 80 kilomètres. 600 000 Istanbulites voyagent chaque jour sur le Marmaray, qui relie les continents sous la mer. La longueur totale de 7 lignes distinctes en construction dans la ville mondiale d’Istanbul est de 103,3 kilomètres. Il a dit.

Karaismailoğlu a déclaré qu’en plus du système ferroviaire Kazlıçeşme-Sirkeci et du projet de nouvelle génération axé sur les piétons, ils ont réalisé un développement rapide dans 6 projets à Istanbul, y compris la ligne de métro Pendik-Tavşantepe-Sabiha Kirazlı, Başakşehir-Çam Sakura-Kayaşehir ligne de métro, ligne de métro Gayrettepe-Kağıthane-Istanbul Airport, ligne de métro Altunizade-Çamlıca-Bosna Boulevard et ligne de métro Kümeceişarşeşaçıkık ligne de métro Kümecey

« Dans ce nouveau concept, le parcours sera à la fois ferroviaire et piétonnier »

« La longueur du réseau du système ferroviaire actuellement en service à Istanbul est de 263 kilomètres. Avec l’achèvement de nos projets, cette longueur passera à 366 kilomètres “, a déclaré Karaismailoğlu et a poursuivi ses propos comme suit :

« Nous devons déclarer avec fierté que notre ministère recevra plus de 50 % du réseau du système ferroviaire de la mégapole d’Istanbul. Le projet de transport de nouvelle génération est un projet intégré avec Marmaray et compte 8 arrêts. Dans ce contexte, nous apportons des améliorations et de nouveaux aménagements sur la ligne de 8,3 kilomètres, actuellement hors service entre Sirkeci et Kazlıçeşme. Dans ce nouveau concept, le parcours sera à la fois ferroviaire et piétonnier. En d’autres termes, nous parlons d’un chemin de fer respectueux de l’environnement. Dans le cadre du projet, 7,3 kilomètres de chemin piétonnier, 6,3 kilomètres de piste cyclable, 10 000 120 mètres carrés d’espaces carrés et récréatifs, 74 000 mètres carrés de nouveaux espaces verts, 6 000 mètres carrés d’espace social et culturel intérieur, 9 passages souterrains piétons, 3 passages supérieurs piétons, 1 passage supérieur routier, 12 passages inférieurs routiers et 2 passages supérieurs piétons pour les transports.

Expliquant que ce projet offre aux habitants d’Istanbul une option de transport rapide, confortable, écologique et hybride, ainsi que des zones pour les vélos et les scooters, ainsi que des zones de sports et d’excursions, Karaismailoğlu a déclaré avoir construit une autre ligne de transport écologique et économique avec de nouvelles contenu.générations au sens socioculturel et apporté à la nation.

Karaismailoğlu a déclaré qu’au cours de leurs travaux de projet, ils ont achevé le démantèlement de 42 570 mètres de rails, 410 poteaux de la caténaire et 24 kilomètres de câbles électriques, qu’ils ont introduits à la gare de Sirkeci le 20 septembre 2021, et a déclaré :

“Nous avons terminé les préparatifs pour la mise en place d’un nouveau système. Avec l’achèvement du projet, dans lequel nous avons progressé de 43%, un côté de la voie ferrée sera utilisé par des trains d’une surface de travail de 215 000 mètres carrés. D’autre part, il y aura des zones de promenade, de repos et de loisirs. Ainsi, nous veillerons à ce que 57 % des zones qui n’ont jusqu’à présent été utilisées que pour les voies ferrées soient des espaces verts ouverts aux piétons. Nous établissons le transport, les vacances et la socialisation au milieu de notre Istanbul préférée. Avec ce projet, nous augmentons le confort de vie de tous les citoyens qui restent sur la route, ainsi que ceux qui utilisent la ligne. En même temps, nous avons un autre travail que nous considérons comme très précieux. Nous préservons notre patrimoine culturel et historique, et restaurons nos sites inscrits au patrimoine ancestral au sein du projet dans le respect de leur originalité. Dans ce processus, bien sûr, nous agissons conformément aux décisions du comité composé de nos historiens de l’art, architectes, restaurateurs et archéologues. »

Karaismailoğlu a souligné qu’en plus de calculer les économies et les revenus, les habitants d’Istanbul créent des espaces verts où ils peuvent respirer en plus de voyager confortablement, en toute sécurité et confortablement et protéger leur patrimoine culturel.

Karaismailoğlu a déclaré que le gain social qui en découle ne peut être calculé et a déclaré : « Nous voyons servir le public comme servir Dieu. Nous ne faisons pas de profit politique par le biais d’opérations de perception reposant sur les services d’autrui. Nous ne nous abstenons pas des travaux qui relèvent de notre champ d’application et nous ne transférons pas la charge à d’autres. Nous ne négligeons pas les transports en commun dans la mégapole et causons de la souffrance au public. En tant que ministère des Transports et de l’Infrastructure, répondant aux besoins de circulation de nos citoyens, nous redécorons les parties les plus précieuses de la ville et les apportons à nos habitants. En ce sens, notre port de plaisance de la Corne d’Or, le port de croisière de Yenikapı, que nous lancerons prochainement, le système ferroviaire Kazlıçeşme-Sirkeci et la nouvelle génération de projets de transport piétonnier sont nos réalisations exemplaires. » Il a dit.

Le projet sera achevé au premier trimestre 2023

Le ministre Karaismailoğlu a déclaré que le projet sera achevé au premier trimestre 2023, à l’occasion du 100e anniversaire de la République, et mis au service des citoyens, ajoutant : « Je voudrais exprimer les avantages économiques que notre projet apportera entre 2023 et 2053 avec l’introduction du service . Nous allons économiser 425 millions 562 milliers d’euros en termes d’entretien et d’exploitation des routes, 116 millions 971 milliers d’euros en termes de réduction des accidents et 242 millions 544 milliers d’euros en temps, soit un total de 785 millions 77 milliers d’euros. » Il a dit.

Exprimant que l’amour de la nation pour Istanbul a commencé en 1071, s’est transformé en amour du service en 1453 et que le processus de service du gouvernement à Istanbul s’est poursuivi, Karaismailoğlu a déclaré :

“Tout ce que nous faisons pour Istanbul, quel que soit le service que nous fournissons aux habitants d’Istanbul, est approprié et approprié. Nous effectuons le service avec « l’amour de servir Dieu ». Istanbul avec son identité historique, ce qu’elle a apporté à la Turquie et le trône qu’elle a établi dans le cœur de notre nation mérite toujours le meilleur. Malheureusement, la façon dont ils gèrent Istanbul est évidente… Des bus délabrés, des lignes de métro inachevées, des métros où l’on coule des excavations, des routes défoncées, des projets inachevés et annulés, la possession des services de notre ministère… La meilleure chose que fait cette mentalité c’est s’opposer. Ils ont dit “nous ne voulons pas” du pont Yavuz Sultan Selim, de Marmaray, du tunnel eurasien, de l’aéroport d’Istanbul et du pont Osmangazi.

Ils se sont opposés à l’autoroute d’Izmir, à l’autoroute du nord de Marmara et, bien sûr, au pont d’akanakkale de 1915. Bien sûr, nous n’avons pas tenu compte de ces mentalités frivoles et à court terme. On ne prendra pas ça non plus… On a continué notre chemin. De ce fait, ces travaux ont accéléré le quotidien de nos populations, apporté des économies, apporté du confort. Maintenant Istanbul ; Il ne veut pas voir les transports paralysés. Les Istanbulites s’attendent à ce que la ligne de métro de 100 kilomètres de long, qui relève de la compétence de la municipalité d’Istanbul et dont les appels d’offres ont été annoncés avant 2019, soit achevée dès que possible, mais malheureusement, nous ne voyons pas un tel travail et une telle excitation. Les habitants d’Istanbul suivent de près les nouveaux projets vitaux tels que le projet Kazlıçeşme-Sirkeci entre Fatih et Zeytinburnu. Les habitants d’Istanbul voient de près ce qui a été fait. »

Karaismailoğlu a déclaré qu’en tant que ministère des Transports et des Infrastructures, il continuerait à apporter de nouveaux investissements économiques, environnementaux et environnementaux à Istanbul et a déclaré : « Nous continuerons à travailler dur pour Istanbul, pour la Turquie, pour notre région. Nous construisons une ville mondiale qui répond aux besoins de notre population, comme dans toute la Turquie, et dispose d’un système de transport rapide, sûr et confortable. » Il a dit.

Le maire de Fatiha, Ergün Turan, a déclaré : « C’est la troisième fois que notre ministre vient ici. Merci pour vos soumissions. Ce projet est le projet le plus important et le plus précieux en cours pour Istanbul et Fatih. Nous ne parlons pas seulement du chemin de fer. Ce sera une zone de loisirs très importante, une zone de socialisation et une destination touristique importante pour Istanbul et Fatih. » Il a dit.

Après le discours, le ministre Karaismailoğlu, le député AK du parti d’Istanbul Mustafa Demir, le maire de Fatih Turan et la délégation qui l’accompagne ont visité les travaux réalisés à pied de Yedikule à Sirkeci.

Leave a Comment