Les droits spéciaux sont garantis par SGK ! Minimum 1 668, maximum 12 mille 516 TL … – La bonne adresse pour l’actualité financière

Le travail agricole étant saisonnier, il n’y a presque pas de travailleurs permanents dans l’agriculture. Par conséquent, l’assurance ou la sécurité sociale n’est pas permanente. Dans ce cas, les lois donnent des droits spéciaux à ceux qui travaillent dans l’agriculture et la sylviculture. Le principal problème de ces travailleurs est le manque d’assurance ou le manque de primes. jusqu’au 1er mai 2008 ; Selon la loi sur l’assurance des agriculteurs no. 2925, la sécurité sociale était prévue pour ceux qui payaient des primes 15 jours par mois et 180 jours par an. A partir de cette date, cette branche d’assurance est fermée aux nouveaux assurés. Depuis le 1er mars 2011, les problèmes d’assurance sociale des travailleurs agricoles suspendus ont été résolus par un décret adopté par la loi no. 6111. Ceci est également abrégé en “Formule d’article supplémentaire 5”.

QUELS DROITS L’ARTICLE 5 SUPPLÉMENTAIRE DONNE-T-IL ?

Ils paient leurs propres primes, comme les assurés volontaires. Ils ont payé 18 jours de primes en 2011 et les années suivantes, majorées d’un jour chaque année, et ils ont gagné 30 jours. Par exemple; Pour 2022, 34,5 % de la prime sont payés en 29 jours, mais sont gagnés en 30 jours. L’avantage le plus important; Alors que les paiements de primes facultatives sont calculés en BAĞ-KUR, les primes payées en vertu de l’article 5 supplémentaire sont calculées en KJC (statut 4 / A). Comme les autres assurés, l’assuré, le conjoint et les enfants bénéficiaires peuvent percevoir des prestations de santé. Cependant, pour recevoir des prestations de santé, il ne doit pas y avoir plus de 60 jours de dette de prime.

QUE FAIRE POUR L’ASSURANCE ?

Tout d’abord, il remplira la « Demande pour les salariés incompatibles avec un contrat de travail dans l’agriculture ». La déclaration remplie sera approuvée par le bureau du chef auquel leur résidence permanente et l’administration agricole de la province ou du district dans lequel ils résident (ou travaillent).

Ils soumettront une demande à l’administration provinciale ou centrale de la sécurité sociale, à laquelle leur résidence permanente est liée (ou dans laquelle ils travaillent) avec une «déclaration d’entrée des salariés avec des contrats agricoles occasionnels» approuvée par le maire et l’administration agricole. Les travailleurs forestiers et les agriculteurs forestiers rempliront d’abord une “Demande d’entrée pour une durée indéterminée avec un contrat de travail dans la sylviculture”.

L’approbation sera donnée par le siège social auquel appartient leur résidence permanente, et l’administration provinciale de l’environnement et des forêts ou l’administration forestière régionale, les chefs d’exploitation ou les coopératives de développement du lieu où ils résident (ou travaillent). Pour s’inscrire et démarrer l’assurance, ils devront demander à l’Administration provinciale de la sécurité sociale / Centre de la sécurité sociale, auprès de laquelle ils résident, une «déclaration sur l’entrée des employés occasionnels avec un contrat de services dans les travaux forestiers», qu’ils ont approuvée comme déclaré.
L’assurance agricole en vertu de l’article 5 complémentaire du travailleur agricole demandeur, telle que spécifiée, commence le jour de la demande.

NUMÉROS DE PAIEMENT ACTUELS

iStock-1302168853

Aux termes de l’article additionnel, le 5ème mois est considéré comme 30 jours, et l’année 360 ​​jours pour ceux qui travaillent dans l’agriculture et la sylviculture en tant qu’assureur agricole et qui travaillent en continu avec un contrat de travail. En vertu de l’article 5 additionnel, les titulaires d’assurance agricole ; Ils déterminent le montant des gains sur lesquels la prime est calculée. Pourcentage de 29 fois le salaire journalier qu’ils ont fixé (pour 2022), pour rester entre la limite inférieure des salaires journaliers basés sur la prime (le salaire minimum pour aujourd’hui est de 166,80 TL) et la limite supérieure (7,5 fois le salaire minimum, qui pour aujourd’hui c’est 1 251 TL par jour .. La prime est calculée à 34,5%, dont 20% sont l’assurance invalidité, vieillesse et famille (prime de pension), 12,5% sont l’assurance maladie générale, 2% sont la prime d’assurance contre les accidents du travail et maladies professionnelles. Le montant minimum de la prime à payer pour cette année est de 1 668 TL et le montant maximum de la prime est de 12 000 516 TL.

QUAND EST-CE QUE ÇA FINIT ?

Dans le cas où ils commencent à travailler en tant qu’assurés de l’assurance obligatoire (employés KJC, BAĞ-KUR et 4 / C), à partir du jour où ils commencent à travailler, à partir du jour de la présentation de la demande de ceux qui demandent la résiliation de l’assurance, à partir du dernier jour de paiement de la prime parmi ceux qui ont une dette de prime, un revenu ou une obsolescence mensuelle à compter de la date du sinistre, à compter de la date du décès de l’assuré décédé, à condition que les demandeurs aient droit à une pension.

CLIQUEZ POUR RETOURNER À LA PAGE D’ACCUEIL
Exemple d'augmentation avant l'augmentation du salaire minimumExemple d’augmentation avant l’augmentation du salaire minimum
L'essence est de 57 pour cent, le diesel de 22 pour cent.L’essence est de 57 pour cent, le diesel de 22 pour cent.
Clarification critique sur 3600 indicateurs supplémentaires !Clarification critique sur 3600 indicateurs supplémentaires !

Leave a Comment