Notre président Ali Y. Koç : En ce qui concerne le football turc, la voie est libre pour nous tous, bonne chance


CLUB

Mardi 21 juin 2022. 17:43

Notre président, Ali Y. Koç, a été élu président de la Fondation de l’Union des Clubs lors de l’Assemblée générale ordinaire de la Fondation de l’Union des Clubs.

S’adressant à la presse après l’Assemblée générale, notre président a déclaré : « En mon nom personnel, au nom de mon club, de tous les autres clubs et au nom du football turc, je tiens à remercier M. Ağaoğlu pour votre présence. Parce que nous vivons tous une vie très dynamique, parce que nous avons tous un travail intense et du stress, aussi bien notre propre travail que le travail quotidien de notre équipe, et quand les résultats s’y ajoutent. Par conséquent, en plus de tout, être le président des clubs et être en mesure de rencontrer les clubs et de résoudre leurs problèmes est un fardeau. Mais, comme M. Ağaoğlu vient de le déclarer, il a été le président de l’Union des clubs pendant la saison la plus étrange de l’histoire pour moi, mais je peux clairement dire qu’il a toujours pris la position qu’il répond aux besoins de tous les clubs en notre nom. . . Alors j’ai dit à l’intérieur : ‘Si l’un de nos membres soupçonne que votre président travaille pour les intérêts de son club, faites-lui la critique la plus dure, un avertissement.’ en disant. Il n’y a jamais eu une telle situation ici, merci à nous tous, il est allé et venu plusieurs fois en notre nom. Il portait un lourd fardeau. Comme je l’ai dit, il a placé la barre très haute dans cet environnement étrange. C’est pourquoi nous l’avons tous félicité du fond du cœur. L’année n’est pas longue, mais c’est un lourd fardeau. Alors merci encore. Nous espérons que notre nouveau conseil d’administration, que M. Ağaoğlu a accepté d’être sur notre conseil d’administration. Merci. Nous espérons que notre nouveau conseil d’administration saura encore élever la barre au plus haut niveau avec notre nouvelle fédération. Du moins à ce niveau. Alors je dis que Dieu nous aide. Comme vous le savez tous, les problèmes du football turc deviennent chaque jour plus chroniques. Cependant, je n’ai pas assisté à la réunion en personne. Mais M. Ağaoğlu est allé dans notre nouvelle fédération pour nous représenter. Comme il l’a dit, la performance des deux ou trois premiers jours est prometteuse pour l’avenir. Et cette nouvelle alliance a une démarche comme si les clubs allaient écouter un peu plus, se positionner pour les besoins des clubs, ils en ont la volonté. C’est très, très important pour nous. Car bien que nous ayons eu des contacts avec l’alliance précédente, nous n’avons pas réussi à nous entendre sur des questions importantes. Les besoins, envies et demandes des clubs ont toujours été écoutés, grâce à eux, mais tant bien que mal on n’a pas pu progresser. Même la distance parcourue pendant ces deux ou trois jours est très, très importante en soi. Par conséquent, en ce qui concerne le football turc, nous avons tous une voie claire et bonne chance. Merci, merci, il y en a. » Il a dit.

Interrogé sur le concours de diffusion, notre président a déclaré : « Même être le meilleur dans ce milieu est loin derrière ce que nous méritons. Ce n’est pas un problème créé par cette fédération actuelle. Il y a une nouvelle loi sur le sport. Nous avons une grande responsabilité. Si nous ne pouvons pas respecter le budget, etc., vous savez tout. Il y a des problèmes qui nous dépassent complètement ; comme le covid, comme le taux de change, comme l’inflation… Et surtout, les revenus des éditeurs. Les grands clubs ont des revenus relativement différents, mais 80%, 90% des revenus des clubs anatoliens proviennent des éditeurs. Et il y a eu une remise de 100 millions d’euros pour les 2 dernières années. Les clubs sont également habitués à ce travail. Par conséquent, le point remporté par M. Büyükekşi et son équipe est déjà le point le plus bas. J’espère que leurs idées se réaliseront. Le chiffre à convenir avec l’éditeur sera le meilleur dans les conditions actuelles, et en plus de cela, d’autres parrainages et revenus publicitaires pourront venir au fur et à mesure. Nous sommes au même point que les chiffres de l’année dernière et il est clair d’où vient la livre turque en raison de l’inflation. En d’autres termes, lorsque nous examinons la base de change, nous sommes confrontés à un énorme revers. Il est de notre prochain devoir de préparer le plus tôt possible le prochain concours, d’être beaucoup plus préparés et de faire monter ensemble la valeur de la marque. Sinon, il ne semble pas possible d’être compétitif en Europe avec ces chiffres. » expressions utilisées.

Lorsqu’on lui a demandé comment il avait décidé de devenir président de l’Union du Club, notre président a déclaré : « Pendant mon mandat, M. Fikret Orman est devenu président, M. Sepil, M. Cebi, M. Ağaoğlu. Nous avons personnellement vécu les difficultés auxquelles ils sont tous confrontés. Il était temps de prendre ses responsabilités, je l’ai exprimé. Heureusement, nos clubs ont aussi montré de l’affection et ont fait un choix. Nous sommes entrés avec un seul candidat. Mais peu importe qui est le président, peu importe ce que nous faisons en tant que syndicat. » a donné une réponse.

Cliquez sur Photos

Leave a Comment