Kemal Kılıçdaroğlu : Nous enverrons un gouvernement autoritaire

Chef de cogénération Kemal Kilicdarogluà Aydın ; rencontré des chauffeurs de taxi, des transporteurs, des techniciens de service et des opérateurs de minibus. Kılıçdaroğlu, qui écoute les problèmes des commerçants, “Nous enverrons démocratiquement le gouvernement autoritaire aux urnes, je vous promets que je retirerai un citoyen qui vit dans ce palais. Vous avez sucé le sang de la nation. Ces gens ne devraient-ils pas rire, faire des blagues et gagner de l’argent, ne devraient-ils pas bien faire leur dur labeur ? Ce n’est pas tout, il faut changer ça. La pauvreté, la pauvreté n’est pas notre destin… Nous allons le résoudre, nous le résoudrons ensemble » Il a dit.

Le président du CHP, Kemal Kılıçdaroğlu, a rencontré des chauffeurs de taxi, des transporteurs, des techniciens de service et des opérateurs de minibus à Aydın et a écouté leurs préoccupations. Kılıçdaroğlu, ainsi que le vice-président du CHP, ont assisté à une réunion à la coopérative de bus privés de la ville Aydın Efeler. Bulent TezcanCHP Président Coordonnateur CHP Président Coordonnateur Erdoğan Toprakmaire de la municipalité d’Aydın Özlem CerciogluPrésident provincial du CHP Aydın Ali CankirDéputés du CHP, maires, chauffeurs de taxi, chauffeurs de minibus, transporteurs et concessionnaires de services y ont participé.

4e7ed7c3-2545-4d57-a549-8dac9a6ef3f5-w.jpeg

“Ça nous fait mal”

Président de la Chambre des conducteurs d’Aydın Semih Ozmeric D’autre part, indiquant que les intrants ont augmenté de 300 % au cours de la dernière année, « Aucune entreprise de transport n’est actuellement en mesure de suivre ces campagnes. Il y a un mois et demi, nous avons demandé un tableau des prix à UKOME. Nous n’avons pas les moyens d’acheter du carburant. La politique des transports de la Turquie doit être réorganisée. Il ne manque pas de clients dans les transports, dont 96 % sont par la route, mais nous avons une perte. » Il a dit.

“Le diesel protégé contre les devises devrait être fourni”

Un autre marchand “Le gouvernement devrait accorder le soutien qu’il a apporté aux riches à ces pauvres commerçants. Les intérêts protégés par l’échange qu’il a donné aux riches devraient être donnés aux commerçants sous forme de diesel protégé contre la devise. Nous ne pouvons pas résister. Nous ne pouvons pas protéger nos artisans et notre nation. Nous sommes fatigués. Nous sommes fatigués des pressions politiques. Nous n’avons d’autre but que de protéger l’État. » Il a dit.

d86c2c9b-dd0f-4de4-87e3-1b6763acc9e7-w.jpg

Après avoir entendu parler des problèmes des propriétaires de magasins, le président du CHP, Kemal Kılıçdaroğlu, a déclaré :

‘6% dans le monde, 500% en Turquie’

Je vous ai tous écouté attentivement, en fait, ce n’est pas seulement le problème d’Aydın, mais je m’assois et je parle aux chauffeurs des autres provinces. Les problèmes qu’Aydın a rencontrés ici existent dans toute la Turquie. Allez à Diyarbakir, il y a Konya, il y a Rize. Aucun gouvernement ne surgit à l’improviste, n’est-ce pas ? L’augmentation est contre le gouvernement, pourquoi augmente-t-elle ? Il y a trois raisons. ET; Les prix mondiaux augmentent, les prix du pétrole augmentent de 6 à 7 %, pourquoi augmentent-ils de 350 % dans notre pays ? Pourquoi augmente-t-il de 500 % ? Nous devons trouver une réponse à cette question, pourquoi? Deuxièmement, en plus de cela, les impôts augmentent également. Ils ont besoin d’impôts, donc ils ont besoin d’argent, pourquoi ? Ils ont pris des engagements tellement importants qu’ils doivent les payer, en plus, ils ont promis de leur payer 10 milliards, 50 milliards, 100 milliards de dollars en monnaie mondiale, ce que nous appelons le “gang des cinq”. Où trouveront-ils l’argent ? “Monsieur, le prix du pétrole a augmenté dans le monde”, oui, nous réfléchissons sur les prix. Combien? 6 % dans le monde, 500 % en Turquie N’oubliez pas que chaque station-service est un bureau des impôts. Ils prendront l’argent et le mettront là.

“Nous devons d’abord mettre fin au vol”

De plus, l’entrepreneur est un citoyen de la République de Turquie, le lieu où le travail est effectué est la République de Turquie, le lieu où l’appel d’offres est tenu est la Turquie, pourquoi pas des livres turques mais des dollars américains ou des euros européens ? Ne connaissant pas la réponse à cette question, ne sachant pas comment l’État a été volé, vous vous plaignez toujours. Nous devons d’abord mettre fin à ce vol.

“Je sauverai ce pays d’une bande de cinq”

J’ai un mot pour cette nation, que ce soit un chauffeur, un commerçant, un industriel, un agriculteur ou un ouvrier ; J’ai un mot pour tous ceux qui vivent de sueur. Je sauverai ce pays de ce « gang des cinq ». En cas de changement de gouvernement, ils ont présenté les contrats aux tribunaux à l’étranger, pour “garantir notre travail”, donc une affaire sera engagée là-bas, les tribunaux de Londres n’autorisent pas cela pour avoir volé un citoyen. Nous obtiendrons ces cas, nous les sauverons de la « bande des cinq ». C’est la principale raison de mon augmentation.

Deuxièmement, plus de 65 ans ; L’État dit que je suis un État-providence, d’accord. Les citoyens de plus de 65 ans peuvent voyager gratuitement, merci. Celui qui dit que l’État est le gouvernement, dit “je le ferai gratuitement”. Si vous le faites gratuitement, vous paierez. Maintenant, vous apportez; minibus, tu laves le dos du chauffeur de bus. Cet homme paye déjà des impôts, vous avez fait monter le gasoil dans le monde, vous êtes écrasé et vous apportez 65 ans de vie. Comment pouvez-vous laver les dommages sur le dos de cet homme ? Laissez-moi vous dire quelque chose, Monsieur le Président; Si vous engagez un bon avocat, nous pouvons le trouver si vous le souhaitez. Si vous déposez une plainte, vous obtiendrez tous ces cas, il n’y a pas de transport gratuit. Mon frère, si tu vas le porter gratuitement, les prix sont clairs, combien ça coûte, combien ça coûte, tu dois payer le chauffeur du minibus ou du bus. Vous vous asseyez et faites un protocole, vous dites que je paierai 80 % du prix par personne, et vous supportez 20 %. Maintenant que vous avez 80 %, ils ont 20 %, cela ne se produit pas. Si vous en faites l’objet d’un procès, vous gagnerez certainement, mais j’espère qu’il n’y aura pas d’opportunité, la période changera, tout s’arrêtera.

“Le cœur de la mobilité économique est entre vos mains”

Ne désactivez pas le contact, en fait, si vous désactivez le contact pendant une semaine, le pays mourra de faim. C’est vous qui transportez les passagers, c’est vous qui transportez le diesel, donc le cœur de l’activité économique en Turquie est entre vos mains. C’est pourquoi je suis conscient de votre pouvoir, je le sais. Les urnes viendront, il faut tenir la leçon nécessaire, il faut finir ce travail sur les urnes. Donc, en fin de compte, vous avez de gros problèmes, mais vous devrez être un peu plus patient avec ces problèmes. Le coffre viendra; C’est facile à apprendre, vous allez mettre la main sur votre conscience et voter. Pour les droits de vos enfants, pour les droits des citoyens, pour la paix dans le pays, à quel moment ils ont amené l’État, vous voyez, je vois. Par conséquent, dans la phase électorale, lorsque les urnes arriveront, vous vous assiérez et enseignez bien. Pour que le futur gouvernement ne connaisse plus un tel événement. La société doit donner une leçon politique au gouvernement qui fait l’injustice, il n’y a rien de plus précieux que cette leçon dans les démocraties.

“Nous vivons dans un processus dans lequel la vie des citoyens se traduit par une augmentation”

Transport interurbain, j’ai envoyé mes adjoints pour voir ce qu’il advenait des concessionnaires, des camionneurs et des agriculteurs, dis-je. Les femmes de Diyarbakir plantent du persil, disent qu’elles viennent d’Elazig pour l’acheter, elles ne peuvent pas venir maintenant, dit-elle. S’ils viennent, l’argent du diesel coûte cher, même si nous le donnons gratuitement, nous traversons un processus dans lequel la vie des citoyens se reflète comme une augmentation. Or, si ce paysan ne peut pas vendre le persil qu’il produit, comment il va vivre, envoyer ses bêtes à l’abattoir, il ne peut pas nourrir convenablement ses bêtes ; par conséquent, le problème est devenu le principal problème de la Turquie.

“Nous allons tout nationaliser”

Traverser les routes et les ponts … Nous les nationaliserons tous, si Dieu le veut, si vous apportez notre soutien, nous les nationaliserons et les nationaliserons tous. Les camionneurs et les camionneurs paieront en euros, en dollars, frère, comment ces coûts seront-ils réduits ? La livre turque fond, vous payez la différence de prix par rapport à la livre turque, qui fond, la différence de prix que vous payez aux citoyens se traduit par une augmentation. Vous n’êtes pas obligé de travailler gratuitement, vous n’avez pas cette opportunité.

‘Monsieur, personne ne peut entendre nos voix…’ Non, votre frère peut entendre votre voix. J’étais assis à Mersin avec tous les chauffeurs de camions, camions, bus, minibus et taxis de Turquie. J’ai tenu la réunion dans une salle complètement grande. Tous les composants sont venus, sont sortis, m’ont raconté leurs problèmes, je leur ai dit comment résoudre ces problèmes, comme je vous l’ai dit … Regardez, celui qui vient et qui a de l’argent peut acheter un camion tout de suite, devenir chauffeur de camion. La table doit être limitée, pas tous les camionneurs qui se présentent devant elle, car la table est votre garantie, elle doit être votre garantie. Lorsqu’un employé prend sa retraite, il reçoit une pension, lorsqu’un ouvrier prend sa retraite, il reçoit une indemnité de départ, si un commerçant a un magasin, il reçoit de l’argent de l’air s’il est dans un bon endroit. Que gagne un camionneur ? Rien. Minibus, chauffeur de taxi plaque d’immatriculation est limitée, la valeur de la plaque d’immatriculation est au moins son indemnité de départ. Cela devrait être dans le chauffeur de camion et le chauffeur de camion, cela devrait être dans le chauffeur de bus, il devrait y avoir une limite et vos plaques d’immatriculation devraient avoir de la valeur.

Tu as sucé le sang de la nation

Nous attendrons. Nous enverrons le gouvernement autoritaire de manière démocratique aux urnes, je vous promets que je prendrai ma retraite et que je retirerai le citoyen qui vit dans ce palais. Vous avez sucé le sang de la nation. Pendant qu’un de nos amis parlait juste; il ne pouvait pas se retenir. Parce qu’il vit sa vie. Il est en difficulté. Ces gens ne devraient-ils pas rire, faire des blagues, gagner de l’argent, ne devraient-ils pas avoir le leur ? Le paysan est misérable, le chauffeur misérable, rassurez-vous, il a plus de 10 millions de chômeurs. Le père est au chômage, son fils diplômé de l’université est au chômage. Père et fils ne peuvent pas se surveiller dans la même maison, ils ne donnent pas d’argent de poche, papa… Il faut changer ça. La pauvreté, la pauvreté n’est pas notre destin… Dans quelles circonstances avons-nous établi cet état ? Les habitants d’Ajdina le savent mieux, vos pères et grands-pères vous ont raconté l’histoire d’Ephèse. Comment se fait-il que la pauvre République ait fait tout cela, depuis les usines sucrières, Sümerbank, Etibanka, les chemins de fer, sans ouvrir la main et prier personne ? Maintenant, nous avons tout, mais quelqu’un prend tout. Nous le résoudrons, nous le résoudrons ensemble.”

Leave a Comment