Le Parlement a adopté la loi sur le centre financier d’Istanbul

Selon la loi, son objectif est d’accroître la compétitivité financière de la République de Turquie sur la scène internationale, de contribuer au développement et à l’approfondissement des produits et services avec les marchés financiers, de renforcer l’intégration avec les marchés financiers et de capitaux internationaux et de rendre Istanbul Finance Centre (IFC) centres.

Il réglemente également les dispositions relatives à la portée, à la gestion et au fonctionnement du CFI, aux activités exercées au sein du CFI et aux incitations, remises, exonérations et exonérations liées à ces activités.

En se référant aux lois pertinentes dans la définition des activités financières ; banque, marchés de capitaux, assurances, crédit-bail, affacturage et marchés similaires sous, en dessous Il est précisé que les valeurs mobilières, les instruments dérivés, les systèmes de paiement, la monnaie électronique et les activités, services et transactions similaires peuvent être effectués en tant qu’activités financières au sein de l’IFC. La société de gestion est définie comme “une société par actions créée par Turkey Wealth pour exercer les fonctions et pouvoirs conférés par la loi et opérant conformément aux dispositions du droit privé”.

Une attestation de participation sera délivrée par le Bureau des Finances du Président.

À l’exception de la gestion et de l’administration de l’ensemble de l’infrastructure et de la superstructure, de la location de sections et d’espaces indépendants et d’espaces attribués aux institutions compétentes conformément aux fonctions déterminées par le plan d’aménagement, toutes les routes, places, espaces verts, parcs et lieux similaires réservé aux services publics de la SFI- u Tous les types d’activités de gestion seront exercés par la société de gestion pendant 20 ans.

Dans le cadre de la loi sur la propriété foncière, les pouvoirs du comité des copropriétaires, des comités d’agents insulaires et des comités d’agence collective de construction seront utilisés par la société de gestion pendant 20 ans pour les biens immobiliers en SFI.

Les participants recevront un certificat du Bureau présidentiel des finances pour travailler dans les bureaux. Les procédures et principes concernant le certificat de participant, y compris les questions de délivrance du certificat de participant, les conditions d’exemption du certificat de participant, la suspension et la révocation du certificat de participant, sont régis par un règlement d’application.

“Bureau en un seul endroit”

Un “guichet unique” sera établi dans lequel les unités compétentes des institutions et organisations publiques prendront en charge les demandes de délivrance de permis, licences, licences et approbations similaires liées aux activités des participants, ainsi que pour la délivrance de permis. et approuver leurs employés et leurs personnes à charge, et accélérer ces processus de candidature.

Représentants du ministère du Travail et de la Sécurité sociale, du ministère de l’Environnement, de l’Urbanisme et du Changement climatique, du ministère du Trésor et des Finances, du ministère de l’Intérieur, du ministère du Commerce et, s’ils le jugent nécessaire, des ministères, leurs affiliés , les organisations affiliées et les institutions publiques ; les organisations sous le contrôle de ces ministères, les organisations et les représentants de la municipalité concernée.

Le Bureau sera géré et administré en un seul endroit par le Bureau des finances de la Présidence, sans préjudice des dispositions de la législation pertinente, afin de contrôler les travaux et les transactions de la SFI à partir d’une source unique et d’assurer la coordination entre le public. institutions et organisations du bureau en un seul endroit. Si nécessaire, divers ministères, institutions publiques et organisations peuvent rejoindre le bureau en un seul endroit. Les procédures et principes relatifs au travail du bureau en un seul lieu seront régis par un règlement d’application.

Les services financiers fournis par des institutions financières à des non-résidents moyennant l’obtention d’un certificat de participant seront considérés comme une exportation de services financiers, à condition que le service soit finalement utilisé à l’étranger.

Les exportations de services financiers ne seront pas considérées comme des opérations sur dérivés effectuées par des institutions financières en leur propre nom et pour leur propre compte, activités, services et transactions qui sauvent des résidents nationaux à l’étranger par l’achat ou la vente d’actifs de leur portefeuille.

75 % des revenus des activités d’exportation de services financiers de la SFI qui ont reçu un certificat de participation seront déduits du revenu de l’entreprise lors de la détermination de l’assiette de l’impôt sur le revenu, à condition qu’ils soient indiqués séparément sur la déclaration de revenus. Les transactions et les sommes reçues en faveur de ces transactions sont déductibles des impôts sur les transactions bancaires et d’assurance ; Les transactions liées aux activités seront exonérées de tous les types de redevances et les documents émis dans le cadre de ces transactions sont exonérés de droits de douane.

La valeur nette réelle du salaire mensuel versé au personnel employé par les institutions financières certifiées par les participants de la SFI ; 60 % de ceux qui ont au moins 5 ans d’expérience professionnelle à l’étranger et 80 % de ceux qui ont au moins 10 ans d’expérience professionnelle à l’étranger seront exonérés d’impôt sur le revenu. L’exonération indiquée dans ce contexte s’appliquera au revenu salarial du personnel qui n’a pas travaillé en Turquie au cours des 3 dernières années avant de commencer à travailler à la SFI.

Les transactions de crédit-bail immobilier en IFC seront exonérées de tous les types de frais, et les documents émis dans le cadre de ces transactions seront exonérés de droits de douane. Les dispositions du présent article s’appliqueront également aux centres régionaux de trésorerie et de gestion financière des participants actifs dans au moins 3 pays.

Il n’y aura aucune obligation de tenir des comptes et des livres en turc

Le ministère du Trésor et des Finances sera habilité à édicter des règlements, nonobstant les dispositions de la loi sur la procédure fiscale et du code de commerce turc, concernant la tenue et l’édition des livres que les participants doivent tenir et des documents à délivrer à l’étranger. devise.

Les participants ne seront pas tenus de conserver tous les types de transactions, contrats, communications, comptes et livres en turc, qui sont organisés dans le cadre de leurs activités entre eux et au sein de la SFI.

Les participants seront libres de choisir le droit dans tous les types de transactions et de contrats soumis au droit privé, à condition que leurs activités ne soient pas en conflit avec les lois auxquelles ils sont soumis, dans le cadre des activités qu’ils exercent au sein de l’IFC. .

Ces dispositions s’appliqueront également aux centres régionaux de trésorerie et de gestion financière des participants actifs dans au moins 3 pays.

Embauche de personnel étranger

Les participants qui seront actifs dans la SFI et les centres régionaux de trésorerie et de gestion financière des participants actifs dans au moins 3 pays pourront employer du personnel étranger avec un permis de travail délivré par le ministère du Travail et de la Sécurité sociale conformément au droit international du travail. Les demandes de permis de travail soumises dans ce cadre seront examinées à titre exceptionnel.

Les biens immobiliers d’IFC ne peuvent être utilisés qu’aux fins spécifiées dans son projet et son plan de gestion. Le Ministère de la Protection de l’Environnement, de l’Urbanisme et du Changement Climatique sera autorisé à élaborer, détenir et approuver tous types et mesures de plans d’aménagement, plans de lotissement, aménagement du territoire et des terres, recherches géologiques et géotechniques, microzonage, cartes et projets urbains en IFC. .

Le plan de gestion et les travaux du projet de la SFI seront élaborés par la société de gestion et enregistrés d’office.

Dans le cas où le certificat d’un participant est révoqué pour quelque raison que ce soit, le contrat de location du participant pour travailler pour IFC expirera automatiquement. Si le contrat de bail est marqué sur le titre de propriété, le préavis sera annulé à la demande de la société de gestion.

Les procédures et principes liés à l’application de la loi et à d’autres questions seront régis par un règlement d’application publié par le Président.

Exonération de l’impôt sur le revenu et des frais

Au cours de la première période de fonctionnement de l’IFC, le taux d’actualisation de l’impôt sur le revenu des activités d’exportation de services financiers menées par l’IFC entre 2022 et 2031 par les institutions financières qui ont reçu des certificats de participation pour encourager la délocalisation et rendre l’IFC compétitive sur le marché mondial s’appliquera 100 pour cent.

Les frais pour les activités financières, qui doivent être perçus au siège et dans les succursales des institutions financières ayant obtenu le certificat des participants, ne seront pas facturés pendant 5 ans à compter de la date d’entrée en vigueur de la loi.

Le vice-président de la Grande Assemblée nationale turque, Nimetullah Erdoğmuş, a ajourné la réunion après l’acceptation de la proposition. Erdoğmuş a clos la réunion pour se réunir demain à 14 heures car la commission n’était pas en place après la pause.

Leave a Comment