Dernière minute : La loi qui améliorera les droits financiers des travailleurs de la santé a été acceptée par l’Assemblée générale de la Grande Assemblée nationale de Turquie

Selon la loi, jusqu’au 1er janvier 2029, les médecins de famille conventionnés pourront pratiquer la spécialisation en médecine de famille dans le cadre des principes établis par le Conseil de la spécialisation, sans être soumis à une allocation centrale en fonction des résultats. examen médical spécialisé.

Les médecins et dentistes qui ont bénéficié d’une pension, d’une pension d’invalidité ordinaire ou d’une pension d’invalidité officielle, et qui n’ont pas exercé le droit au versement d’une indemnité de fonction en plus de la pension, au titre du personnel et des emplois sanitaires ou dentaires, peuvent augmenter le chiffre de 26. pour les résidents selon la législation pertinente, l’indicateur est de 20 000 Chaque mois, des paiements supplémentaires seront effectués en plus des pensions d’un montant obtenu en multipliant le coefficient mensuel par la pension. .

Des commissions d’inspection seront formées dans chaque formation sanitaire, qui surveilleront la circulation sur la base d’un paiement supplémentaire.

Les conditions et critères de prestation de services sont déterminés par le ministère dans les établissements et organismes de santé, titre, fonction, statut disciplinaire, conditions et durée de travail, contribution au service, performance, examen, activités d’enseignement et de formation et de recherche, examen , chirurgie, anesthésie, procédures d’intervention et fourniture d’équipements Le taux de paiement supplémentaire sera déterminé par un règlement à édicter par le ministère de la Santé, en tenant compte de facteurs tels que le travail dans des services à haut risque.

La loi établit également des montants de paiement supplémentaires qui peuvent être distribués au personnel.

Le ministère de la Santé pourra utiliser les revenus du fonds de roulement, tous les fonds reçus de l’Institut d’assurance sociale et d’autres fonds, à l’exception des dons, des intérêts et des revenus locatifs, pour la distribution de paiements supplémentaires aux employés.

fonds de roulement du ministère, amélioration des services de santé, promotion de la qualité et de la prestation efficace des services, satisfaction des besoins des institutions et organisations de santé qui ne peuvent être satisfaits avec leurs propres ressources ; Pour la participation aux dépenses de soutien à l’éducation, à la recherche, au développement et à l’organisation provinciale du ministère, un taux déterminé par le ministère, qui ne dépasse pas 6 % du revenu brut mensuel, est transféré. au compte du Bureau central de la comptabilité du Fonds de roulement du ministère.

410 % du salaire le plus élevé pour les fonctionnaires, 335 % pour les médecins spécialistes, les médecins spécialistes et les spécialistes dentaires, et 335 % pour les médecins généralistes et médecins généralistes. En revanche, une allocation de 265 % pour les dentistes sera versée par l’État. budget chaque mois, quelles que soient les cotisations.

Cette disposition s’appliquera également aux médecins employés dans des postes contractuels dans les administrations provinciales de la santé et les hôpitaux et ceux qui ont suivi une spécialisation ou une sous-spécialisation dans d’autres institutions et organisations publiques conformément aux réglementations spéciales de la médecine et de la dentisterie au personnel du ministère ou de ses branches.

COLLECTION DE CRÉDIT

pouces_b_c_6cf75684efcf73120fff289ab99b46d0

Si le montant des créances qui n’ont pas pu être recouvrées au 31 décembre 2021 est de 10 000 TL ou moins, sur les coûts des services de santé offerts par les établissements de santé affiliés au ministère de la Santé, 10 000 TL seront annulés d’office, si la moitié de la réclamation est inférieure à 10 000 TL et le reste sera facturé. .

L’amendement à la loi sur l’enseignement supérieur prévoit un accord parallèle avec le ministère de la Santé afin de régler sur le budget de l’État les paiements supplémentaires fixes du personnel travaillant dans les hôpitaux universitaires.

PAIEMENT SUPPLÉMENTAIRE DU BUDGET CENTRAL

Il sera veillé à ce que les employés du ministère de la Santé reçoivent des paiements supplémentaires du budget de l’État. Lors de la détermination du montant des suppléments pouvant être distribués au personnel, les suppléments de personnel peuvent être effectués sur la base du revenu total et des fonds du ministère de la Santé, au lieu des allocations de temps individuelles ou des revenus des établissements et organisations de santé.

La loi augmentera la limite supérieure établie pour la rémunération supplémentaire que les enseignants reçoivent pour les services de santé qu’ils fournissent à l’université en dehors des heures de travail.

Les indemnités forfaitaires pour les employés de l’Institut de médecine légale seront également financées par le budget de l’État.

Les revenus du fonds de roulement peuvent être versés aux fonctionnaires et aux contractuels employés dans l’Institut de médecine légale et ses unités, en tenant compte de leur titre, fonction, classe, conditions de travail, formation officielle, contribution au service, performance, etc.

La limite supérieure du paiement à effectuer passera à 215 % pour le personnel présentant un niveau de difficulté et de risque élevé en raison de la nature du service et pour les agents post mortem, et à 200 % pour les autres membres du personnel.

Le montant du paiement supplémentaire au personnel contractuel sera déterminé sur la base du personnel équivalent travaillant dans la même unité avec le même titre et ayant la même année de service. Le versement complémentaire à effectuer au titre de celles-ci ne doit en aucun cas excéder le plafond du versement complémentaire pouvant être effectué au titre du précédent.

La loi réglemente également les conditions de première et de réélection en tant que salariés et aux postes de médecins spécialistes, spécialistes, médecins, dentistes et pharmaciens conformément à la réglementation sur la spécialisation en médecine, et par tirage au sort. Les modalités et principes du tirage au sort et leurs nominations au Ministère de la Santé seront déterminés par l’ordonnance qui sera adoptée par le Ministère de la Santé.

La spécialisation en médecine et en dentisterie sera effectuée par des professeurs, des professeurs associés, des médecins enseignants, des éducateurs et des assistants en chef qui sont des experts dans le domaine approprié conformément à la loi sur la spécialisation en médecine. Pour pouvoir dispenser une formation spécialisée en médecine, les membres du corps professoral et les assistants-chefs doivent effectivement travailler au moins un an dans leur domaine de compétence.

La loi introduit des modifications à la loi sur l’emploi du personnel de santé contractuel dans les lieux connaissant des difficultés d’approvisionnement en personnel, ainsi que des modifications à certaines lois et règlements. En conséquence, le personnel qui est tenu de servir l’État en vertu de la loi pertinente pourra travailler en tant que personnel de santé contractuel conformément à la loi pertinente de la province dans laquelle il se trouve.

En cas de difficultés de recrutement d’agents contractuels du fait d’un manque de postes, le nombre de postes sera augmenté pour pallier cette difficulté.

Les membres du corps professoral et les éducateurs travaillant dans les centres d’enseignement de santé familiale ou les unités d’enseignement de médecine familiale seront également rémunérés dans leur établissement d’attache.

Un paiement supplémentaire du budget du fonds de roulement au personnel scientifique du ministère de la Santé sera effectué à partir du budget de l’État pour assurer l’unité de mise en œuvre.

RAISONNEMENT DU MINISTRE KOČA

rw

Le ministre de la Santé Fahrettin Koca a partagé sur son profil sur les réseaux sociaux que le projet de loi portant modification de certaines lois relatives à la santé et le décret-loi n° 375, qui comprend l’amélioration des droits financiers des travailleurs de la santé, est à l’Assemblée générale de la Grande Assemblée nationale de Turquie.

Déclarant que le projet de loi a été accepté après sa présentation à la Grande Assemblée nationale de Turquie, “Nos yeux sont éclairés”. Le ministre Koca, utilisant cette expression, a informé dans sa déclaration du contenu de 12 articles de la proposition de loi.

Le ministre Koca a déclaré: “Je voudrais remercier la Grande Assemblée nationale de Turquie d’avoir accepté la proposition de loi portant modification de certaines lois et décrets législatifs sur la santé, qui apporte des solutions à certains des problèmes de transport des agents de santé, en particulier des médecins. ” expressions utilisées.

(AA)

CLIQUEZ POUR RETOURNER À LA PAGE D’ACCUEIL
Le plaisir des vacances au paradis des vacances !  Les plages sont inondéesLe plaisir des vacances au paradis des vacances ! Les plages sont inondées
Marché de la vie à Konya !  Asphalte plein de blessésMarché de la vie à Konya ! Asphalte plein de blessés
40 000 véhicules inscrits en une journée !  Le trafic est à l'arrêt40 000 véhicules inscrits en une journée ! Le trafic est à l’arrêt

Leave a Comment