Régulation “immobile” dans Asset Peace – Ekonomija Vijesti

Selon le règlement adopté par la Grande Assemblée nationale de Turquie, il est possible d’enregistrer les biens étrangers et nationaux avec notification et déclaration. Dans ce contexte, les candidatures ont commencé à être reçues.

Le Département des recettes a également préparé un projet de communication pour établir des procédures et des principes concernant la nouvelle application Asset Peace.

Selon la compilation faite par le correspondant AA à partir du projet, l’argent, l’or, les devises, les titres et autres instruments du marché des capitaux situés à l’étranger doivent être déclarés aux banques ou aux institutions intermédiaires en Turquie avant le 31 mars 2023 (y compris cette date).

Ces notifications peuvent également être faites par des mandataires ou des représentants légaux. Les personnes morales et physiques ne soumettront pas de demandes aux bureaux des impôts en rapport avec le bien spécifié.

Il est admis comme base que les personnes physiques et morales présentent une seule demande pour les avoirs situés à l’étranger, mais il sera possible de déposer plusieurs demandes jusqu’au 31 mars 2023. Il y a aussi la possibilité de corriger les erreurs après notification.

En revanche, dans les mois qui suivent la notification, si une notification est demandée sur l’augmentation du bien faisant l’objet de la notification, la notification précédente ne sera pas corrigée. Un nouvel avis sera créé pour les rapports de propriété supplémentaires.

IL REND A LA MAISON DANS 3 MOIS

Les actifs devront être introduits en Turquie dans les 3 mois à compter de la date de notification ou transférés sur un compte bancaire ou de courtage existant ou nouvellement ouvert en Turquie. Dans les opérations de transfert d’actifs concernés vers un compte existant ou nouvellement ouvert dans une banque ou une maison de courtage en Turquie, le fait que le titulaire du compte notifiant et la personne transférant les actifs de l’étranger soient différents n’a aucune importance en termes d’avantages de ladite disposition.

Les fonds situés à l’étranger peuvent être utilisés pour clôturer des prêts contractés auprès de banques ou d’institutions financières étrangères et inscrits dans les livres légaux à partir du 5 juillet 2022 et jusqu’au 31 mars 2023 au plus tard. Dans ce cas, la condition d’apporter en Turquie ne sera pas requise pour le bien utilisé pour payer la dette, à condition qu’il soit retiré des registres comptables. À partir du 5 juillet 2022, si des avances en capital enregistrées dans les livres légaux, de l’argent, de l’or, des devises étrangères, des titres et d’autres instruments du marché des capitaux à l’étranger sont remplies en apportant en Turquie avant cette date, les dispositions de l’article ci-dessus peuvent être utilisées, à condition que lesdites avances soient déduites des écritures comptables.

Jusqu’au 31 mars 2023, il sera possible de transformer des biens qui se trouvent à l’étranger, mais non couverts (par exemple, des biens immobiliers) en biens du champ d’application et de les apporter en Turquie dans le cadre des dispositions de l’article susmentionné.

DANS QUELLES CONDITIONS LA PROPRIÉTÉ SERA-T-ELLE CONSIDÉRÉE COMME PORTÉE EN TURQUIE ?

Selon le projet, “Apporter en Turquie” La transaction implique l’entrée physique d’argent, de devises étrangères, d’or, de titres et d’autres instruments du marché des capitaux en Turquie ou le transfert de ces actifs sur un compte ouvert dans une banque ou une maison de courtage en Turquie. Les valeurs mobilières et autres instruments du marché des capitaux qui ne peuvent être physiquement introduits en Turquie ou transférés sur un compte à ouvrir dans des maisons de courtage seront également notifiés aux institutions intermédiaires. Dans le cas où de l’argent, de l’or, des devises étrangères, des titres et d’autres instruments du marché des capitaux situés à l’étranger sont transférés sur un compte bancaire ou de courtage existant ou nouvellement ouvert en Turquie, le compte bancaire ou les formulaires de résultat de transaction de courtage prouvent que les actifs ont été importés en Turquie. Turquie, peut être utilisé. Jusqu’au 31 mars 2023, les documents obtenus auprès de l’administration des douanes sur la base de la déclaration/notification lors du transport physique du bien spécifié vers la Turquie peuvent être utilisés pour confirmer que le bien a été amené en Turquie.

UNE TAXE PROGRESSIVE S’APPLIQUERA

Les banques et les établissements intermédiaires, en ce qui concerne les actifs qui leur sont livrés, facturent 1% pour les notifications délivrées jusqu’au 30 septembre 2022, 2% pour les notifications délivrées entre le 1er octobre 2022 et le 31 décembre 2022 et jusqu’au 31 mars 2023 sur la valeur des biens qui leur sont livrés. Ils factureront également une taxe de 3% sur les avis signifiés.

Si les actifs sont détenus sur ces comptes pendant au moins 1 an à compter de la date à laquelle ils sont transférés vers des banques ou des institutions intermédiaires en Turquie ou apportés de l’étranger et déposés sur ces comptes, le taux d’imposition sera de zéro pour cent. Dans ce cas, les impôts perçus par les banques et les établissements intermédiaires et versés à l’administration fiscale seront restitués à qui de droit à la demande du demandeur auprès de l’administration fiscale.

Aucun contrôle fiscal ou redressement des sommes correspondant aux avoirs déclarés ou déclarés ne pourra être effectué de quelque manière que ce soit.

Une taxe de 3 pour cent sera imposée sur la valeur des biens domestiques déclarés aux bureaux des impôts, et cette taxe sera payée à la fin du mois suivant le mois au cours duquel l’évaluation est faite.


Emrallah Koçin
Haber7.com – Éditeur

Leave a Comment