Je suis intéressé par le télescope spatial James Webb

Le doodle a été préparé par Google pour le télescope spatial James Webb. Alors que le doodle, qui comprend des photos prises par le télescope spatial James Webb, a attiré l’attention des utilisateurs, plus de détails sur le télescope spatial James Webb ont commencé à être explorés.

A qui appartient le télescope spatial James Webb ?

Le télescope spatial James Webb, développé sous la direction de la NASA avec le soutien de l’ESA (Agence spatiale européenne) et de l’ASC (Agence spatiale canadienne), est prévu pour succéder au vieillissant télescope spatial Hubble.

Nommé d’après James E. Webb, directeur du programme Apollo de la NASA en 2002, le télescope spatial James Webb est un télescope infrarouge équipé d’un miroir plaqué or de 6,5 mètres de large. Ce miroir lui permet de voir à 13,5 milliards d’années-lumière, lorsque les premières étoiles de l’univers se sont formées.

Le télescope spatial James Webb est placé en orbite à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Cette distance est quatre fois supérieure à la distance entre la Terre et la Lune.

Le télescope spatial James Webb a été achevé en 1995, mais le processus a pris beaucoup de temps. Il a été lancé en orbite le 25 décembre 2021 et a orbité à 1,5 million de kilomètres de la Terre, loin du Soleil. L’emplacement du télescope spatial James Webb est l’endroit où la gravité du Soleil et de la Terre travaillent ensemble dans l’espace pour attirer un objet en orbite autour du Soleil à la même vitesse que la Terre, le faisant orbiter en un an. Situé dans l’ombre de la Terre, le télescope spatial James Webb évite la pollution thermique du Soleil et permet la détection de sources infrarouges dans l’espace.

En quoi le télescope spatial James Webb est-il différent du télescope spatial Hubble ?

Le télescope spatial James Webb a la moitié de la masse de son prédécesseur, le télescope spatial Hubble. En revanche, il est plus grand que le télescope spatial Hubble avec un miroir principal composé de 18 miroirs hexagonaux recouverts de béryllium. Le miroir du télescope spatial James Webb a un diamètre de 6,5 mètres et une surface de 25,4 mètres.

Les miroirs des télescopes comme le télescope spatial Hubble ne sont pas assez froids. Par conséquent, ils émettent une forte lumière infrarouge, mais ne peuvent pas étudier ces bandes, alors que le télescope spatial James Webb travaille au point de Lagrande. Les objets proches de ce point de Lagrange orbitent autour du Soleil en même temps que la Terre. Cela permet au télescope de rester à une distance à peu près fixe et d’utiliser un seul pare-soleil pour bloquer la chaleur et la lumière du Soleil et de la Terre. Cette orbite maintient la température de l’engin spatial en dessous des -223,2 °C requis pour les observations infrarouges.

Où est le télescope spatial James Webb ?

Le télescope spatial James Webb opère au point L’ (point Lagrande) à 1,5 million de kilomètres de la Terre.

Qu’est-ce qu’un point de Lagrange ?

En mécanique céleste, les points de Lagrange sont des points d’équilibre pour le potentiel créé par deux masses, l’une généralement beaucoup plus petite que l’autre, en orbite autour d’un centre de masse commun. Les points de Lagrange sont des points où la force gravitationnelle créée par deux objets est mutuellement annulée par la force centrifuge provoquée par la rotation.

Le duo Soleil-Terre et le duo Terre-Lune ont chacun cinq points de Lagrange. Cela s’applique également aux autres planètes et à leurs lunes. Il existe de nombreuses petites lunes autour des points L4 et L5, que certaines planètes forment avec leurs soleils. Les plus d’un million de météorites troyennes de Jupiter en sont un exemple. Des satellites artificiels sont placés aux points L1 et L2 des systèmes Soleil-Terre et Terre-Lune. Diverses utilisations des points de Lagrange dans l’exploration spatiale ont été proposées.

Le duo Soleil-Terre et le duo Terre-Lune ont chacun cinq points de Lagrange. Cela s’applique également aux autres planètes et à leurs lunes. Il existe de nombreuses petites lunes autour des points L4 et L5, que certaines planètes forment avec leurs soleils. Les plus d’un million de météorites troyennes de Jupiter en sont un exemple. Des satellites artificiels sont placés aux points L1 et L2 des systèmes Soleil-Terre et Terre-Lune. Diverses utilisations des points de Lagrange dans l’exploration spatiale ont été proposées.

Jusqu’où peut voir le télescope spatial James Webb ?

Selon l’instrument à bord, le télescope spatial James Webb peut voir la région de l’infrarouge moyen ainsi que la lumière visible orange et rouge. Cela lui permet de voir à une distance de 13,5 milliards d’années-lumière, c’est-à-dire lorsque les premières étoiles de l’univers se sont formées.

Comment fonctionne le télescope spatial James Webb ?

Après le lancement du télescope spatial James Webb dans l’espace, les composants assemblés ont commencé à se déployer et le télescope spatial James Webb est devenu opérationnel. Le télescope spatial James Webb, doté de quatre récepteurs, peut capturer des photons dans le proche infrarouge et effectuer des observations infrarouges. Les appareils sur le télescope peuvent enregistrer et enregistrer. Grâce à ces caractéristiques, le télescope spatial James Webb devrait fournir des informations importantes sur la formation et l’évolution de la galaxie.

Leave a Comment