Mbaye Diagne : Galatasaray n’a pas besoin d’attaquant

class=”medianet-inline-adv”>

Parlant de la blessure qu’il a subie lors du match Medipol Başakşehir, Diagne a déclaré : “Tout le monde a déjà vu de quel type de blessure il s’agit sur les écrans. C’est arrivé sur le terrain lors du match que nous avons joué avec Başakşehir. Honnêtement, je n’ai pas compris comment c’est arrivé. C’était une blessure étrange. Bien sûr, nous faisons notre travail de footballeurs, mais tout le reste. “Ce n’est pas notre travail non plus. Une telle blessure peut survenir. À ce stade, nous disons qu’on ne peut pas interférer avec l’œuvre de Dieu, et nous continuons.”

“JE N’AI MANQUÉ AUCUNE FORMATION JUSQU’À PRÉSENT”

Exprimant que cela fait 6 mois depuis sa blessure, l’attaquant sénégalais a déclaré: “Ce fut un processus très difficile. Au cours de ce processus, je suis allé au Sénégal, dans ma famille. Ils m’ont donné de la force et j’ai commencé à étudier. Plus tard, je suis venu ici pour continuer à travailler Ce n’était pas un processus facile, c’était très “C’était un processus difficile. Surtout dans les 3 premiers mois, je n’ai pas eu à bouger beaucoup. Mais alhamdulillah, maintenant je peux à nouveau travailler. Nous nous entraînons avec lui. Jusqu’à présent, je n’ai pas manqué une seule séance d’entraînement. Je veux continuer à m’entraîner de cette façon et bien commencer la saison”, a-t-il déclaré.

class=”medianet-inline-adv”>

“NOUS VERRERONS UN NOUVEAU DIAGNOSTIC AVEC UNE NOUVELLE SAISON”

Rappelant qu’il a connu un bon début de saison dernière, Diagne a déclaré : “J’ai pris un bon départ en championnat et en Ligue Europa. Mais, bien sûr, notre entraîneur a décidé qui jouerait et qui ne jouerait pas. Bien sûr, quand j’ai regardé de mon propre point de vue, j’ai essayé de bien faire votre travail par vous-même. Nos autres grévistes. De la même manière. Nous avons toujours essayé de bien faire à l’entraînement. Nous avons tous les trois essayé de bien faire. Cependant, notre professeur est respecté. . C’est comme ça le football. Tu peux te préparer mentalement et physiquement. De toute façon, il faut bien s’accrocher à l’équipe. Cette période est révolue, maintenant une nouvelle page. Tu verras un nouveau Diagne avec une nouvelle saison. Je me prépare physiquement et mentalement pour la nouvelle saison.”

« JE VEUX RETROUVER AU TOP DE LA FORME »

Notant qu’une nouvelle ère a commencé à Galatasaray, Mbaye Diagne a déclaré : « Nous avons un nouvel entraîneur, nous avons un nouveau président, nous avons un nouveau directeur sportif, nous avons de nouveaux joueurs. ici. Il faut continuer à travailler sur ces expériences aussi. Mon , je n’ai de problèmes avec personne. J’essaie de travailler le plus possible et de continuer mes études. Et je veux retrouver mon haut niveau de forme “Je n’ai pas pu le montrer non plus à cause des blessures, mais je vais continuer à travailler. Et puis, bien sûr, notre entraîneur décidera qui sera sur le terrain ou non”, a-t-il déclaré.

class=”medianet-inline-adv”>

“EN TANT QUE CHEF, JE SUIS MENTALEMENT FIDÈLE À GALATASARAY DANS TOUS LES CHOSES”

Déclarant qu’il n’avait aucun problème avec personne, l’attaquant de 30 ans a déclaré : “Même s’il y a 5 attaquants ici, je n’en ai aucunement peur. Parce que j’ai déjà passé toute ma vie à concourir. Cela est un processus naturel, même en tant que Galatasaray, je pense que nous devrions avoir au moins 4 attaquants. Même avant qu’il y ait Falcao, il y avait Halil, Mohamed était là. Cependant, nous avons toujours eu plus d’attaquants supplémentaires, notre nombre était grand. Peut-être qu’il y a 2 personnes de plus cette année. Je suis ici pour jouer le meilleur. Je suis toujours un joueur sous contrat de Galatasaray. Je suis ici pour 1 an de plus. J’ai un contrat. Mentalement et mentalement, je me consacre à Galatasaray de toutes les manières.

“JE GAGNE TOUT CE QU’IL FAUT GAGNER EN TURQUIE, JE VEUX GAGNER ENCORE”

Rappelant qu’il a pris du temps dans tous les matchs lorsqu’il jouait à Kasımpaşa, Diagne a déclaré: “Je suis venu ici au milieu de la saison et notre objectif était alors le championnat et la coupe. Évidemment, j’ai fait ce que j’avais à faire et j’ai marqué mon buts là-bas, nous avons gagné nos trophées. Honnêtement, 2 choses sont très importantes pour moi, m’a dit mon professeur. Je veux qu’il ait confiance et je veux que mon entraîneur me laisse du temps. Que personne n’en doute. Avec le recul, bien sûr , j’étais le meilleur buteur. Ici, en Turquie, j’ai gagné tout ce qu’il fallait gagner. J’ai gagné la coupe de la ligue, j’ai gagné la coupe de Turquie. Le plus “J’ai aussi remporté le titre de buteur étranger. Et maintenant, le nouvelle saison commence. Je suis aussi en préparation et j’ai le même désir de gagner à nouveau. J’ai un désir ardent de championnat. Je pense que je continuerai à bien faire tant qu’il aura du soutien et de la confiance”, a-t-il utilisé des phrases.

“JE DOIS JOUER, JE SUIS UN JOUEUR QUI LE FAIT PENDANT QUE JE JOUE”

Diagne, affirmant qu’il ne pouvait pas obtenir le temps qu’il souhaitait avant la blessure, a déclaré: “Parce que, quand on le regarde, notre ligne d’attaque a changé chaque semaine. Cela a changé non seulement en championnat, mais en Ligue Europa. Halil a joué, Mohamed a joué. Mais ce n’est pas grand-chose à dire. Non, honnêtement, je pense que j’ai donné le meilleur de moi-même. Et j’ai toujours essayé de rester positif quand je suis assis dans le club. Mais comme je l’ai déjà dit, je dois jouer . Je suis un joueur qui s’ouvre pendant que je joue. Je pense que je suis le meilleur attaquant de Turquie. Un de mes succès quand je le regarde, on le voit. Tout le monde connaît ma qualité pour marquer des buts et je sais ce que je peux réaliser si je le veux.”

“NOUS SOMMES DE BONS ATTAQUANTS, IL N’Y A PAS BESOIN D’EN AVOIR D’AUTRES”

Interrogé sur les lacunes de l’équipe, l’attaquant sénégalais a déclaré: “Je ne parlerai pas maintenant de savoir s’il manque une partie de l’équipe, car je ne suis pas entraîneur. Je ne suis pas en mesure de juger cela. Cependant, il “Ce n’était pas facile de marquer un but à Galatasaray. Parce que le ballon ne nous est pas parvenu comme nous le voulions. Et quand on regarde la fin de la journée, quand on ne peut pas marquer, on s’en prend généralement à moi et aux autres. “Mais quand on regarde l’année dernière, c’était vraiment un échec de toute l’équipe. Ce serait faux de dire une personne ou deux personnes. Nous devons y remédier ensemble en équipe cette année. Le milieu de terrain est à gagner, j’ai gagné ” Je ne dirai rien à ce sujet, mais pour la ligne d’attaque, que ce soit Mohamed ou Gomis, nous sommes de bons attaquants et je ne pense pas que quelqu’un d’autre ait besoin d’être signé. Quand on regarde l’expérience de Gomis, il est génial attaquant. Les succès ici sont évidents. Mohamed est le même. Nous avons besoin de joueurs qui ne peuvent passer le ballon que depuis l’aile ou le milieu de terrain. Nous avons un besoin », a-t-il répondu.

« JE N’AI PEUR DE RIEN, JE SAIS ALLER VERS DES BUTS EN TURQUIE »

Interrogé par un journaliste de la DHA, “Combien de buts pensez-vous marquer cette saison, Diagne a répondu : “Bien sûr, je ne peux pas répondre à cette question pour le moment. Parce que le nombre de buts ici dépend entièrement du nombre de matchs que je jouerai. Je dis 20 buts, je joue 10 matchs. Bien sûr, je ne peux pas atteindre cet objectif. En tant qu’attaquant, j’ai juste besoin de temps sur le terrain. Mais je n’ai peur de rien. Je sais comment les buts sont marqués en Turquie. J’ai juste besoin de continuer à étudier. Lorsque vous jouez pour Galatasaray, vous trouvez toujours des occasions de marquer des buts. Nous avons aussi des ailes de qualité comme Kerem et Yunus. Autrement dit, pourquoi pas 10 ou 12 buts en 20 matchs ?

« GUEYE EST COMME MON FRÈRE, ON NE LUI A PAS PARLÉ DE GALATASARAY »

Diagne, qui a déclaré s’il avait rencontré le milieu de terrain sénégalais Idrissa Gueye, dont le nom a été mentionné avec Galatasaray, a déclaré : “Bien sûr que je le connais. Il est comme un frère pour moi. J’ai joué avec lui en équipe nationale, nous vivons aussi dans la même ville au Sénégal. Même quand je suis allé à Paris, Neymar m’a dit. Il m’a invité aux photos que j’ai prises avec lui, nous sommes allés avec lui ce soir-là. Je pense que c’est un bon joueur. Je le pense ira bien si je viens à Galatasaray. Cependant, je n’ai eu aucune réunion avec lui. J’espère qu’il viendra ici. Honnêtement, Galatasaray ne m’a rien dit, “Vous savez, c’était comme si on en parlait. Je ne lui ai même rien demandé à son sujet. Je pensais que c’était surtout de fausses nouvelles. J’espère que Galatasaray prendra soin de lui. Ce serait bien pour lui de venir ici, et pour moi. Il est comme un frère pour moi”, a-t-il déclaré.

“LES FANS DE GALATASARAY ONT ÉTÉ D’UN GRAND SOUTIEN DANS MES MOMENTS DIFFICILES”

Disant qu’il entretient de bonnes relations avec les fans de Galatasaray, l’attaquant de 30 ans s’est exprimé dans les termes suivants : “Ils m’aiment et je les aime beaucoup. Ils m’ont aussi beaucoup soutenu dans les moments difficiles. Je pense que les fans de Galatasaray méritent le meilleur. Parce qu’ils donnent tout pour Galatasaray, donnent leur vie. Nous sommes très heureux de leur intérêt. Je leur souhaite de joyeuses fêtes d’ici et je veux qu’ils continuent à nous soutenir dans la nouvelle saison.”

“J’AIME PRENDRE SOIN DES JEUNES, NOUS SOMMES COMME UNE FAMILLE ICI”

Soulignant qu’Olimpiu Morutan est comme un frère pour lui, Mbaye Diagne a déclaré: “Je pense que c’est une bonne personne. Honnêtement, j’aime être naturel et agir comme je suis. J’aime aussi m’occuper des jeunes. Je pense il y a un besoin pour quelqu’un qui veut être un frère aîné et les diriger. Hamza “Même s’il y a une différence d’âge de 8 à 10 ans, cela ne fait pas une grande différence. Nous sommes ici en tant que frères et famille. Le football finira bien sûr, je veux juste avoir de bonnes relations et collectionner de bons souvenirs après la fin du football. C’est tout”, a-t-il dit.

“AIDER LES AUTRES EST MA MISSION”

Notant qu’il aidait les gens au Sénégal et estimait que c’était nécessaire, Diagne a déclaré : « J’ai grandi dans une famille pauvre. J’ai grandi dans une famille qui n’était pas riche. J’ai eu des mauvais moments, mais Dieu m’a toujours aidé dans cette relation. Vous pouvez demander à n’importe qui à Dakar, sa famille. J’essaie toujours d’aider les enfants qui n’ont pas de mère ou de père. C’est comme le but de ma vie et je veux le faire pour le reste de ma vie. En tant qu’enfant , quand j’étais plus jeune, j’ai toujours prié Dieu de m’aider avec ça et je veux aider les gens. C’est pourquoi j’ai quitté ma famille à un jeune âge. Je suis allé travailler en dehors du Sénégal et maintenant, quand les autres me demandent toujours aide, que ce soit une carte ou autre chose, j’essaie toujours de les aider pour qu’ils puissent gagner leur vie, “Laissez-les commencer une nouvelle vie. Je ne peux pas m’empêcher de ne rien faire à ce sujet. C’est mon devoir d’aider les autres.” il l’était.

“NOUS AVONS LES MEILLEURS DÉFENSEURS ET GARDIENS DE BUT EN TURQUIE”

Enfin, Diagne a déclaré que les défenseurs qui l’ont le plus défié en Superliga étaient Marcao et Luyindama, “En tant que défenseur, bien sûr, je dis Marcao et Luyindama. J’ai marqué des buts contre toutes les équipes en Turquie, sauf ces défenseurs. Ma tête est toujours haut quand je marche dehors. Je marche dans un sens. Parce que je sais ce que je fais ici. Je pense que j’ai marqué 54 buts en 78 matchs, les résultats sont clairs. Donc je peux dire que nous avons les meilleurs défenseurs, Marcao et Luyindama . Quand tu t’entraînes avec eux, aucun autre défenseur ne peut t’arrêter. Avec eux, tu es déjà un très bon joueur. En tant que gardien, bien sûr, nous avons les meilleurs gardiens. Muslera est inattaquable et Okan aussi. n’est personne d’autre. Nous avons les meilleurs défenseurs et les meilleurs gardiens de but en Turquie”, a-t-il conclu.

Leave a Comment