Avertissement de TZOB sur le gaspillage alimentaire : la lutte doit commencer par le sol – Nouvelles de dernière minute de l’économie

Şemsi Bayraktar, président de l’Union des chambres d’agriculture de Turquie (TZOB), dans sa déclaration écrite, a attiré l’attention sur le gaspillage de nourriture dans le monde et en Turquie.

Soulignant que la population mondiale augmente rapidement, Bayraktar a déclaré que les développements dans les secteurs de l’urbanisation, de l’industrialisation, du tourisme et des transports ont entraîné une diminution des terres agricoles.

Soulignant que la demande alimentaire augmentera avec l’augmentation de la population, Bayraktar a déclaré que la sécurité alimentaire continuera d’être au centre de la politique agricole.

Déclarant que plus de 828 millions de personnes luttent contre la faim selon l’Organisation mondiale pour l’alimentation et l’agriculture, Bayraktar a déclaré : « Afin de nourrir la population croissante d’ici 2050 60% de la production actuelle amplificationil est nécessaire.

La réduction des pertes et du gaspillage est tout aussi importante que l’efficacité pour garantir la sécurité alimentaire. Même un gramme de n’importe quel produit fabriqué avec beaucoup d’efforts et de ressources est trop précieux pour être gaspillé. C’est le résultat de cette compréhension que les déchets ne sont pas les bienvenus dans notre culture et que les déchets sont considérés comme haram dans notre religion.”

Bayraktar a déclaré que selon le rapport sur l’indice des déchets alimentaires préparé par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), 931 millions de tonnes de nourriture ont été gaspillées en 2019, 61 % des déchets étaient à la maison, 26 % dans les restaurants et 13 %. Il a déclaré que la renommée provenait des vendeurs de nourriture.

Soulignant qu’en Turquie, en particulier les légumes et les fruits frais sont perdus du champ à la table, Bayraktar a souligné qu’il y a également des pertes importantes dans les étapes de transport, de stockage et de commercialisation, en particulier après la récolte.

Bayraktar a souligné l’importance du secteur agricole dans la production alimentaire et a déclaré que ce secteur devrait être soutenu par une discrimination positive pour la durabilité de la production agricole.

Affirmant que la lutte contre le gaspillage doit partir du sol, Bayraktar a poursuivi :

“Les producteurs doivent d’abord être informés sur les techniques de culture et de récolte, il est important d’améliorer les maillons de la chaîne du producteur au consommateur.

Les pratiques qui minimiseront les déchets à chaque étape, des processus culturels dans l’agriculture aux techniques de culture, en passant par la lutte contre les maladies et les ravageurs, la récolte, le stockage, l’emballage et la livraison sur le marché, et la consommation consciente des consommateurs, devraient être prioritaires, les investissements devraient être faits en conséquence, et les sociétés devraient être organisées en conséquence. Pour cela, il est nécessaire d’augmenter le nombre et les capacités des entrepôts frigorifiques et de continuer à soutenir ces installations en les augmentant.

En fait, leurs efforts pour prévenir les pertes et le gaspillage alimentaires profiteront à tous les acteurs de la chaîne alimentaire. Dans ce contexte, des solutions telles que l’accès à des produits de qualité aux usines qui transforment des produits agricoles et l’amélioration des conditions de transport utilisées pour atteindre les points de vente peuvent réduire les pertes alimentaires.

Bayraktar a souligné qu’il y a des choses que les consommateurs devraient faire pour éviter de gaspiller de la nourriture et a déclaré que le consommateur devrait acheter autant de produits qu’il en a besoin dans une quantité qui ne causera pas de perte ou de gaspillage.

Soulignant que les consommateurs doivent évaluer les produits, en particulier les légumes et les fruits, en fonction des conditions de stockage et d’utilisation appropriées, Bayraktar a déclaré :

“Avant d’aller faire les courses, vous devriez vérifier la nourriture à la maison et faire une liste de courses, et ne pas acheter plus que ce dont vous avez besoin.

Le pain ne doit pas être acheté plus que nécessaire, le vieux pain doit être correctement évalué. La nourriture à la maison ou au restaurant doit être servie en petites portions, vous devez en prendre autant que vous pouvez manger et la nourriture ne doit pas rester dans l’assiette.

Si la nourriture commandée est trop importante, les restes doivent être emballés.

En tant que syndicat, nous œuvrons pour prévenir les pertes et le gaspillage. Lors des panels et des réunions que nous avons animés, nous avons abordé le problème des déchets dans toutes ses dimensions et préparé des rapports. Nous avons organisé des formations sur les pertes de production et le gaspillage, et nous continuerons ces formations.”

Suivez NTV sur les réseaux sociaux

Leave a Comment