Réponse aux réclamations des navires contenant de l’amiante de l’institution du ministre :

Le ministre de l’Environnement, de l’Urbanisme et du Changement climatique Murat Kurum a fait une déclaration sur son compte de réseau social au sujet du navire de la marine brésilienne NAe Sao Paulo, qui viendra du Brésil aux installations de démantèlement des navires à İzmir Aliağa.

Le ministre Kurum a souligné que lorsque le navire arrivera dans les eaux territoriales de notre pays, il sera inspecté par des experts aux compétences internationales et des mesures seront à nouveau effectuées. Selon les résultats de mesure de l’Institution du Ministre, si l’Office de Régulation Nucléaire a signalé qu’il n’y a pas d’objection au démantèlement du navire ; Il a précisé que d’autres contrôles du navire seront effectués et qu’en cas de négatif dangereux, le navire sera restitué sans hésitation de la même manière. Le ministre Kurum a également précisé qu’il s’agissait d’une cargaison de 9,6 tonnes d’amiante, et non de 900 tonnes comme prétendu, et que les déchets d’amiante issus du démantèlement du navire ont été coupés du contact avec l’air grâce à un emballage spécial. L’Institution ministérielle a annoncé que les déchets contenant de l’amiante ainsi conditionnés sont entreposés temporairement, transportés par des véhicules avec permis et éliminés dans des entrepôts ordonnés avec permis environnemental, en prenant les précautions nécessaires.

Murat Kurum, ministre de l’Environnement, de l’Urbanisme et du Changement climatique, a fait les déclarations suivantes sur son profil sur les réseaux sociaux à propos du navire brésilien qui aurait contenu 900 tonnes d’amiante :

“Le navire de la marine brésilienne NAe Sao Paulo, qui venait du Brésil vers l’installation de démantèlement de navires à İzmir Aliağa, attendait depuis longtemps un permis.

Les procédures d’inspection d’un navire figurant sur la liste de l’UE des installations de recyclage de navires agréées en vertu du règlement de l’Union européenne (UE) sur le recyclage des navires sont effectuées par des organisations internationales conformément au droit international. La même procédure a été appliquée pour le navire NAe Sao Paulo conformément à la Convention de Bâle ; Tous les types d’inspections à bord ont été effectués par des experts aux compétences internationales.

À la suite de la mesure, il n’y a pas de situation à risque sur le navire et toutes les obligations pertinentes avec les documents ont été remplies (formulaire de notification, rapport d’inspection du navire, inventaire des substances dangereuses, document d’analyse des rayonnements, plan de démantèlement du navire, certificat de gaz, travail gratuit , lettre officielle dans laquelle il est indiqué qu’il n’y a pas de dommage au sens radiologique, etc.). ) a été transmis, la procédure de délivrance de l’autorisation est terminée.

Lorsque le navire entre dans les eaux territoriales de notre pays ; un audit par des experts de compétence internationale sera réalisé et les mesures seront à nouveau réalisées. Selon ces résultats de mesure, si l’Autorité de réglementation nucléaire signale qu’il n’y a pas de dommage lié au démantèlement du navire ; d’autres vérifications du navire seront effectuées et si un problème dangereux survient, le navire sera restitué de la même manière sans aucune hésitation. Même si le navire est jugé apte au démantèlement, le démantèlement sera effectué par une entreprise agréée par l’UE, dans le strict respect de toutes les techniques et règles. Le processus sera suivi de près par des équipes d’experts nommés par le Ministère de la protection de l’environnement, de l’urbanisation et du changement climatique.

Il y a une cargaison d’amiante à bord de 9,6 tonnes, et non 900 tonnes comme prétendu. Les déchets de démantèlement de navires contenant de l’amiante sont correctement emballés et étiquetés chez nous, et leur contact avec l’air est coupé. Les déchets contenant de l’amiante ainsi conditionnés sont entreposés temporairement, transportés dans des véhicules avec autorisation et dans des entrepôts réguliers avec autorisation environnementale ; reporter à condition que les précautions nécessaires soient prises. Les déchets contenant de l’amiante sont stockés séparément des autres déchets dans des installations conformes au règlement sur les décharges de déchets. En 2013, un navire similaire contenant de l’amiante a été démantelé et l’expérience montre que les déchets ont été éliminés sans aucun problème.

Que notre peuple repose en paix, nous n’autoriserons jamais et n’autoriserons aucune initiative qui mettra en danger la santé de nos citoyens et nuira à l’environnement, comme il l’a fait jusqu’à présent. NOUS SUIVONS LE PROCESSUS JUSQU’AU BOUT.” .

Leave a Comment