La traduction juridique ne peut être effectuée que par des traducteurs expérimentés

La traduction est un service qui peut être offert par écrit et oralement. La traduction, qui a différents types tels que la traduction simultanée et la traduction consécutive, peut avoir des difficultés différentes par rapport à la traduction écrite. De même, les services de traduction écrite de divers types tels que la traduction juridique, la traduction technique et la traduction médicale doivent être effectués par des traducteurs professionnels. Uluay Translation répond aux demandes de traduction orale et écrite de ses clients avec son personnel de traduction expérimenté.

La traduction juridique peut être définie comme la traduction de documents régissant les relations juridiques. Il comprend la traduction de documents juridiques nécessaires à la mise en œuvre de diverses relations internationales, ainsi que la traduction de textes juridiques dans le but d’échanger des informations et des expériences entre experts juridiques de différents pays. Ce type de traduction est considéré comme l’un des types de traduction les plus difficiles, car le traducteur doit non seulement posséder de bonnes compétences linguistiques, mais également une excellente connaissance du droit, des différentes lois et des normes internationales. Pour cette raison, le texte traduit doit être juridiquement suffisant pour parvenir à une conclusion définitive et professionnelle.

Types de traduction juridique

Les documents entrant dans le cadre de la traduction juridique peuvent être répertoriés comme suit :

  • Traduction de contrats de bail à construction, de contrats de travail et de règlements de licence, ainsi que de contrats de vente
  • Traduction d’actes constitutifs de société tels que statuts, décisions, procès-verbaux d’assemblées, documents d’enregistrement
  • Traductions de réglementations légales d’organismes officiels de divers pays, telles que lois, décisions, règlements, procès-verbaux de réunions et ordonnances
  • Traduction de lois locales telles que règlements, dispositions
  • Traduction de documents tels que procuration, licence, certificat et permis

Traduction de documents juridiques; Il comprend le droit constitutionnel, administratif, civil, commercial, fiscal, pénal, le droit international ainsi que d’autres relations juridiques.

La particularité des relations juridiques est que toute erreur ou ambiguïté dans les documents peut entraîner de graves conséquences juridiques. Un tipfeler inoffensif ou une inexactitude mineure peut causer de graves problèmes. Par conséquent, la traduction de documents juridiques nécessite une certaine qualification. Les traductions juridiques sont réalisées par des traducteurs professionnels ayant une expérience professionnelle significative dans le domaine ou une formation juridique complémentaire.

Les traductions juridiques imposent des exigences particulières pour l’utilisation de la langue et du style – l’utilisation appropriée du style garantit la précision de la formulation, la structure logique et l’originalité à 100 % du contenu. En ce sens, une traduction de qualité de documents juridiques comprend non seulement la quantité nécessaire de connaissances juridiques, mais également une excellente connaissance d’une langue juridique particulière. Bien sûr, le but de la traduction doit également être pris en compte, car la traduction ne peut être utilisée qu’à des fins d’information, il peut s’agir d’une traduction de documents officiels ou elle doit être certifiée par un notaire public.

La traduction juridique est un type de traduction qui nécessite une expertise

La complexité supplémentaire de la traduction juridique est liée non seulement aux différences linguistiques et stylistiques, mais aussi au fait que le système juridique diffère d’un pays à l’autre. Le texte original est produit selon les règles établies dans le pays d’origine, en utilisant la langue appropriée. Le texte du document traduit doit refléter fidèlement le contenu et tous les aspects juridiques du document original. En même temps, elle doit être faite conformément aux règles du système juridique du pays où la traduction sera utilisée et en utilisant les termes qui s’y trouvent. En raison de la terminologie, de grandes difficultés surviennent lors de la traduction de documents juridiques. Ceci est lié à la diversité des domaines juridiques et à la terminologie spécifique utilisée dans chacun d’eux.

En plus de certains termes dans les textes juridiques, il existe également des clichés juridiques qui ont une certaine signification juridique. La traduction juridique de telles déclarations est d’autant plus complexe qu’elle nécessite une connaissance assez approfondie du système juridique et un choix judicieux des structures linguistiques. En général, la traduction de textes juridiques comporte de nombreuses nuances et nécessite un grand professionnalisme.

Les traductions juridiques présentent des problèmes particuliers pour les traducteurs en raison de la relation entre le texte source et les traditions juridiques et culturelles spécifiques de la juridiction dont il provient. Par conséquent, fournir des traductions littérales des textes sources peut empêcher les textes cibles de transmettre les droits et devoirs exacts spécifiés par la source. Ce manque de comparabilité peut avoir des conséquences juridiques importantes. Par conséquent, un traducteur doit tenir compte d’un certain nombre de facteurs lorsqu’il entreprend son travail. En plus de lutter contre les lacunes linguistiques accidentelles et les différences structurelles entre les langues source et cible, le traducteur doit également tenir compte des variations textuelles dépendantes de la culture. Par conséquent, afin de ne pas perdre le contexte juridique important et l’inférence du texte original, le traducteur doit travailler conformément aux différentes normes culturelles et sociales d’identité, et ne pas simplement fournir une traduction linguistique littérale. Par conséquent, un traducteur juridique choisira souvent de préserver la fonctionnalité et le sens général du texte original, plutôt que de se concentrer sur la comparabilité relative de phrases ou de mots individuels dans le texte.

Les avocats demandent souvent une traduction littérale à un traducteur juridique professionnel. Bien que ce terme signifie généralement une exactitude complète, il peut ne pas être entièrement applicable à la traduction juridique. Une traduction littérale peut manquer du contexte culturel et juridique de la langue cible et peut donc ne pas transmettre les droits et devoirs ci-dessus énoncés dans le texte original.

Leave a Comment