instruction “répression des chenilles des prés” du ministère de l’agriculture et de la forêt

Selon les informations reçues du ministère, la lutte contre les chenilles des prés, qui ravagent les champs de tournesol depuis quelques jours, a commencé.

Selon les informations contenues dans les “Instructions techniques de lutte agricole contre les chenilles des prés de tournesol” préparées par le Ministère, les papillons adultes sont des insectes migrateurs et agissent en masse. La créature pond ses œufs, en particulier sur la face inférieure des feuilles de vinaigre et d’autres mauvaises herbes. Les larves se nourrissent des feuilles, des bourgeons et des fleurs des plantes. Par conséquent, les mesures culturales sont d’une grande importance dans la lutte contre la chenille des prés. En automne, les champs doivent être profondément labourés afin qu’une partie des pupes ne tombe pas en profondeur et que les papillons ne puissent pas venir à la surface du sol.

D’autre part, certaines gousses restent à la surface du sol et deviennent de la nourriture pour les oiseaux ou sont altérées par le froid hivernal. Le désherbage au printemps est également très important dans la lutte contre les ravageurs.

Tout d’abord, puisque les œufs sont laissés aux mauvaises herbes, il faut détruire les œufs et les larves et les empêcher de nuire aux plantes cultivées.

De plus, le maintien du contrôle des mauvaises herbes dans les plantes cultivées offre le même avantage. La fauche précoce des cultures fourragères telles que la luzerne, le trèfle et le trèfle s’impose comme un moyen important de réduire la population.

La culture du sol avec un disque doit être effectuée au premier printemps et le semis doit être effectué tôt.

Parmi les consignes de lutte chimique, marcher en zig-zag dans le sens diagonal du champ et déclencher le combat lorsque 10 larves par mètre carré sont détectées, tous les 25-30 mètres.

La lutte contre les larves du troisième stade doit se faire au plus tard.

TRAVAUX EN THRACE

La superficie de culture du tournesol oléagineux en Turquie est de 8 millions 113 000 hectares et la production est d’environ 2 millions 215 000.

Dans la région de Thrace, l’Institut de recherche agronomique de Thrace TAGEM et l’Administration provinciale de l’agriculture et des forêts mènent des études coordonnées sur les dégâts des chenilles des prés chez le tournesol.

Dans ce contexte, début juillet, plus intensément que jamais, des individus adultes de chenilles des prés ont commencé à apparaître. En revanche, aucun dégât n’a été détecté à aucun endroit où les ailés étaient concentrés.

La superficie totale cultivée à Edirne est de 1 million 73 000 508 hectares et la production est d’environ 285 000 tonnes. Des dégâts de chenilles des prés ont été observés dans les districts d’Uzunköprü, Meriç, Keşan, Enez et İpsala, ce qui correspond à environ 700 000 hectares de terres arables dans la province.

Des ravageurs ont été détectés sur 10 à 15 % de la zone concernée, et ces zones ont été pulvérisées avec des outils terrestres et des drones. Les dégâts ont été plus intensément observés, en particulier dans les plantations tardives.

50 POUR CENT DES CHAMPS SONT GUÉRIS À KIRKLARELİ

À Kırklareli, la superficie de culture du tournesol est de 911 619 hectares et la production est d’environ 226 000 tonnes.

Dans les villages des districts de Merkez, Lüleburgaz, Babaeski, Pınarhisar, Kofçaz, Vize, Pehlivanköy qui sont plantés tardivement et n’ont pas réussi à contrôler les mauvaises herbes, des produits tels que le trèfle de maïs, principalement le tournesol, d’une superficie totale de 900 000 hectares , 150 000 hectares de superficie est économiquement rentable d’environ 200 000 hectares, les dommages ont dépassé le seuil.

Après l’extermination, 50 % de la superficie totale est encore pulvérisée, tandis que le reste continue d’être pulvérisé.

Drone en action

À Istanbul, la superficie totale cultivée est de 181 000 hectares et environ 49 000 tonnes sont produites.

Alors que le ravageur est principalement présent dans les districts de Çatalca, Silivri, Arnavutköy et Büyükçekmece sur une superficie d’environ 20 000 hectares (environ 10 % du total des plantations), il est combattu avec des outils et des drones. 3 drones travaillent activement à Istanbul.

Alors que la superficie totale de la culture du tournesol à Tekirdag était d’environ 1 million 663 000 hectares, la production a été déterminée à environ 399 000 tonnes. La lutte contre les instruments terrestres et les drones se poursuit.

Le ravageur a été détecté de manière intensive sur une superficie d’environ 40 000 hectares dans les villes de Süleymanpaşa Bıyıkali, Banarlı, Karacaklavuz, Ortaca et Karahalil.

Une contamination intense a été observée dans les champs où l’herbe à vinaigre (htır) n’a pas été traitée ou en bordure des champs où cette mauvaise herbe a été trouvée. 18 drones travaillent dans le cadre du combat.

L’Institut de recherche sur le maïs de Sakarya a également signalé que des ravageurs avaient été détectés dans la province concernée.

Leave a Comment