Circulaire du Ministère de l’Intérieur pour 81 gouverneurs de province

Le ministère de l’Intérieur a alerté les gouvernorats sur des cas récents de noyade.

Le ministère de l’Intérieur a adressé une circulaire sur les “Mesures à prendre pour prévenir les noyades dans l’eau” à 81 administrations provinciales suite au décès de 244 personnes et au sauvetage de 287 personnes dans 476 cas de noyade en 2022.

La circulaire a déclaré qu’il est d’une grande importance en termes de prévention des noyades et des pertes de vie qui peuvent survenir dans les mers, les lacs et les étangs, les barrages, les canaux d’irrigation, les lits des cours d’eau et les piscines.

DIVERSES MESURES SONT DEMANDÉES

Mesures de prévention des noyades Conformément à l’article 11 de la loi sur l’administration provinciale no. 5442, «La garantie de la paix et de la sécurité, l’immunité personnelle, la sécurité de disposition, le bien-être public et les pouvoirs préventifs pour l’application des lois à l’intérieur des frontières provinciales font partie des devoirs et responsabilités du gouverneur. Pour s’en assurer, le gouverneur prend les décisions et mesures nécessaires.”

LA BAIGNADE NE SERA PAS AUTORISÉE DANS CERTAINES SURFACES D’EAU

Mer, lac, étang, etc., qui sont considérés comme suffisants en termes de santé, de sécurité et de société et ne présentent pas de risque pour la sécurité des personnes. Chaque année à la fin du mois de mars, les zones de baignade seront désignées “zones de baignade” et annoncées au public. Une mer, un lac, un étang, un barrage, un canal d’irrigation, un ruisseau, des bassins d’irrigation et d’eau potable pour les animaux, un piège à crue, un régulateur, un transfert d’eau, un émissaire ou un canal de contrôle des crues, etc., qui sont en dehors de ces zones. L’entrée dans l’eau ne sera pas autorisée dans les zones et des mesures supplémentaires seront prises pour ces zones. Les restrictions de baignade (jusqu’à 200 mètres du rivage) dans les zones de baignade seront marquées par des équipements flottants, et des panneaux d’avertissement seront placés dans ces zones indiquant les restrictions de baignade. Tous les types de véhicules marins motorisés et non motorisés peuvent entrer dans ces zones, qui sont désignées comme zones de baignade et dont les limites sont marquées, ainsi que des courses, des spectacles, etc. dans ces zones. Toute activité sera bloquée.

LES LIEUX DE FLUX POUR LE DESSIN SERONT MARQUÉS AVEC DES SACS DE PRÉCAUTION

Les endroits qui créent des courants de résistance sur les côtes seront déterminés et ces zones seront signalées par des barges d’avertissement. Mer, lac, étang, ruisseau, voie navigable, etc., où se produisent des noyades. Des panneaux et des panneaux d’avertissement seront affichés indiquant que l’entrée dans l’eau dans les zones et les plages non contrôlées constitue un danger pour la sécurité des personnes, et des mesures supplémentaires seront prévues pour ces zones.

LES CITOYENS SERONT AVISÉS PAR DES AFFICHES D’AVERTISSEMENT

Des affiches d’avertissement seront affichées sur des panneaux d’affichage à des endroits tels que les arrêts de bus, les gares routières, les côtes et les plages pour informer les citoyens et les touristes des zones qui ne sont pas propices à la baignade du point de vue de la sécurité des personnes et de la santé humaine. Des mesures de sécurité physique (telles que grillage, clôture de protection, panneaux d’avertissement) sont prévues par les institutions compétentes pour empêcher le passage des personnes autour des installations gérées par DSI ou transférées à diverses institutions et organisations (telles que barrage, étang, piège à crue), régulateur , canal de transfert d’eau, émissaire ou canal de protection contre les crues) ou par l’exploitant.

Une formation aux premiers secours sera organisée pour le personnel policier/municipal effectuant des activités de patrouille/surveillance dans la zone côtière. Des brochures décrivant les règles de premiers secours à appliquer après une noyade seront distribuées aux élèves du primaire, du secondaire et du collégial, aux structures touristiques et aux entreprises de sports nautiques afin de les sensibiliser. En fonction de la densité et de la situation des risques dans les zones de baignade, l’entreprise compétente affectera un sauveteur certifié par la Fédération turque des sports sous-marins.

UN CABINET DE PREMIERS SECOURS SERA CRÉÉ

Une cabine/salle de premiers secours sera construite au niveau des zones de baignade et le soutien personnel/matériel nécessaire sera fourni afin de donner la priorité aux endroits où les gens entrent en mer de manière intensive. En termes de sécurité des citoyens utilisant les piscines, toute chasse pour l’aquaculture sera interdite dans ces zones. La construction d’aires de jeux (parcs aquatiques gonflables et autres parcs aquatiques flottants) et d’autres objets volumineux qui nuisent au champ de vision du sauveteur ne sera pas autorisée à l’intérieur de la piscine.

LES INSPECTIONS SERONT RENFORCÉES

Des inspections fréquentes et régulières seront effectuées par des équipes d’inspection qui seront formées dans les provinces/districts. Pendant les saisons touristiques régionales, les inspections seront intensifiées, en particulier sur et autour des plages non contrôlées, aux heures de pointe. De temps en temps, il sera vérifié si les sauveteurs en service respectent les normes et s’ils disposent de l’équipement approprié pour le sauvetage et les premiers secours. Le contrôle d’inspection aux piscines/plages sera renforcé, notamment les week-ends et jours fériés. Un exemple du panneau de sauvetage, les heures de travail et la signification du drapeau seront affichés dans des endroits visibles du public dans les postes de sauvetage. Dans les cas où il n’y a pas de sauveteur ou lorsque la baignade est dangereuse et interdite, un drapeau rouge sera levé aux points de sauvetage et les drapeaux de frontière seront retirés, et le système de notification annoncera qu’il n’y a pas de sauveteur et qu’il est dangereux et interdit d’entrer dans la mer.

L’INFORMATION SERA RENFORCÉE

Une éducation aura lieu dans les écoles sur les dangers d’entrer dans l’eau dans le “courant tiré”, les canaux d’irrigation, les barrages et les lieux non propices à la baignade pour la santé et la sécurité de la vie des personnes. Panel de sensibilisation, séminaire, symposium, atelier, etc. par le biais d’universités et d’autres institutions/organisations parties prenantes. des événements auront lieu.

Des brochures d’avertissement telles que « Vous pouvez vous croiser le cou », « Électricité », « Nager avec de l’alcool est risqué », « Il est dangereux d’entrer dans la mer sans nager », « Sauter de rochers est dangereux » seront distribuées. dans les endroits où il y a une baignade intensive, en particulier dans les centres touristiques. Des cours/programmes de natation seront organisés en collaboration avec les institutions/organisations parties prenantes dans les provinces/districts et/ou une formation de sauveteur sera donnée aux soumissionnaires.

Leave a Comment