Yanik, ministre de la famille et de la protection sociale, en Algérie

Derya Yanik, ministre de la Famille et des Services sociaux, qui s’est rendue en Algérie pour participer à une conférence internationale intitulée « La lutte pour les droits des femmes dans les pays arabes » organisée par le ministère algérien de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, a rencontré son homologue, Kevser Kriku, et il a également été accueilli par l’ambassadeur de Turquie en Algérie Mahinur Özdemir Göktaş.

Le ministre Yanık a visité le complexe de l’orphelinat de l’association Forem dans la région de Bin Talha de la capitale algérienne, avec le soutien de l’Agence turque de coopération et de coordination (TIKA).

Visite d’un orphelinat soutenu par TIKA

Accueilli par le Coordonnateur de TIKA pour l’Algérie Gökçen Kalkan et la délégation du Complexe Orphelinat de l’Association Forem, le Ministre Yanık a visité le jardin d’enfants rénové par TİKA et nommé d’après la Première Dame Emina Erdoğan, épouse du Président Recep Tayyip Erdoğan.

Le ministre Yanık a distribué divers jouets aux orphelins algériens, aux orphelins, aux sans-abri et aux enfants de familles pauvres qui ont été scolarisés dans l’école mentionnée, et a pris des photos avec eux.

Après cela, le ministre Yanık a rencontré les responsables de l’association Forem, a obtenu des autorités des informations sur leur travail et a coupé un gâteau avec les drapeaux de la Turquie et de l’Algérie.

“L’Algérie est un pays avec lequel nous avons de longues relations, des racines historiques”

Dans une déclaration avant de quitter le complexe de l’orphelinat, le ministre Yanık a déclaré: “Je voudrais d’abord adresser les salutations au peuple ami et frère d’Algérie de la part de notre président, M. Erdogan, et de tout notre peuple. “Nous avons signé un accord de coopération au sein du cadre de coopération. L’un d’eux est lié à notre ministère”, a-t-il déclaré.

Rappelant que lui et son homologue algérien ont préparé un accord de coopération pour lancer des études dans le domaine du travail du ministère, en particulier les enfants, les personnes handicapées et l’assistance sociale, le ministre Yanık a déclaré : « A cette occasion, nous sommes ici pour visiter l’Algérie et évaluer notre avenir. travail.”

Le ministre Yanık a déclaré qu’ils travaillaient ensemble de manière intensive et a poursuivi comme suit :

“L’Algérie est un pays avec lequel nous avons des relations et des racines historiques très anciennes. Par conséquent, nous, en tant que Turquie, sommes extrêmement heureux que de très bonnes relations et une coopération extrêmement forte se poursuivent aujourd’hui.

Nous espérons qu’il est désormais très important pour l’Afrique du Nord de coopérer avec l’Algérie, un pays du continent africain, tant en termes de population, de ressources et de superficie, tant entre eux et la Turquie, que pour nos propres sociétés. apportera une contribution très importante à la fois au monde islamique et au continent africain.”

“La Turquie n’est pas un pays qui ne se soucie que de son propre bien-être”

Soulignant que la Turquie n’est pas un pays qui ne pense qu’à son propre bien-être, le ministre Yanık a déclaré : « Nous, en tant que Turquie, sommes un pays qui ne se contente pas seulement de la prospérité. Nous sommes un pays qui veut et veut le bien-être et la sécurité pour nos amis, géographies fraternelles, alliés et voisins “Nous sommes un pays qui essaie de développer cela avec tous les pays amis et frères proches. C’est une source de bonheur pour nous tous que la très forte coopération avec l’Algérie se poursuive dans ce sens.”

Le ministre Yanık a déclaré qu’il avait visité un orphelinat soutenu par TIKA et a déclaré: “Nous sommes venus avec nos enfants. Nous avons reçu des informations sur les travaux ici. Nous espérons que ces liens d’amour et de coopération continueront à se développer. Nos espoirs et nos travaux sont en le même sens.”

Le ministre Yanık a visité le palais Reis avec le monument aux martyrs algériens

En quittant le complexe de l’orphelinat du Forem, le ministre Yanık et sa délégation ont d’abord visité le Bureau des Martyrs, qui a été construit à la mémoire des Algériens qui ont perdu la vie pendant la période coloniale française dans la capitale de l’Algérie, puis le Palais Reis (Riyas el- Pavillon Bahr / Ruesa el-Bahr).

Après avoir reçu des informations de l’ambassadeur Göktaş qui l’accompagne, le ministre Yanık participera à une conférence internationale sur “La lutte pour les droits des femmes dans les pays arabes” qui se tiendra demain dans la capitale.

Leave a Comment