Pourquoi ne sommes-nous dans aucune branche de la science et de la technologie, pourquoi ?..(2) – Journal Yeni Alanya

Dans notre article d’hier, mon lecteur, M. Merdivenci ; « Pourquoi trouve-t-on tout occidental, découvre l’occidental, produit l’occidental ; pourquoi nous contentons-nous de « tirer ha » et de nous allonger sur le côté ? N’avons-nous pas un cerveau ? Pourquoi un Turc ou un Musulman ne peut-il pas trouver une solution, par exemple, à un cancer ou à un ulcère ? Pourquoi ?…”, le scientifique pakistanais Dr. Nous avons inclus un article de recherche de Faruk Saleem.

Aujourd’hui, nous continuerons à inclure (résumer) ce document de recherche.

* * *

Le Dr Saleem poursuit son article comme suit ;

“…Environ 1,5 milliard de musulmans vivent sur notre planète. Environ 1 milliard de cette population se trouve en Asie ; 400 millions en Afrique ; Il y en a environ 50 millions en Europe et environ 10 millions en Amérique.
Autrement dit, une personne sur cinq dans la population mondiale totale est musulmane.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les musulmans sont impuissants malgré cette messe ?
La raison est:

* Il y a 500 universités dans les 57 pays qui sont membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI). En d’autres termes, trois millions de musulmans viennent à l’université.
Cependant, il existe 5 758 universités aux États-Unis seulement.

* L’Université Jiao Tong de Shanghai a préparé la “Liste des valeurs académiques des universités mondiales” en 2004. Selon cette liste, il n’y a aucune université d’aucun pays à majorité musulmane dans le top 500.

* Selon les données recueillies par le PNUD ; Le taux d’alphabétisation dans 15 pays à majorité chrétienne est de 100 %. Le taux de personnes alphabétisées dans le reste du monde chrétien est supérieur à 90 %.
Dans le monde musulman, ce taux est d’environ 40 % ; Il n’y a pas un seul pays musulman avec un taux d’alphabétisation de 100 %. (…)

* Dans les pays à majorité musulmane, il y a 230 scientifiques pour 1 million de musulmans. Alors qu’aux États-Unis, 4 000 pour chaque million d’Américains; Au Japon, il y a 5 000 scientifiques pour un million de Japonais.

* Le nombre de chercheurs à plein temps dans l’ensemble du monde arabe est de 35 000 personnes. Il y a 50 techniciens par million de la population arabe. Alors que dans le monde chrétien il y a 1000 techniciens par million d’habitants.

* Alors que le monde islamique n’alloue que 2 pour mille de son produit national brut aux fonds pour la recherche et le développement ; La chrétienté alloue 5 % au financement de la recherche et du développement.

* *

Le scientifique pakistanais Dr Saleem, après avoir découvert et comparé le taux de lecture de livres et de quotidiens dans les mondes musulman et chrétien, ainsi que le taux de production de biens et de services, frappe les gens au visage avec ces faits dévastateurs…

“… Il n’y a pas un seul État islamique développé dans le monde parce que

Le monde islamique ne réalise pas la diffusion de la connaissance.

Le monde islamique n’a pas la capacité de produire des connaissances scientifiques.
Le monde islamique ne peut réaliser l’application des connaissances scientifiques.

Le monde islamique agit lentement et délibérément dans la diffusion et l’application des connaissances.

Il n’y a pas de stabilité dans le système d’éducation et de formation dans le monde islamique.

A proprement parler, il lui manque “une formation scientifique de qualité”.

Pour le dire très précisément; monde islamique; Il aborde l’éducation et la formation avec des critères irrationnels, dépassés et religieux.

Education et formation dans le monde islamique; principalement parce qu’il est éclipsé par la superstition et non scientifique ; Le monde islamique est dans cette situation aujourd’hui.

Bien?

Autrement dit, cette image, tant que cette logique n’est pas changée, a besoin de ce que l’Occidental produit, de ce que l’Occidental trouve et de ce qu’il trouvera…”

* *

Chercheur auteur et scientifique Dr En conséquence, Faruk Saleem, sur les résultats de cet atelier organisé avec des scientifiques comme lui; (pour éviter les malentendus) il fait aussi des commentaires.

Et en bref il dit :

“Lors de cet atelier, de nombreux sujets ont été ouverts et des discussions ont été menées conformément à l’idée principale de cet article. Dans ces discussions, certains de nos amis (musulmans) sont immédiatement passés sur la défensive ; ils ont blâmé les «autres musulmans», qu’ils pensaient avoir mal compris ou mal appliqué l’islam; ils n’ont jamais été enclins à l’autocritique, à voir et à accepter le problème. Cependant, admettre une erreur ou une lacune est une étape nécessaire pour remédier à cette erreur ou lacune.
Encore une fois, certains de nos amis (musulmans) sont allés plus loin dans l’indifférence et ont déclaré que de telles critiques étaient délibérées et que l’islam protège et encourage en fait la science ; ils ont même utilisé des exemples tirés de l’histoire pour dire jusqu’où les musulmans étaient allés dans la science et la littérature, mais pour une raison quelconque ; « Pourquoi n’y a-t-il pas un seul État islamique développé ? » ils n’ont pas répondu à la question.

(…)

L’article ci-dessus donne des exemples en particulier et principalement de scientifiques, d’artistes et d’hommes d’affaires juifs. La raison en est de souligner que la religion avec la plus petite population du monde a produit tant de noms importants. Sinon, ce n’est ni à nous ni à personne d’autre de comparer les religions entre elles.”

Leave a Comment