Ministre Karaismailoğlu : Nous ferons un nouvel investissement de 198 milliards de dollars

Adil Karaismailoğlu, ministre des Transports et des Infrastructures, « Qu’ils continuent à suivre nos projets. Nous ferons un nouvel investissement de 198 milliards de dollars pour les chemins de fer, les routes, les routes maritimes, les routes aériennes et les communications avec des plans de 5 ans » Il a dit.

Le ministre des Transports et de l’Infrastructure Adil Karaismailoğlu a assisté à la cérémonie de signature du Protocole sur la coordination du projet de prise de décision conjointe qui s’est tenue à l’aéroport d’Istanbul.

Kadri Samsunlu, directeur général de l’Autorité aéroportuaire d’État (DHMİ) Hüseyin Keskin, directeur général de Turkish Airlines (THY) Bilal Ekşi et directeur général adjoint de l’aviation civile (SHGM) Prof. dr. Il a été signé entre Kemal Yüksek. Avec ce protocole signé, les capacités de l’aéroport d’Istanbul seront utilisées de la manière la plus efficace, les retards éventuels seront réduits, la prévisibilité des opérations sera accrue et les ressources de l’aéroport seront utilisées de la manière la plus efficace.

« GRÂCE À NOS INVESTISSEMENTS, NOUS AVONS AUGMENTÉ LE NOMBRE DE VOLS INTERNATIONAUX À 341 POINTS DANS 130 PAYS »

S’exprimant après la cérémonie de signature, le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Adil Karaismailoğlu, a rappelé qu’en tant que ministère, ils avaient investi un billion de 670 milliards de lires dans les infrastructures de transport et de communication entre 2003 et 2022.

Ministre Karaismailoğlu, “Avec notre investissement de plus de 151 milliards de lires dans le secteur de l’aviation civile, nous avons rattrapé les années perdues de la Turquie dans le secteur de l’aviation. Nous avons transformé notre pays en une plaque tournante mondiale de l’aviation. Nous prenons des mesures fermes sans hésitation. Comme à la suite de la politique que nous avons entamée dans le but que le transporteur soit le chemin du peuple, chaque citoyen montera à bord de l’avion, notre aviation civile est entrée dans un processus de croissance très rapide.Aujourd’hui, nous opérons des vols intérieurs à partir de 2. centres vers 26 destinations à partir de 7 centres à 57 destinations en 2003. Nous avions dit : « Il n’y aura pas un seul endroit au monde que nous ne puissions atteindre », et heureusement, nous avons largement atteint cet objectif. Grâce à l’accord et aux négociations que nous avons menées, en 2003, le nombre de vols internationaux, qui étaient de 60, est passé à 341 destinations dans 130 pays. Il a dit.

« NOUS AVONS DÉPASSÉ LES 96 MILLIONS DE PASSAGERS EN 7 MOIS »

Karaismailoğlu a déclaré qu’au cours des 7 premiers mois de 2022, par rapport à la même période en 2019, le trafic de passagers et d’avions s’est approché du niveau précédent avant la pandémie. “Nos aéroports représentaient 95% du trafic total de passagers en juillet 2022. 2019. Au cours des 7 premiers mois, lorsque le nombre d’atterrissages et de décollages d’avions a atteint 442 mille 152 sur les lignes intérieures et 369 mille 482 sur les lignes internationales, un total de 1 million avec passages supérieurs de transport en commun. “Il y avait 22 171 trafics aériens. Le trafic aérien desservi Fin juillet 2022, par rapport à la même période en 2021, le trafic aérien total a augmenté de 44,2 %. Le nombre de passagers aériens en sept mois a dépassé 96 millions.” Il a dit.

« PENDANT QUE DURAIENT LE CHAOS EN EUROPE, NOUS AVONS LAISSÉ LES JOURS DIFFICILES POUR NOUS »

Exprimant que l’aéroport d’Istanbul est l’aéroport le plus fréquenté d’Europe, Karaismailoğlu a poursuivi son discours comme suit :

“Nous n’oublierons pas ce que l’opposition a dit à propos de cet endroit. Nous avons annoncé le projet, ils ont dit qu’ils ne pouvaient pas, nous avons posé les fondations, ils ont dit que nous ne pouvions pas finir. Ils ont dit que les passagers ne viendraient pas, l’aéroport d’Istanbul est devenu le aéroport le plus fréquenté d’Europe. Chaos dans les aéroports européens en raison de l’augmentation de la demande après l’épidémie en Europe et de l’intensité du tourisme estival. Nous avons laissé derrière nous les jours troublés grâce à nos méga investissements comme l’aéroport d’Istanbul et les mesures que nous avons prises . En juillet, l’aéroport d’Istanbul a traité environ 42 000 vols. 1 million 750 000 passagers ont été desservis sur les lignes intérieures et 5 millions 10 000 passagers sur les lignes internationales. En juillet, Istanbul Le nombre de passagers qui préfèrent l’aéroport a atteint 7 millions. les aéroports en Europe manquent de personnel, les délais de récupération des bagages durent des heures, une moyenne de 200 000 mouvements de bagages par jour à l’aéroport d’Istanbul sans aucun problème. La récupération des bagages à l’aéroport d’Istanbul ne prend que 16 minutes. Le temps d’enregistrement n’est que d’une minute… Notre aéroport record d’Antalya a pris la deuxième place en termes de densité en juillet.”

LE NOMBRE D’AÉROPORTS PASSERA À 61 D’ICI 2053

Adil Karaismailoğlu, ministre des Transports et des Infrastructures, a déclaré qu’en tant que ministère, ils prévoient des investissements jusqu’en 2035-2053. “Laissons l’opposition continuer à surveiller nos projets. Nous avons planifié les investissements de notre pays jusqu’en 2035 et 2053 et fixé leurs objectifs. Nous investirons 198 milliards de dollars supplémentaires pour les chemins de fer, les autoroutes, les voies maritimes, les voies aériennes et les communications avec des plans quinquennaux. 2053, autoroute, notre longueur passera à 8 325 kilomètres. Notre réseau ferroviaire atteindra 28 590 kilomètres. Le nombre de provinces desservies par des trains à grande vitesse passera à 52. Le nombre d’installations portuaires passera à 255. La Turquie a un réseau dense d’aéroports avec 57 aéroports soutenant l’économie et le tourisme en croissance rapide du pays, un nombre qui passera à 61 d’ici 2053. Il a dit.


LA SOURCE: DHA

Emrallah Koçin
Haber7.com – Éditeur

Leave a Comment