Ambassadeur des passionnés de photo | Spécial Riza

class=”medianet-inline-adv”>

Nos ambassadeurs travaillant dans le monde entier sont venus dans la capitale dans l’organisation du ministère des Affaires étrangères. Je voudrais vous présenter l’ambassadeur passionné de photographie hébergé par Ankara. Hüseyin Avni Aksoy, ambassadeur de Turquie à Maputo en poste au Mozambique… Aksoy, qui est impliqué dans la photographie depuis le lycée, a déclaré que travailler en Afrique est une opportunité de photographier la faune et que son nouvel intérêt est la photographie astro.

JE SUIS QUI AIME LA PHOTOGRAPHIE

J’ai rencontré l’ambassadeur Hüseyin Avni Aksoy par l’intermédiaire de son épouse, ma collègue de 25 ans, Sibel Atasoy. Nous avons longuement parlé de photographie lorsque j’ai appris son intérêt pour la photographie. S’exprimant avec les mots “Je n’ai pas le droit à la photographie, je suis une personne qui prend des photos et aime prendre des photos”, l’Ambassadeur Aksoy cache derrière sa modeste attitude un photographe très éduqué dans ce domaine. Cette fois, je relaie le parcours photographique de l’Ambassadeur Aksoy, avec qui j’ai parlé pour les lecteurs de Hürriyet, dans ses mots :

class=”medianet-inline-adv”>

A COMMENCÉ PAR UNE MATIÈRE ÉLECTIVE À L’ÉCOLE SECONDAIRE

“Mon introduction à la photographie a commencé en 1974 lorsque je l’ai prise comme option au lycée. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas un collège, c’est une école publique. Un nouveau programme a commencé. Nous avions une matière facultative appelée Photographie au lycée Namık Kemal. Du développement du film à l’onglet, pour ajuster la netteté des tirages que nous réalisons sans utiliser de loupe ; Bref, j’ai beaucoup appris de cette leçon. C’est ainsi que la photographie est entrée dans ma vie et ne l’a jamais quittée. J’avais un appareil photo Kodak Instamatic. Lors d’un voyage à l’étranger avec mon père, nous avons acheté une nouvelle machine Nikkormat. J’ai apprécié l’appareil photo reflex là-bas. J’avais même de très bons verres. “J’avais un objectif avec une ouverture de 1/1,2 qui était de 24 mm, ce que je ne peux pas oublier.” Dans les années 70 et au début des années 80, les films diapositives sont entrés dans ma vie et n’ont pas été produits en Turquie. Les films sont vendus avec des enveloppes. Vous avez envoyé des films en Allemagne avec ces enveloppes. Les films sont lavés.

ambassadrice des passionnés de photo

class=”medianet-inline-adv”>

ambassadrice des passionnés de photo

ambassadrice des passionnés de photo

J’AI RECONDITIONNE MA MACHINE EN MALAISIE

J’ai continué à me développer, à développer mes appareils photo et à prendre des photos. J’ai commencé au lycée, j’ai continué en tant qu’amateur au lycée et j’ai continué à prendre des photos avec l’appareil photo de mon père au collège. J’ai étudié les sciences politiques, je n’ai raté qu’un semestre pendant mes études. Il est revenu dans ma vie après avoir obtenu mon diplôme universitaire. En 1984, j’ai réussi l’examen du ministère des Affaires étrangères avec le premier rang, et en 1988, je suis allé en Malaisie pour ma première affectation à l’étranger. J’ai aussi renouvelé mon appareil photo sur le chemin ici, j’ai pris beaucoup de photos là-bas. Mais mes films de cette époque, qui me rendaient triste, se sont perdus dans mes voyages. Plus tard, j’ai travaillé à l’étranger en Malaisie, en Allemagne, en Pologne, en Italie, en Thaïlande, en Moldavie. Je suis devenu ambassadeur du Kenya en 2012 puis j’ai travaillé à Antalya. Et je suis l’ambassadeur du Mozambique en Turquie depuis 2021. Dans toutes ces tâches et dans mes fonctions centrales entre-temps, je ne me suis jamais éloigné de la photographie.

class=”medianet-inline-adv”>

ambassadrice des passionnés de photo

ambassadrice des passionnés de photo

ambassadrice des passionnés de photo

ANALOGIQUE À MILAN, NUMÉRIQUE À LA BANQUE

En 2001, je suis devenu Consul Général de Milan en Italie. Après avoir travaillé ici jusqu’en 2003, j’ai été nommé à Bangkok, en Thaïlande. J’ai acheté mon premier appareil photo numérique en Thaïlande alors que j’utilisais un appareil photo analogique en Italie. J’ai commencé à prendre des photos numériques en photographie. Je vois aujourd’hui que les films recommencent à se vendre. Mais à ce stade, il est très difficile pour le film d’atteindre la résolution d’un appareil photo numérique. Il existe de nombreuses possibilités d’édition de photos numériques. Je n’aime pas jouer avec les photos après coup, je préfère utiliser la balance de la lumière, peu importe ce que j’ai pris en premier dans le cadre. Mais il y avait des photographes qui retouchaient au fusain, ils inventaient des trucs marrants. Maintenant, cela se fait avec plus de sensibilité dans un environnement électronique, offrant de manière créative une richesse à l’utilisateur.

class=”medianet-inline-adv”>

RICHE POUR LA PHOTOGRAPHIE DE LA FAUNE MOZAMBICAINE

J’aime photographier les paysages et la faune. J’ai été nommé ambassadeur au Kenya en 2012. En fait, j’ai encore changé d’appareil photo alors que j’étais en mission au Kenya. Le Kenya est comme une oasis pour la photographie animalière. J’ai même fait un selfie avec une girafe. Pendant mon service au Kenya, j’ai également découvert le nouvel appareil photo Nikon de la série “P”. Avec cette série, je me suis intéressé à la photographie astro. Maintenant, je veux prendre un trépied équatorial aligné avec la rotation de la Terre et photographier la galaxie. Bien sûr, je n’abandonne pas la photographie animalière, de paysage et de plein air. Mais photographier l’espace, les étoiles et les planètes est un autre plaisir. Le Mozambique est riche en photographie animalière. Mais je me suis aussi intéressée aux portraits humains. Par exemple, une femme porte un enfant dans ses bras, un enfant sur son dos, un enfant dans sa main et un panier sur sa tête. Il est nécessaire d’être témoin de la vie de cette personne. C’est pourquoi je veux prendre des photos de portrait. J’ai un P900, je le transporte partout, j’ai un appareil photo de poche et un appareil photo sous-marin. Je ne suis qu’un débutant en photographie sous-marine, je n’ai pas encore rencontré la technologie des drones, et ça m’intéresse. Je laverais et développerais encore mon film aujourd’hui si vous me le donniez. Mais je n’ai aucune prétention vis-à-vis de la photographie, je suis juste un photographe qui aime prendre des photos.

class=”medianet-inline-adv”>

VISITE PHOTO AVEC UNE CARAVANE DE RETRAITE DE RÊVE

Servir en Afrique a été une bénédiction pour la faune et l’astrophotographie. Mon rêve de retraite est de parcourir le monde avec ma femme et de prendre plus de photos avec une caravane et un petit bateau. Il y a des paysages extraordinaires, extraordinaires en Turquie. En Asie centrale, en Europe, il existe de nombreux endroits à portée de main pour photographier les caravanes. De même, il existe de nombreuses beautés qui peuvent être atteintes en petit bateau. Qui sait? Je reviendrai peut-être de ces voyages avec une expo photo.”

ambassadrice des passionnés de photo

‘NOUS AVONS ADORE LA TURQUIE AVEC NOS PLATS’

Aksoy a expliqué qu’ils faisaient la promotion de la Turquie avec des photos et de la nourriture au Mozambique. Affirmant qu’ils montrent la richesse de la Turquie avec des expositions de photos, Aksoy a déclaré : « Nous avons présenté la gastronomie turque aux dignitaires au Mozambique et à la mission étrangère travaillant au Mozambique. Ma femme Sibel a une grande contribution dans l’explication de notre gastronomie. Ceux qui découvrent et goûtent aujourd’hui la richesse de la cuisine turque disent : « Quand devrions-nous aller en Turquie ? commença-t-il à demander.

ambassadrice des passionnés de photo

QUI EST L’AMBASSADEUR HUSEYIN AVNI AKSOY ?

Il est diplômé de la Faculté des sciences politiques de l’Université d’Ankara en 1983. Il a rejoint le ministère des Affaires étrangères en 1984. Il a été nommé à l’ambassade de Kuala Lumpur en 1988 et au consulat général à Münster en 1990. Puis il a servi à l’ambassade à Varsovie de 1995 à 1998. Il a été nommé consul général à Milan en 2001-2003 et a travaillé à l’ambassade de Bangkok en 2003-2005. et à l’ambassade de Chisinau 2005-2007. Nommé ambassadeur à Nairobi en 2012, il est ensuite revenu au centre et a été le représentant du ministère des Affaires étrangères d’Antalya entre 2017-2021. Depuis mars 2021, il est ambassadeur à Maputo. Aksoy, marié à notre collègue de 25 ans, Sibel Atasoy, est père de quatre enfants.

Leave a Comment