Ouverture du centre de renseignement pour le commerce extérieur Ato

La cérémonie, organisée par le président de l’ATO, Gürsel Baran, s’est déroulée dans le hall de l’immeuble de bureaux de l’ATO. Vice-ministre de l’industrie et de la technologie Dr. Çetin Ali Dönmez, directeur général adjoint du ministère de l’Industrie et des agences de développement technologique Ahmet Şimşek, secrétaire général de l’Agence de développement d’Ankara Dr. Cahit Çelik, les vice-présidents de l’ATO Temel Aktay et Halil İbrahim Yılmaz, le membre du conseil d’administration de l’ATO Nuh Acar et les membres de l’assemblée de l’ATO étaient présents.

« NOUS ALLONS PORTER LE NOMBRE D’EXPORTATEURS À ANKARA À 7 500 »

Dans son discours lors de la cérémonie, le président de l’ATO, Gürsel Baran, a souligné l’importance de la création du Centre de renseignements sur le commerce extérieur au sein de l’ATO pour Ankara.

Affirmant que la capitale turque est le centre de l’industrie de la défense, Baran a déclaré que ce secteur est le principal facteur qui augmente le prix à l’exportation d’un kilogramme du pays et de la ville. Baran a donné des informations sur le développement sectoriel et les exportations d’Ankara. “Lorsque nous mettons tous les potentiels du capital les uns sur les autres, nous savons que les chiffres actuels des exportations ne nous suffisent pas. Nous agissons en disant comment nous pouvons augmenter la production, l’emploi et les exportations de notre ville” Il a dit.

Notant qu’en tant qu’ATO, ils ont déjà réalisé divers projets sur ce sujet, Baran a déclaré que des experts formés dans le cadre de formations en commerce extérieur menées en coopération avec des universités sont employés dans de nombreuses entreprises. Déclarant qu’avec les projets “Mobilisation des exportations” et “Mobilisation du commerce électronique et des exportations électroniques”, les entreprises membres de l’ATO ont reçu une formation orientée vers l’exportation et des services de conseil gratuits, Baran a souligné que les membres de l’Assemblée et du conseil d’administration de l’ATO envoyés à l’étranger ont réalisé sont des foires et des contacts.

“NOUS VOULONS NOUS DIRE QUE L’EXPORTATION N’EST PAS DIFFICILE”

Notant que davantage de percées dans les exportations sont nécessaires, Baran a déclaré : « Les Turcs ont peur quand il s’agit d’exportations. Ils disent que c’est un travail difficile. Nous voulons vous dire que ce n’est pas une tâche difficile. En tant qu’ATO, nous organisons des réunions avec nos ambassadeurs pour augmenter les exportations et coopérer avec les délégations de l’étranger. Notre seul souci est d’augmenter le commerce d’Ankara et les exportations d’Ankara. Amener des personnes qui n’ont jamais exporté à Ankara pour exporter. Nous augmenterons le nombre d’exportateurs à Ankara à 7 500 et 10 000 en peu de temps. Avec ces opérations, nous porterons notre chiffre d’exportation de 9 milliards de dollars à des niveaux beaucoup plus élevés », a-t-il déclaré.

DÖNMEZ : INVESTISSEMENT, PRODUCTION, EMPLOI ET EXPORTATION

Dans son discours, le vice-ministre de l’Industrie et de la Technologie Çetin Ali Dönmez a souligné que le travail des organisations faîtières telles que la Chambre de l’industrie et du commerce affecte de manière significative l’augmentation du nombre d’entreprises s’ouvrant à l’étranger. Dönmez a déclaré: “Les quatre piliers de l’investissement, de la production, de l’emploi et de l’exportation sont très importants.” Dönmez a également déclaré qu’un soutien consultatif juridique peut être fourni aux entreprises exportatrices, en particulier aux petites et moyennes entreprises.

Notant que le chiffre des exportations de la Turquie, qui dépasse 250 milliards de dollars, a été augmenté grâce aux efforts des chambres et des organisations faîtières, Dönmez s’est adressé aux entrepreneurs et a déclaré : « Ne soyez pas affectés négativement par les fluctuations financières à court terme. L’avenir de la Turquie à moyen et long terme est très clair. Il n’y a rien que nous ne puissions réaliser si nous sommes unis”, a-t-il déclaré.

ACIER : NOUS AVONS FOURNI 650 MILLIONS DE SOUTIEN EN 12 ANS

Secrétaire général de l’Agence de développement d’Ankara Dr. Cahit Çelik, d’autre part, a déclaré dans son discours que l’Agence de développement d’Ankara a réalisé des travaux qui permettront d’évaluer le potentiel d’Ankara avec le secteur public, le secteur privé et les organisations non gouvernementales à travers les activités qu’elle a menées sortie depuis sa création. Çelik a déclaré que depuis la création de l’agence en 2010, dans le cadre du programme de soutien financier, ils ont fourni un soutien à environ 500 institutions publiques, secteur privé et organisations non gouvernementales.

Le fer, “Grâce au soutien technique que nous apportons en plus de notre travail, en 12 ans, nous avons fourni environ 650 millions de subventions pour 1130 projets. Grâce à ce soutien financier, nous avons essayé d’ajouter de la valeur à notre Ankara grâce à des activités telles que le mentorat et la consultation avec les parties prenantes. Il a dit.

Déclarant que les centres de renseignement sur le commerce extérieur augmenteront les exportations de capitaux, Çelik a déclaré que leur objectif est de permettre aux entreprises qui n’ont pas exporté jusqu’à présent d’entrer dans ce secteur. La cérémonie, au cours de laquelle le gouverneur d’Ankara, Vasip Şahin, a envoyé un télégramme pour célébrer l’ouverture, s’est terminée par une coupe de ruban et une remise de cadeaux.

NOUS OFFRONS UN SERVICE GRATUIT

Avec le «Foreign Trade Intelligence Center», où la Chambre de commerce d’Ankara fournira à ses membres des services de conseil gratuits dans tous les processus d’exportation, de l’étude de marché à la recherche d’acheteurs, en contactant l’acheteur et en décidant des méthodes de paiement, des procédures douanières et de l’exécution des paiements, il vise à accroître les activités de commerce extérieur des entreprises et à créer une structure d’exportation durable.

Leave a Comment