Une nouvelle ère dans le transport de passagers vers l’aéroport

Un nouveau règlement sur le transport mutuel des passagers entre les aéroports et la ville a été publié. Le ministère donnera l’autorisation pour l’exploitation du transport. Cependant, les institutions autorisées qui fourniront des services de transport public seront exclues.

Une nouvelle ère dans le transport de passagers vers l'aéroport

La Direction générale de l’aviation civile (SHGM) a publié un nouveau règlement sur le transport des passagers entre les aéroports et les villes. Selon le nouveau règlement de la DGCA publié au Journal officiel, l’activité de transport peut être exercée par des personnes physiques et/ou morales avec l’accord du ministère.

Toutefois, les organisations qui sont autorisées en vertu de la législation pertinente et qui fourniront des services de transport public sont exclues des exigences du présent règlement.

« POURQUOI LE RÈGLEMENT CHANGE-T-IL SI SOUVENT »

Oktay Erdağı, ancien directeur général adjoint de l’aviation civile, a évalué le nouveau règlement comme suit :

“Dans le passé, il y a eu plusieurs changements dans la réglementation à ce sujet. Pourquoi faut-il changer si souvent la réglementation ? Il n’est pas possible de comprendre pourquoi le service a été interrompu. Le transport des passagers entre les aéroports et les centres-villes doit être sous la supervision et le contrôle de la SHGM et de la DHMI en termes de sécurité du trafic aérien. C’est devenu une habitude d’adapter la réglementation aux travaux effectués au lieu de garder les travaux récents sous la réglementation.

Le transport de passagers entre les aéroports et les centres-villes fait partie des services au sol conformément aux règles internationales et à la législation nationale. Ce service était assuré par des sociétés d’assistance en escale ou des compagnies aériennes.

Le ministère des Transports a autorisé les municipalités à fournir des services de transport dans ce cadre.

Il semble qu’avec le dernier changement, les municipalités n’auront pas à obtenir d’autorisation du ministère des Transports et à payer une redevance pour le transport entre les centres-villes et l’aéroport.

Le changement entraînera une perte de revenus pour l’administration principale de l’administration nationale des aéroports (DHMI). Il est très clair que cela créera une concurrence « déloyale et destructrice » contre HAVAŞ et d’autres organisations qui fournissent ce service. »

TEXTE COMPLET DU RÈGLEMENT :

JOURNAUX OFFICIELS

De la Direction Générale de l’Aviation Civile :

RÉGLEMENTATION DES AÉROPORTS/SERVICES AU SOL AÉROPORTUAIRES

RÈGLEMENT SUR LE CHANGEMENT DE (SHY-22)

ARTICLE 1er L’alinéa c) du premier alinéa de l’article 11 du Règlement sur les services au sol des aéroports (SHY-22) publié au Journal Officiel du 23 août 2016 sous le numéro 29810 est modifié comme suit.

“c) Les opérations de transport de départ et d’arrivée entre les provinces et les districts autour de l’aéroport/l’aéroport, les centres-villes, les terminaux et/ou les terminaux de la ville et la partie continentale de l’aéroport/l’aéroport peuvent être effectuées par des personnes physiques et/ou morales qui demandent en cet égard, avec l’accord obtenu du Ministère. Toutefois, les organismes qui sont agréés conformément à la législation applicable et qui fourniront des services de transport public depuis le centre de la ville où se situe l’aéroport/l’aéroport jusqu’aux frontières terrestres de l’aéroport/de l’aéroport ne sont pas soumis aux exigences du présent règlement.

ARTICLE 2- L’expression « Si les baux sont conclus conformément à l’alinéa (ğ) du deuxième alinéa de l’article 14, copies certifiées conformes du contrat de bail à l’exception des contrats de crédit-bail concernant ces baux » au (h) de l’article 15, premier alinéa, du même règlement est abrogé.

ARTICLE 3- Le présent règlement entre en vigueur le jour de sa publication.

ARTICLE 4. Les dispositions du présent règlement sont exécutées par le directeur général de l’aviation civile.

ANCIENNE VERSION du 23/08/2016

c) Les opérations régulières de transport de passagers entre le terminal de la ville et/ou le terminal et l’aéroport et/ou de l’aéroport vers les provinces et districts environnants seront réglementées par le ministère sur demande, à condition que toutes les réglementations relatives au transport routier aient été respectées. avec. Cependant, les organisations autorisées par décision du Centre de coordination des transports (UKOME) et qui fourniront des services de transport entre l’aéroport, le centre-ville et l’aéroport conformément à l’article 9 de la loi sur la municipalité de la ville no. 5216 du 7 octobre 2004. au-delà des exigences du présent règlement.

Appel d'offres annulé pour les transports en commun du 3e aéroport Vous pourriez être intéressé Appel d’offres annulé pour les transports en commun du 3e aéroport Havaş donne un coup de pied à Gökçek Vous pourriez être intéressé Havaş donne un coup de pied à Gökçek Avis sur Havas Vous pourriez être intéressé Avis sur Havas N'arrêtez pas les vols HAVAŞ ! Vous pourriez être intéressé N’arrêtez pas les vols HAVAŞ !

Leave a Comment