2,7 millions d’emplois en 3 ans

Le nouveau modèle économique définit la trajectoire des trois prochaines années pour l’économie turque, qui a augmenté de 7,6% au deuxième trimestre de l’année malgré les inquiétudes concernant une récession mondiale et a assuré près de 3,5 millions d’emplois depuis la pandémie. Le numéro répété de Narodni novina a publié la décision présidentielle sur l’approbation du programme à moyen terme (PMT), qui comprend des objectifs et des politiques concernant l’économie turque.

CROISSANCE PORTÉE SUR L’EXPORTATION
La prévision de croissance de l’OVP cette année était de 5 %. L’économie devrait croître de 5 % en 2023 et de 5,5 % en 2024 et 2025. Il a été déclaré qu’en réduisant l’effet de l’épidémie sur l’activité économique, un phénomène s’est établi dans lequel la demande intérieure et étrangère est équilibrée dans l’économie, et des efforts sont faits pour maintenir cette structure. Dans ce cadre, la stratégie de croissance axée sur les exportations, qui a enregistré des gains significatifs ces dernières années, se poursuivra de manière efficace et compétitive. Les politiques monétaire, budgétaire et de revenu continueront d’être mises en œuvre de manière coordonnée pour maintenir une croissance forte et durable qui soutient l’emploi à son rythme potentiel.

En renforçant la stabilité macroéconomique et l’environnement des affaires, les investissements technologiquement intensifs en capital fixe et les investissements étrangers directs dans le secteur industriel seront encouragés. Les investissements dans les secteurs privés qui réduisent la dépendance à l’égard des importations dans les processus de production, qui sont à forte intensité technologique et ont un potentiel d’exportation à haute valeur ajoutée, seront soutenus et contribueront à l’emploi. Les investissements en capital fixe seront soutenus, ce qui inclura une coopération avec des investisseurs nationaux et internationaux. La production nationale et innovante à valeur ajoutée sera soutenue par des fonds d’investissement en capital-risque dans le cadre du Fonds turc de développement. Bien qu’un soutien soit prévu pour les candidats Turcorn et les startups de haute technologie aux ambitions mondiales, des subventions seront mises en place qui augmenteront la coopération des infrastructures de recherche centrales et thématiques au sein de l’université avec l’industrie. Le rapport introductif restera dans les mémoires et les événements se tiendront dans ce cadre, révélant les avantages de la Turquie et sa proximité avec d’importants centres sur les routes commerciales qui ont été remodelées dans la période post-pandémique pour apporter des investissements qui contribueront à accroître la prospérité de l’Economie.

EMPLOI JUSQU’À 890 MILLE PERSONNES PAR AN
Il est prévu que le nombre d’employés, qui s’élevait à 30 millions 655 000 fin 2022, passera à 33 millions 316 000 en 2025. Bien que l’objectif soit d’employer 2 661 000 personnes en 3 ans, on estime que l’emploi augmentera de 890 000 personnes par an pendant la durée du programme. Afin de développer une main-d’œuvre qualifiée, des analyses régionales et sectorielles des besoins en formation seront menées. Les programmes de formation professionnelle seront mis à jour pour répondre aux exigences de la transformation numérique et verte. En plus des pratiques qui empêcheront la fuite des cerveaux, des mécanismes d’inversion de la fuite des cerveaux seront mis en place pour assurer le retour des personnes hautement qualifiées dans le pays. Les femmes seront encouragées à faciliter et à soutenir les processus de création et de développement d’entreprises et à être davantage impliquées dans les mécanismes de prise de décision et les plateformes de commerce électronique.

NOUVEAUX PROJETS SUR AIDE
On estime que l’inflation sera de 65 % cette année, tandis que l’objectif d’inflation pour l’année prochaine est de 24,9 %, 13,8 % en 2024 et 9,9 % en 2025. Conformément aux objectifs d’investissement-emploi-production-exportation pour un développement durable qui soutiendra la stabilité des prix, les prêts au secteur réel à des coûts de financement abordables seront étendus de manière ciblée. De nouveaux projets de logements sociaux seront développés et l’accès au logement pour les citoyens à faible revenu sera accru.

FINANCIER JAMAIS DISCIPLINÉ NOUS NE SOMMES PAS ENGAGÉS
Nureddin Nebati, ministre du Trésor et des Finances, a déclaré : « Pendant que nous préparions notre programme, notre modèle d’économie turque, qui est basé sur une croissance durable axée sur les exportations, était au centre. Les politiques que nous mettrons en œuvre à travers le programme ont été instaurés dans ce contexte pour assurer la production à haute valeur ajoutée, l’amélioration permanente de la balance courante, la productivité et l’augmentation des exportations. Comme les années précédentes, nous n’avons jamais relâché la discipline budgétaire. Au terme de la période de programmation, nous prévoyons le déficit budgétaire du gouvernement central sera une part du PIB de 1,5 % », a-t-il déclaré.

AGRICULTURE URBAINE DÉBUT
La sécurité de l’approvisionnement ALIMENTAIRE sera assurée et le revenu des agriculteurs continuera d’être déterminé de manière à assurer la durabilité de la production. Compte tenu des coûts de logistique et d’énergie, des études d’agriculture urbaine seront lancées afin de cultiver certains légumes et fruits frais nécessaires aux grandes villes dans les quartiers des villes.

305 MILLIARD EXPORTATION DE DOLLARS
Alors que les exportations sont estimées à 255 milliards de dollars fin 2022 dans le PMT, elles devraient atteindre 265 milliards de dollars en 2023, 285 milliards de dollars en 2024 et 305 milliards de dollars à la fin du programme. Les importations devraient atteindre 360 ​​milliards de dollars fin 2022, 345 milliards de dollars en 2023, 363 milliards de dollars en 2024 et 384 milliards de dollars en 2025. L’objectif est de réduire le déficit du compte courant, qui est projeté à 47 milliards de dollars cette année, à 10 milliards de dollars en 2025, et le ratio du déficit au revenu national sera de 0,9 %.

Leave a Comment