Président Erdogan: L’inflation chutera rapidement après le Nouvel An

class=”medianet-inline-adv”>

Le président Erdoğan a donné les messages suivants dans son discours à la nation après le cabinet présidentiel à Beştepe :

NOUS METTONS EN ŒUVRE DE NOMBREUSES MESURES

Les données de croissance pour le deuxième trimestre de 2022 ont montré que l’économie turque continuait de croître. Une autre évolution qui confirme la justesse de notre programme est que les pays développés ont commencé à modifier leurs politiques économiques, laissant de côté les modèles classiques et les modifiant à l’instar des nôtres. Grâce à l’intérêt manifesté pour le passage à des dépôts protégés en devises, les montants des comptes en devises de nos citoyens, qui ont atteint à un moment donné le niveau de 239 milliards de lires, sont tombés à 212 milliards de dollars à la fin du mois dernier. Dans ce tableau, l’inflation reste notre plus gros problème. Chaque pays du monde est aux prises avec des menaces d’inflation sans précédent au cours des 40 à 50 dernières années selon sa propre réalité économique. En tant que Turquie, nous assisterons à une baisse rapide de l’inflation dans notre pays après le Nouvel An. Nous prévoyons de sortir notre pays de l’ombre de cette menace, avec une inflation dans les années 20, d’abord dans les années 40, puis à la fin des années 30. Dans ce processus, nous continuerons d’augmenter les activités de soutien pour nos citoyens qui appartiennent au groupe des revenus faibles et moyens qui sont en perte de bien-être social. Pas à pas, nous mettrons en œuvre de nombreuses mesures, du salaire minimum à l’augmentation des salaires des retraités et des fonctionnaires, en passant par l’élargissement de la base des programmes d’aide sociale avec une nouvelle compréhension et sur le principe d’équité.

class=”medianet-inline-adv”>

LE REVENU NATIONAL DEPASSERA 1 MILLIARD DE DOLLARS

Le MTP, publié au Journal Officiel, est un guide de cette lutte, notamment pour la réduction de l’inflation. L’ÖVP sera un guide pour notre travail entre 2023 et 2025. Nous n’accepterons pas de compromis sur la discipline budgétaire. Nous allons constamment arbitrer notre politique budgétaire pour réduire le déficit public. À la fin du programme, nous visons à augmenter notre revenu national à plus de 1 000 milliards de dollars. Fondamentalement, les attaques que nous avons subies au cours des 8-9 dernières années et leurs jambes économiques marchent dans le triangle du taux de change, des intérêts et de l’inflation, nous avons parlé aujourd’hui de l’augmentation de notre revenu national au-dessus de 1,5 billion de dollars. Malgré tout, l’ascension de notre pays à la 11e place du classement mondial du revenu national selon la parité d’achat nous apparaît comme une réussite importante. Récemment, les discussions sur les droits personnels de nos professionnels de la santé, en particulier nos médecins, ont commencé à éclipser la belle image des soins de santé. Nous avons éliminé le mécontentement que nous avions à cet égard en transférant les indemnités forfaitaires de nos travailleurs de la santé au budget de l’État. Nous avons commencé à récolter les fruits de la réforme blanche en sollicitant le retour de nos 6 000 médecins dans le public.

class=”medianet-inline-adv”>

BONNE NOUVELLE POUR 5,5 MILLIONS DE CITOYENS SOUS SURVEILLANCE

Une autre bonne nouvelle concerne nos concitoyens qui ont un dossier dans une procédure d’exécution. Nous annulons les dettes de 2 000 lires et moins, en raison desquelles certains de nos citoyens sont soumis à des procédures d’exécution. En conséquence, nous veillons à ce que les créances de 2 000 TL et moins, pour lesquelles une procédure d’exécution a été engagée avant le 15 août 2022, puissent être déduites des impôts en étant présentées comme dépenses et donc liquidées. Cela inclut les créances cédées aux sociétés de gestion de patrimoine. Ainsi, environ 10 millions d’affaires d’exécution et environ 5,5 millions de nos concitoyens seront libérés de la procédure d’exécution. L’une des bonnes nouvelles sera pour nos familles dans le besoin alors qu’elles se préparent pour l’année scolaire qui commence la semaine prochaine. Nous avons transféré des fonds supplémentaires à nos Fondations d’aide sociale et de solidarité afin de soutenir davantage ces familles. Nos familles dans le besoin doivent s’adresser aux fondations de leur district pour un soutien éducatif.

class=”medianet-inline-adv”>

LE SOUTIEN AU GAZ CONTINUERA À CEUX DANS LE BESOIN

Nous poursuivons également cette année le programme de soutien à la consommation de gaz naturel. Tous les citoyens qui souhaitent bénéficier de cette aide, qu’ils soient propriétaires ou sous-locataires, peuvent s’inscrire via l’e-administration à partir du 5 septembre. Une subvention pour le gaz naturel sera accordée avec une augmentation de 5% aux ménages avec des patients chroniques ou des personnes connectées à des appareils de survie. Nous avons élargi la portée de notre bouclier de protection sociale en mettant en œuvre le programme turc de soutien aux familles. En juillet, nous avons obtenu une aide de 427 millions de lires pour 831 000 citoyens qui ne pouvaient pas utiliser d’autres aides parce qu’ils ne remplissaient pas les conditions et étaient en dessous d’un certain niveau de revenu. Le 7 septembre, nous effectuerons des paiements pour le mois d’août à 1,6 million de personnes, utilisateurs actuels et nouveaux, pour un montant de 1 milliard de lires.

class=”medianet-inline-adv”>

IMPRESSIONNEMENT AUGMENTÉ EN GRÈCE

Je me souviens de la Grèce, qui a récemment intensifié les mauvais traitements et la grossièreté envers notre pays. La Grèce n’étant notre égale ni politiquement, ni économiquement, ni militairement, elle n’est pas non plus notre interlocuteur. Demain nous partons pour une tournée des Balkans qui comprendra la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et la Croatie. En tant que Turquie, représentante de la paix, de la tranquillité, du développement et de la justice dans cette géographie où les tensions sont récemment montées, nous continuons à remplir nos devoirs. En participant à la réunion des Shanghai Five en Ouzbékistan la semaine prochaine, nous chercherons des moyens de développer les droits et les intérêts de notre pays dans les géographies de l’Asie centrale et orientale. La semaine prochaine, nous assisterons à l’Assemblée générale des Nations Unies et tiendrons de nombreuses réunions et discussions. La puissance, l’influence et les responsabilités croissantes de la Turquie dans la région et dans le monde nous disent que nous devons constamment élargir nos horizons, diversifier nos relations et saisir les opportunités.

Leave a Comment