Les aveux d’Ali Koç sur la crise économique

Le président de Fenerbahçe, Ali Koç, après avoir rendu visite au conseil d’administration de la TFF, a fait une déclaration : “L’environnement économique dans lequel nous nous trouvons, pas seulement en tant qu’économie du pays, il semble impossible de terminer cette saison. Nous serons tous à bout de souffle.”

Date d’entrée de l’actualité : 06.09.2022 21:42

Date de mise à jour des nouvelles : 06.09.2022 21:42

Fenerbahçe la tête Mais KocAprès l’attaque armée contre le siège de la Fédération turque de football (TFF) à Riva, l’Association des clubs a rendu visite à l’administration de la TFF avec des entraîneurs et des joueurs de football. Faisant une déclaration après la visite, Koç a déclaré que la crise économique affectera Fenerbahçe et a déclaré: “Nous sommes dans la cinquième semaine, nous avons très bien commencé. Bien que nous ayons de nombreux problèmes. L’environnement économique dans lequel nous nous trouvons, pas seulement l’économie du pays, mais il ne semble pas qu’il soit possible de mettre un terme à cette saison.” Il sera à bout de souffle en novembre-décembre, certains en janvier-février. Nous allons tous manquer de souffle à un moment donné. Bien que nous ayons expliqué nos problèmes aux autorités et aux plus hauts niveaux, nous n’avons pas fait beaucoup de progrès.

Koç: “Au nom de la Club Union Foundation, je souhaite au président, aux membres du conseil d’administration, à tous les employés et au football turc tout le bien mérité. J’espère que c’est un événement qui ne se reproduira plus jamais. Cependant, nous sommes confrontés à un problème qui ne dérange pas seulement les acteurs du football, mais aussi tout notre peuple. Nous ne doutons pas qu’il enquêtera sur les événements autant que possible et révélera les événements.”

“CETTE ATTAQUE A ÉTÉ ATTAQUÉE SUR NOUS TOUS”

En tant que fondation, nous voulions faire cette visite », a déclaré Koç, ajoutant : « Le message principal est que nous sommes confrontés à des événements radicaux. Des approches extraordinaires sont nécessaires. En dehors de ces événements extraordinaires, nous avons réalisé que nous avions besoin d’approches beaucoup plus radicales pour la paix et le fair-play dans le football turc. Quant à ce qui s’est passé lors du match Ankaragücü – Beşiktaş, quel que soit le joueur du club, quelle qu’en soit la raison, une telle attaque a été dirigée contre nous tous. C’est une attaque contre le football turc, c’est inacceptable. Je crains que si les bonnes mesures ne sont pas prises, je pense qu’il y a des risques que cela se reproduise plus souvent à l’avenir. Nous pensons qu’un spectateur d’un club qui commet une action telle que celle qui s’est produite lors d’un match ne doit pas engager l’ensemble de la communauté. Au lieu que les communautés traitent seules de ces problèmes, nous devrions tous nous battre comme un seul corps. En même temps, je voudrais féliciter la communauté de Galatasaray. Nous nous sommes également entretenus avec le président Dursun, M. J’espère que ce sont des événements fous, ils se sont produits les uns après les autres, ils ne se reproduiront plus”, a-t-il déclaré.

“NOUS ALLONS TOUS BRILLER À LA FOIS”

“Je veux lancer un appel aux acteurs du football et aux fans de la République de Turquie. Nous risquons d’être exposés à de nombreuses autres provocations. Il est nécessaire de sensibiliser à ce sujet. Des gens responsables et intelligents dans les tribunes, dont le seul désir est pour soutenir le club, il faut aussi sensibiliser. Il faut prendre les devants pour ça. On est en semaine 5. « On a très bien commencé. Bien que nous ayons eu beaucoup de problèmes. L’environnement économique dans lequel nous nous trouvons, pas seulement en tant qu’économie du pays, il semble qu’il ne nous soit pas possible de mettre fin à cette saison. Peut-être que les clubs seront à bout de souffle en novembre-décembre, certains en janvier-février. Nous serons tous à bout de souffle. Bien que nous ayons fait part de nos problèmes au plus haut niveau, nous n’avons pas pu faire beaucoup de progrès. Néanmoins, c’est une saison que nous avons entamée avec espoir et tourné une nouvelle page. La raison en était le changement de TFF. On voit que tout est fait pour répondre aux besoins et aux problèmes des clubs. Bien sûr, TFF ne peut pas résoudre tous les problèmes. L’intention est importante pour nous. De nombreux problèmes sont en train d’être résolus ou tentent de l’être. Nouveaux transferts, nouvelle saison, nouvelle page, nouvelle excitation, nous partons du bon pied. Nous sommes dans la 5ème semaine. Les événements extraordinaires qui se sont produits, les tensions dans le stade et les 3 derniers événements que nous avons évoqués nous ont beaucoup inquiétés. Nous sommes le principal facteur de résolution de ces problèmes. Nous devrions nettoyer notre propre jardin. La performance des juges est très importante. On voit que notre association a fait beaucoup de tentatives en termes de performance des arbitres. Les problèmes d’arbitre ne sont pas uniques à cette saison. Enfin, nous voudrions dire que nous avions confiance. Nous savons que des progrès ont été réalisés à cet égard. Dans cette intention, nous sommes conscients que nous devons faire preuve d’un maximum de sensibilité dans nos déclarations.”

Leave a Comment