Président d’ITO Avdagić : “Nous sommes la direction d’ITO qui a mis en œuvre le plus de projets en une période”

Merve YİĞİTCAN / ISTANBUL

Le compte à rebours des élections du 9 novembre à la Chambre de commerce d’Istanbul (ITO) a commencé. Le président d’ITO Şekib Avdagiç, qui brigue un nouveau mandat, a expliqué les projets ambitieux qu’ils ont réalisés au cours des 4,5 dernières années et la projection du nouveau mandat vers le MONDE, et a donné des évaluations sur les perspectives économiques actuelles.

Avdagić, qui a montré le port historique de Han, qui a ouvert la semaine dernière après la restauration, a partagé les travaux de restauration avec le directeur général de WORLD Hakan Güldag, le coordinateur général de WORLD Vahap Munyar, le président du comité de rédaction de WORLD Şeref Oğuz, l’écrivain WORLD de Sadi Özdemir et l’écrivain économique Abdurrahman Yıldırım.

Déclarant que le nombre de membres de l’ITO dépassait 690 000 il y a peu de temps, Avdagiç a déclaré : “Habituellement, le nombre annuel d’entreprises ouvertes était de 55 à 60 000, et le nombre d’entreprises fermantes était au niveau de 30 %. Cependant, au cours des 8 premiers mois, 52 000 entreprises ont été créées, seulement 10 000 entreprises ont été fermées, le taux de fermeture est passé de 30 % à 19 %. Nous espérons atteindre 700 000 membres d’ici la fin de l’année. Nous représentons 1/3 de la TOBB en nombre de membres, mais nous représentons 1,8% des délégués à l’assemblée générale.”

“Ce sera une élection contestée” Parlant des élections qui se tiendront le 9 novembre, Avdagić a déclaré qu’il y avait un intérêt de plusieurs partis pour les primaires à la Chambre des représentants en 2023, et qu’il y avait des activités électorales très animées et actives . Soulignant que les élections, où environ 50 000 entreprises sont attendues, seront difficiles, Avdagić a déclaré : « Tout d’abord, notre devoir premier est d’accomplir les tâches quotidiennes de nos 690 000 membres de manière rapide et efficace. Notre objectif est d’augmenter la numérisation de nos membres à 70 %. Il y a des projets que nous avons lancés, et leur réalisation fait partie de nos objectifs prioritaires.” En outre, a souligné Avdagić, ils ont déterminé 3 domaines pour l’économie d’Istanbul et de la Turquie qui seront travaillés de manière plus intensive : « Pourquoi le chômage est-il à 10 % et pourquoi tant d’employeurs recherchent-ils des travailleurs ? Et dans la période à venir, nous nous concentrerons sur ce sujet.

Si vous recherchez un opérateur CNC, vous ne pouvez pas trouver un opérateur CNC avec un salaire de 7 000 TL. Vous devez donner au moins 14 000 TL… Nous devons donc proposer un package. Bref, il faut faire correspondre le chômage à la demande de travail dans le monde des affaires.

De plus, la digitalisation des entreprises et le respect du Green Deal seront nos axes de travail les plus importants.”

“Il faudrait penser à augmenter la part des micro-exports”

Soulignant que la micro-exportation est l’un des sujets à l’ordre du jour, sur lequel il passera beaucoup de temps dans la période à venir, Avdagić a souligné l’importance de la distance que la Turquie couvrira à cet égard. Avdagiç a déclaré : « Même dans un pays européen de classe moyenne, la part des micro-exportations dans les exportations générales se situe entre 8 et 12 %, alors que sa part ici est de 1,5 %. Avec les micro-exportations, vous augmentez les exportations et il y a une excellente occasion de distribuer le revenu social en répartissant l’argent sur la base. Pour cette raison, nous devrions penser davantage aux micro-exportations.

Le président de l’ITO, Şekib Avdagiç, qui a exprimé sa demande en disant : “Nous sommes l’administration de l’ITO qui a mis en œuvre le plus de projets en une période”, a déclaré que l’ancien siège de l’ITO, un bâtiment de service supplémentaire à côté du siège actuel, la restauration du mosquée , une restauration complète avec deux unités qui sont des extensions de Taşhan et Taşhan, est de 51 millions. Il a déclaré que Liman Han, un chef-d’œuvre de l’architecte Vedat Tek, qui coûte 50 000 TL, fait partie des projets les plus ambitieux et que les travaux ont commencé construire un nouveau bâtiment du Centre de commercialisation de l’information (BTM) sur le parking à côté du siège de l’ITO.

Avdagiç a déclaré ce qui suit à propos du nouveau centre BTM, qui, selon lui, renforcera sa prétention d’être le centre d’entrepreneuriat le plus ambitieux et le plus qualifié de Turquie lorsqu’il sera mis en service : “Le terrain utilisé comme parking de 3 000 mètres carrés à côté de notre siège a ensuite été acheté avec TOBB -om.

Pendant la présidence de Murat Yalçıntaş, il y a eu des tentatives d’achat d’actions de TOBB, mais cela ne s’est pas concrétisé. Il a été pris à la suite de longs efforts à notre époque, maintenant tout est à nous. Maintenant, nous allons y construire le bâtiment de BTM. À mon avis, cet endroit sera le centre d’affaires le plus affirmé et le plus qualifié de Turquie. Il aura une superficie nette de 20 000 mètres carrés.

Ci-dessous, il y aura un parking avec une capacité pour les besoins de l’ITO et de la région. Le jury, qui comprenait des experts dans leurs domaines, a sélectionné le projet, maintenant le projet est en phase finale d’examen dans la municipalité de Fatih. À BTM, notre maire Fatih dessine une vision et dit : “Vous construisez BTM pour que je puisse rassembler des auberges derrière et en faire un quartier technologique et de démarrage”. C’est une vision importante. J’espère que nous pourrons terminer le bâtiment BTM, dont les fondations seront posées en 2023, en 3 ans.”

Support technique de l’équipe Galataport

Selon les informations fournies par Şekib Avdagiç, la construction de l’ancien siège de l’ITO sur la Corne d’Or, qui a été confiée à l’Université de commerce d’Istanbul, devrait être achevée en 2023. Exprimant avoir reçu le soutien de l’équipe technique de Galataport pour la rénovation de l’ancien siège de l’ITO, comme à Liman Han, Avdagić a déclaré : « Le directeur général de Galataport, Erdem Tavas, a affecté toute son équipe technique pour nous soutenir. Ils ont beaucoup d’expérience dans la création d’espaces au niveau négatif. Nous les avons beaucoup utilisés. Ici, nous examinons ce que nous pouvons faire avec 4 ou 6 moins d’élévation.”

La politique occidentale stricte en matière de visas attire les organisateurs européens en Turquie

Soulignant qu’il existe un intérêt très sérieux des organisateurs étrangers pour l’organisation de la foire à Istanbul, Avdagić a déclaré : « Cet intérêt a augmenté surtout après la pandémie. En raison de la procédure de visa stricte de l’Occident, de nombreux organisateurs de salons européens souhaitent organiser un salon à Istanbul. Les participants des pays d’Afrique, du Moyen-Orient et du bloc de l’Est ne peuvent pas assister aux foires en Europe. À savoir, nous avons été une fois visités par un membre du parlement de la nouvelle chancelière allemande. Il a parlé de la question des visas. J’ai dit ironiquement : “S’il vous plaît, ne changez pas votre régime de visas, j’en suis très content en tant que président du conseil d’administration d’IDTM, donc il y a de la faveur à Istanbul”. Bien sûr, j’étais ironique, je ne sais pas s’ils ont compris.”

L’inventaire d’Istanbul sera conservé à ITOSAM

Le port historique de Han, qui a été restauré et restitué à la ville, est situé comme un carrefour culturel à Eminönü avec sa librairie, sa bibliothèque et sa section d’ouvrages rares, tout en abritant également le Centre de recherche stratégique de la Chambre de commerce d’Istanbul (ITOSAM), qui effectuer toutes sortes d’informations sur les études d’Istanbul. 2 étages à Liman Han sont réservés à ITOSAM. Interrogé sur les activités d’ITOSAM, Avdagić a déclaré : “Nous avons créé un centre où nous mènerons des recherches économiques et sociales. Nous allons exécuter une liste d’Istanbul ici. Toute matière qui touche à l’économie fera l’objet d’ITOSAM. Par exemple, combien dépense un touriste à Istanbul ? Ou combien de places les restaurants d’Istanbul servent-ils ? Ou nous travaillerons sur de nombreuses questions telles que le nombre de contribuables par agent des impôts et le nombre de véhicules par agent de la circulation à Istanbul.

Ce qui compte, c’est à quel point les fermetures d’usines affecteront la demande.

Se référant à la crise énergétique qui s’est emparée de l’Europe, Avdagić a déclaré que la Turquie est entrée dans une période très sensible en raison d’événements régionaux. Avdagić a déclaré : “Le gaz a été coupé en Europe, les usines ferment. On ne sait pas où iront les coûts. La semaine dernière, l’électricité était vendue en Europe 780 euros le MWh. Cela équivaut à peu près à 16 lires en TL, mais au plus c’est 4 lires pour nous. D’un autre côté, nous devons examiner comment la fermeture d’usines affectera la demande globale, pour comprendre à quel point cela affectera nos exportations”, a-t-il déclaré.

Notre mission la plus importante est de garder les enfants des entrepreneurs dans ce pays.

Notant que le Teknopark Istanbul à Kurtköy est l’une des œuvres les plus importantes pour l’ITO, Avdagiç a déclaré : « Il y avait une invitation au consulat général britannique. Là, Murat Yalçıntaş m’a présenté à un homme d’affaires britannique qui était son ami. Il m’a dit : « J’ai amené 200 startups de Turquie dans mon pays depuis le début de l’année. En ce sens, je suis très attentivement BTM », a-t-il déclaré. Notre mission la plus importante est de fournir l’opportunité, l’infrastructure, le travail et le projet pour que ces enfants restent sur cette terre.”

Chez IDTM nous ne sommes en hostilité avec personne, CNR organise aussi ses salons.

Soulignant que l’un des investissements les plus importants réalisés au cours de cette période était le World Trade Center à Istanbul (IDTM), Avdagić a déclaré avoir investi un total d’un milliard de lires ici. Précisant que 8 halls sur 11 à IDTM ont été rénovés de A à Z, Avdagić a déclaré : “En même temps, il y avait une relation problématique entre le propriétaire et le locataire pendant 20 ans, nous y avons mis fin. Mais la situation de ce locataire, c’est-à-dire le groupe CNR et ses filiales, pour tenir des salons avec nous perdure. Nous ne sommes jamais dans l’animosité, nous sommes ici au pays des « propriétaires », c’est-à-dire que nous sommes un fournisseur d’espace de qualité. Ceux qui le souhaitent, nous offrons ces places à tous dans des conditions égales. Lorsque nous avons pris nos fonctions, l’occupation était de 170 salles par semaine et par an, maintenant ce nombre est passé à 300 salles par semaine et par an. Il y a plusieurs autres salons que nous rencontrons, et si nous concluons un accord avec eux, nous continuerons.” Déclarant qu’ils prévoyaient d’agrandir la zone d’exposition en construisant de nouvelles salles de 50 000 mètres carrés du côté est du terrain et de 34 000 mètres carrés du côté nord, Avdagiç a déclaré : “Actuellement, Istanbul est la 34e au monde en nombre de salles vendu. surface de taille convenable. Lorsque de nouveaux investissements verront le jour, nous serons dans le premier 18”.

Liman Han, l’œuvre de l’architecte Vedat Tek, a coûté 51 millions de lires

Le président de l’ITO, Avdagiç, a déclaré que le projet le plus ambitieux de l’architecte Vedat Tek, Liman Han, dont la rénovation complète a coûté 51 millions de lires, avec l’ancien siège de l’ITO, un bâtiment de service supplémentaire à côté du siège actuel, la restauration de la mosquée et de deux unités qui sont des extensions de Taşhan et Taşhana. a souligné que parmi ses projets. Exprimant qu’ils ont commencé la construction du nouveau bâtiment du centre de commercialisation de l’information (BTM) sur le parking à côté du bâtiment du siège de l’ITO, Avdagiç a déclaré : « Le centre BTM renforcera encore sa prétention d’être le centre entrepreneurial le plus affirmé et le plus qualifié de Turquie lorsque ça prend vie.”

Leave a Comment